Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Loi " sécurité globale " : Le fascisme frappe à la porte !

Publié le par frico-racing

Vers les 600 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite...

Loi " sécurité globale " : Le fascisme frappe à la porte !

Pendant que les Merdias nous "amusent" avec le "dé-confinement", Noël, les soldes et le "procès Daval" ; la loi «sécurité globale», votée hier vient s’ajouter à la trentaine déjà votées et mises en œuvre depuis 20 ans.

Incapable de répondre à la crise sanitaire, Macron entend opérer un tour de vis sécuritaire supplémentaire en s’en prenant une fois de plus violemment à nos droits et libertés, dont la liberté de la presse. 

Le gouvernement est devenu le meilleur "syndicat" de flics de France !... Soutenu et inspiré par les droites (E Cioti) et le Rhaine il se radicalise !...

En plein confinement, il fait voter la loi dite de « sécurité globale » proposée par le député Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du RAID.

Prime spéciale pour tabasser les Gilets Jaunes en 2019, augmentation de salaires générale en 2020, extension des possibilités des tirs sur des gens en fuite pour la police avec la loi de 2017.

Face aux manifestations, (des gilets jaunes en particulier, mais pas seulement) ce gouvernement fascisant a adopté la dissuasion par la peur !... Interdictions, assignations à résidences, fouilles au corps,, nasses, rafles,, humiliation, utilisation massive de gaz lacrymogènes, LBD, grenades, arrestations, tabassages, tribunaux, amendes, prison, sont devenus  monnaie courante au pays "des droits de l'homme".

Police partout, images nulle part

Symbole de cette volonté de museler toute potentielle contestation sociale, l’article 24 dont l’objectif est d’empêcher la diffusion d’images de policiers en "action", et donc de violences policières. C’est notamment autour de cet article particulièrement scandaleux que la mobilisation a commencé à s’organiser depuis 15 jours, contraignant Gérald Darmanin à proposer des amendements, qui sont toutefois très loin de constituer un véritable recul du gouvernement. 

L’article 24, même modifié, est en effet toujours là, et il est en outre la partie émergée de l’iceberg ultra-sécuritaire et liberticide que représente la loi « sécurité globale ». Cette nouvelle loi sur la sécurité, qui vient s’ajouter à la trentaine déjà votées et mises en œuvre depuis 20 ans, a en effet pour objectif, en instrumentalisant lamentablement le contexte des récents assassinats de Nice et de Conflans, de restreindre encore un peu plus les libertés et de donner toujours plus de pouvoir aux forces de répression. 

Tous terroristes, tous fichés 

Comme l’explique la Quadrature du Net, « l’article 21 autorisera la transmission en temps réel des vidéos enregistrées par les caméras individuelles de chaque brigade de police et de gendarmerie, ouvrant la voie à la vidéosurveillance automatisée et particulièrement à la reconnaissance faciale généralisée ». L’article 22, quant à lui, « autorisera la surveillance de masse de nos rues par drones, ce qui n’augmentera pas la protection de la population mais servira surtout à renforcer des stratégies violentes du maintien de l’ordre, visant notamment à épuiser et dissuader les manifestants d’exercer leur liberté fondamentale d’exprimer leurs opinions politique ».

Un pouvoir qui assimile les manifestants à des terroristes, qui entend se donner les moyens « légaux » de contrôler, de dissuader voire d’empêcher toute expression d’une opposition populaire, c’est un pouvoir qui devient chaque jour de plus en plus autoritaire.

Amplifier le rapport de forces

Dans le contexte de l’état d’urgence sanitaire, le gouvernement et ses Chiens de garde médiatiques espérait  faire passer sa loi « sécurité globale » en douce, sans avoir à affronter de mobilisation. Ce n’est pas le cas, et nous pouvons nous en réjouir !...Il s’agit désormais d’amplifier ce rapport de forces, en exigeant le retrait total de la loi « sécurité globale » et en s’opposant, en outre, à toutes les attaques portées contre celles et ceux qui refusent de baisser les yeux face à ce  pouvoir fascisant.

Sources et articles associés :

Publié dans Politique et Société

Partager cet article

Repost0