USA Exécution de Troy Davis

Publié le par frico-racing

Il a clamé son innocence jusqu'au bout

Si en France la justice est loin d'être la même pour tous ("les affaires" nous le montrant un peu plus chaque jour), nous avons au moins l'avantage d'avoir supprimé la peine de mort, (1981) ce qui évite d'exécuter des innocents (comme ceux d'Outreau par exemple).1620126 troy-manif-jour-afplesser

« Troy Davis, devenu un symbole de la lutte contre la peine capitale, a été exécuté mercredi aux Etats-Unis après avoir clamé son innocence jusqu'au bout, mais sans pouvoir remporter son ultime marathon judiciaire. 

Juste avant l'injection mortelle au pénitencier de Jackson (Géorgie, sud-est), cet Afro-américain de 42 ans a répété qu'il n'était pour rien dans la mort du policier blanc pour laquelle il a été condamné en 1991.

Initialement prévue à 19H00 locales (23H00 GMT), l'exécution a été retardée de plus de quatre heures, dans l'attente d'une décision de la Cour suprême des Etats-Unis, qui a finalement autorisé sa mise à mort. Le décès a été constaté à 23H08 (03H08 GMT jeudi), une quinzaine de minutes après le début de l'exécution.

Les centaines de manifestants présents à l'extérieur de la prison ont accueilli la nouvelle dans un profond abattement après avoir espéré pendant des heures un improbable geste de la plus haute juridiction du pays.

Le gouvernement français a réagi pour regretter l'exécution."Nous déplorons vivement que les nombreux appels à la clémence n'aient pas été entendus", a fait savoir le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Condamné à mort pour le meurtre du policier Mark MacPhail tué par balles sur un parking de Savannah en 1989, Troy Davis avait déjà échappé trois fois à l'exécutions grâce à de multiples recours judiciaires évoquant des doutes quant à sa culpabilité..."

Elle est belle « la plus grande démocratie » du monde !

"Sept témoins (sur neuf) s'étaient rétractés, certains d'entre eux affirmant avoir été incités par la police à accuser Troy Davis.

La décision de la Cour suprême a mis fin à une journée d'intenses efforts de l'avocat de Troy Davis, qui a réclamé une suspension de l'exécution en assurant avoir "de nouvelles preuves" exonérant son client.

Le président Barack Obama avait fait savoir mercredi soir qu'il se refusait à intervenir. Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a indiqué qu'il n'appartenait pas au président "de peser sur des affaires spécifiques comme celle-ci, qui est une procédure d'Etat fédéré".

Présenté par ses partisans comme le prototype du Noir condamné à tort, M. Davis jouissait de l'appui de personnalités comme l'ancien président Jimmy Carter, le pape Benoît XVI ou l'actrice Susan Sarandon et des centaines de manifestations de soutien ont eu lieu partout dans le monde.

Le New York Times avait dénoncé "les nombreuses graves erreurs" commises dans le dossier Davis, qui selon le quotidien prouvaient à nouveau "la barbarie de la peine de mort".

Quelques heures avant Troy Davis, au Texas (Sud), Lawrence Brewer, un Américain de 44 ans membre du Ku Klux Klan condamné pour un meurtre raciste, était lui aussi exécuté.

Les Etats-Unis ont pratiqué 46 exécutions en 2010."

Des réactions :

  • Pour le PCF : «Aujourd'hui, les droits de l'Homme sont en deuil»
    Le monde se réveille sur une effroyable nouvelle : Troy Davis a été exécuté cette nuit, après 5 heures d'attente. Nos premières pensées vont à sa famille, à sa sœur, ses proches et aux milliers de militants qui ont soutenu Troy pendant ses vingt années de calvaire passées dans les couloirs de la mort…
  • La CNCDH "consternée" par l'exécution de Troy Davis
    Le président de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) Yves Repiquet a "déploré avec consternation la mise à mort de Troy Davis" dans un communiqué publié jeudi à Paris.
    "Cette exécution intervient plus de vingt ans après son arrestation", rappelle M. Repiquet, en appelant "une fois de plus à l'abolition universelle de la peine de mort".
  • Amnesty International France a dénoncé de son côté "l'exécution lâche et honteuse de Troy Davis".
    "Aujourd'hui, la Géorgie n'a pas seulement tué Troy Davis, elle a aussi tué la confiance de tous les soutiens de Troy, à travers le monde, dans le système judiciaire aux Etats-Unis", a déclaré sa présidente Geneviève Garrigos.
  • Robert Badinter : une "défaite pour l'humanité"
    Le garde des Sceaux socialiste qui fit adopter la loi abolissant la peine de mort en France, en 1981 a qualifié jeudi de "défaite pour l'humanité" l'exécution de Troy Davis.
    Sur Europe 1, le sénateur des Hauts-de-Seine a lancé, à propos de ce condamné exécuté en Géorgie: "S'il est innocent, comme nous en sommes convaincus, c'est un crime, un assassinat judiciaire".
    "Cette affaire restera comme une tache sur la justice des Etats-Unis", a assuré M. Badinter. "C'est une très grande défaite, bien au-delà des Etats-Unis, pour l'humanité".
  •  
  • Source pour partie L’huma.com (22/09/11)
  • Voir mon article :
  • JUSTICE...LA LOI DU TALION ?

  • Toutes mes vidéos sur youtube:

    link


Publié dans Politique et Société

Commenter cet article