Solidarité avec le peuple du Venezuela

Publié le par frico-racing

La contre révolution à l'oeuvre 

Les richesses créées par les travailleurs doivent répondre aux besoins des populations et non pas être accaparées par une minorité pour un enrichissement personnel. Voilà la ligne de conduite que s'est fixé démocratiquement le peuple du Venezuela.

C’est contre cela que la bourgeoisie, le grand capital, la CIA, et ses valets, en France et dans le monde, se battent : c’est l’expression de la lutte des classes.

Depuis la mise en place du processus révolutionnaire, (comme au Chili en 1973), cela se traduit,  par une tentative de déstabilisation politique et économique du pays orchestrée par le patronat et les forces réactionnaires qui tiennent encore les principaux leviers économiques et financiers.

Depuis des mois, l’opposition de droite et fasciste, le MEDEF local, financée par des officines Américaines, Colombiennes et des grands groupes capitalistes, a franchi un palier dans la violence contre la République Bolivarienne élue démocratiquement.caracas2

La bourgeoisie locale et internationale organise la hausse des prix, l’inflation, la spéculation, les pénuries et la désinformation.

Cette nouvelle attaque impérialiste, du même type que le coup d’Etat de 2002 contre le Président Hugo CHAVEZ, a comme buts de :

​- Mettre un terme au processus révolutionnaire de transformation de la société au service des travailleurs et du Peuple vénézuélien.

​- Déstabiliser tous les processus progressistes en Amérique Latine.

​- Détruire tout espoir de changement de société dans le monde.

Ces attaques ont causé de part et d'autre la mort de plusieurs personnes, notamment lors de la destruction de bâtiments publics, dispensaires, centres sociaux…

Les programmes mis en place pour réduire la pauvreté, l’illettrisme, pour garantir l’accès de tous à l’emploi, à l’éducation, la santé, au logement, ont permis au peuple vénézuélien de vivre mieux aujourd’hui. Le processus en cours au Venezuela pour répondre à l’intérêt général est la démonstration que d’autres choix de société sont possibles.

C'est cela que la réaction veut briser !

Sur le plan institutionnel, l’opposition de droite, défaite une nouvelle fois dans les urnes lors des municipales de décembre, poursuit son travail de sape.

Il semble que les secteurs les plus droitiers et fascisants de la coalition de droite ont pris le dessus.

Sur le plan économique, le pays est le théâtre de pénuries récurrentes. On le sait, elles sont orchestrées par le patronat qui détient des secteurs clés de la production et de la distribution. Elles sont aussi le fruit de réelles faiblesses du gouvernement.

La nation de Bolivar reste trop dépendante de la rente pétrolière et de ce fait, de ses importations.

La bataille que se livrent la droite et la gauche depuis l’accession du défunt président Chavez au pouvoir n’oppose pas des démocrates à des rouges autoritaristes.

Elle est l’expression de la lutte des classes à l’œuvre au Venezuela. Et elle ne s’achèvera pas de sitôt.

La droite entend poursuivre sa contre révolution dans la rue...et plus si affinité ! 


Articles associés :

link

6 évrier 1934

Nous sommes tous des Tunisiens !

"Si on veut, on peut"...Mais c'est en BOLIVIE et au VENEZUELA !

Amérique : du "rêve" à la réalité par Oliver Stone

Les 0,00001% vous souhaitent une très bonne année

Venezuela, Pujadas et les autres dégoutés !

Chavez est mort

« Salauds de pauvres » ?

Anniversaire : "La chute du mur"

J F.Kennedy : le 22 novembre 1963

11 Septembre...1973 

Terrorisme, peurs, propagande et désinformation

Stratégies de manipulation des masses

Ils préparent la guerre...et les esprits

Humeur : Pas touche au CHE !  

SODERBERGH...EL CHE

VOYAGE à CUBA

Changer, c'est possible !

La France de Hollande, caniche d’Obama...

Nelson Mandela est mort
Une grande Dame est morte


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article