Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

180 articles avec science et culture

V pour Vendetta

Publié le par frico-racing

Un film culte jeudi 7 mars 20h45 sur NT1

Les bonnes choses sont rares à la télé, raison de plus pour ne pas les rater, quand on daigne nous les montrer.

V pour vendetta XL

« Souviens-toi, souviens-toi de ce 5 novembre, de ces Poudres et sa Conspiration. Souviens-toi de ce jour, souviens-t’en, à l’oubli je ne peux me résoudre.Mais qu’en était-il de l’homme ? Je sais qu’il s’appelait Guy Fawkes et je sais qu’en 1605, il tenta de faire exploser le Palais du Parlement. Mais qui était-il vraiment ? Comment était-il ? On nous dit de nous souvenir de l’idée et non de l’homme, parce qu’un homme peut échouer. Il peut être arrêté, il peut être exécuté et tomber dans l’oubli. Alors qu’après 400 ans, une idée peut encore changer le monde. Je connais d’expérience le pouvoir des idées. J’ai vu des hommes tuer en leur nom et mourir en les défendant… Mais on ne peut embrasser une idée. On ne peut la toucher ou la serrer contre soi. Les idées ne saignent pas, elles ne ressentent pas la douleur… et elles ne peuvent aimer. Et ce n’est pas une idée qui me manque, c’est un homme…Un homme qui m’a fait me souvenir du 5 novembre. Un homme que je ne me résoudrai jamais à oublier. »

Voilà comment commence ce film d’exception qu’est V pour Vendetta dont le contenu est encore plus d’actualité aujourd’hui, qu’à sa sortie en 2006.

Là où la bande dessinée place l’histoire en 1997 dans une société post-apocalyptique se reconstruisant après une guerre mondiale ayant réduit en cendres le reste du monde, la réalisation de James McTeigue se déroule en 2038, en Grande Bretagne également, après une guerre également mais aussi après la contamination meurtrière d’un virus ayant fait près de 80 000 victimes. Ces différentes crises ont permis l’émergence d’un parti fasciste qui mettra au pouvoir le Haut Chancelier Adam Sutler avec l’assentiment du vote du peuple.

L’histoire débute dans les rues de Londres où Evey Hammond (Nathalie Portman) va être sauvée par le mystérieux V (Hugo Weaving) alors qu’elle manque de se faire violer par des membres de la milice contrôlée par le régime dictatorial en place.

V pour Vendetta, c’est avant tout une idée, des dialogues, un personnage charismatique, une ambition de bouleverser à la fois par la culture, la communication et aussi la violence un état totalitaire qui a enchaîné son peuple en lui promettant la stabilité et la tranquillité en échange de la liberté.

Le film en lui-même porte un message politique très fort, une responsabilisation de l’individu face à ses décisions, la nécessité de maîtriser sa peur pour ne pas verser dans le mal et l’injustice.

C’est par le piratage de la chaîne nationale que V diffuse son message à l’attention du peuple tout entier afin de tenter de secouer l’establishment en place par la subversion de sa population soumise en l’incitant à se révolter. 

V incarne cette idée anonyme à la fois violente et subversive, cet idéal de culture et de tolérance dans un monde dystopique.

Le masque de Guy Fawkes vient renforcer cette idée en remémorant la conspiration des poudres et ce n’est pas pour rien si le collectif Anonymous a repris ce symbole issu de l’Angleterre du 17e siècle.

A voir ou a revoir


Articles associés :

Stéphane Hessel reste vivant

SOLEIL VERT (sur ARTE jeudi 20h 50)

« Les nouveaux chiens de garde » Le film

SODERBERGH...EL CHE

« Belle Epine » le film

De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes

Histoire: Mon Mai 68 ou...

L'excellent Nowhere Boy

PHILOSOPHIE


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Partager cet article

Repost 0