Réchauffement climatique : la manipulation ?

Publié le par frico-racing

Certains trouveront peut être, que je vois le mal partout !
A qui la faute ?
L'actualité et les événements tendent  à me (nous) donner trop souvent raison trop tôt...(dernier en date les dérapages policiers liés à la garde à vue).

Dans le sujet de société sensible qui suit (le sommet de Copenhague) dire, qu'un immense foutage de gueule se profile est un euphémisme...
Les émissions naturelles de CO2 (incendies de forêts, volcans, respiration animale et végétale, respiration des organismes du sol) seraient de l’ordre de 770 milliards de tonnes tandis que les émissions anthropiques de CO2 (générées par l’humanité) seraient de l’ordre 29 milliards de tonnes, à savoir moins de 3% du total ! (le CO2 ne représente que 0.054% de notre atmosphére sachant que  sans parler du méthane...le premier gaz a effet de serre est la vapeur d'eau.)
Au prétexte de réduire les émissions de gaz à effet de serre du fait d'un hypothétique réchauffement de 1.8° à 4° d'ici 2100 (bonjour la précision), les "gérants" du systéme ont commencé depuis 2005, date d’entrée en application de Kyoto, à faire du carbone une marchandise. L’accord de Kyoto n’est en fait que cela!
Toutes les réductions d’émissions auxquelles se sont engagés les pays riches depuis 1997 peuvent se monnayer.
Ce marché  spéculatif existe déjà dans L'UE, les entreprises qui ne consomment pas leur "quota" de carbone peuvent l'externaliser en délocalisant
dans le pays pauvres.
Cette option qui prétend lutter contre le réchauffement par une marchandisation du problème est en fait pire que le mal (flux tendus, stocks zéro, réimportation, transport routier etc).

Pendant qu’on s’évertue à convaincre les populations de changer ses ampoules et de fermer le robinet pour se brosser les dents...ce qu'ils appellent "changer nos comportements", y compris sur le plan alimentaire (l'élevage serait même plus polluant que tout le reste, "mangez moins de viande et  essayez les sauterelles")*... d’autres peuvent tranquillement continuer leur travail de pourrissage et de pillage de la planète.
Alors que la climatologie est une science jeune, que la température de l'atmosphère baisse sur la période (les 12 dernières années)...que l'influence des océans, du soleil (cycles) est encore mal connue et qu'en matière scientifique quelque soit la discipline l'esprit critique doit dominer...ils ne veulent voire qu'une tête !

Pendant que la moitié de la planète meure de faim et n'a pas accès à l'eau potable, une seule "religion" ! la lutte contre le réchauffement et le CO2 !
Même si l'impact des activités humaines ne peut bien sûr être niés...
La face cachée de Copenhague, c'est :

1-Une taxe carbone mondialisé (le nouvel ordre mondial)
2-La mise en place de règles (y compris commerciales) à l'échelle internationale permettant de limiter le développement économique des pays dits émergeant par l'intermédiaire de taxes (carbone par exemple) et de nouvelles normes industrielles
contraignantes(normes écologiques amenant a des surcouts d'exploitation ou des technologies inabordables pour ces pays).
3-La création d'un nouveau marché et potentiellement d'une nouvelle bulle spéculative sur "les énergies alternatives".
4-Sous couvert de protection de "la planète", un nouveau contrôle et "partage" des ressources a l'échelle mondiale.

On le voit d' énormes intérêts sont en jeu et ceux qui tirent les ficelles ne tolèrent aucune contestation de la thèse officielle...
C'est le dénigrement systématique par les "gourous" de la nouvelle "éco-religion" de ceux qui doutent de la "révélation", ou interrogent sur les finalités cachées de tout cela...
On nous a déjà fait le coup en 1973 (voir article précédent)
Et on le voit bien, l'un des buts principaux du "tapage" fait sur l'épuisement des ressources, le "réchauffement" et de ses lobis,  (indépendamment des vrais problèmes), c’est d’imposer au
"petit peuple" (par la peur, la culpabilisation quotidienne et la contrainte) un véritable recul sociétal...appelé par certains "décroissance" (en clair) austérité, multiplication des taxes "eco" ou "carbone" (ce n'est que le début) et  passes droits pour  les gros pollueurs.
Quand la moitié de la planète meure de faim, la culture des bios carburants est aussi d'ailleurs un des éléments du scandale (article annexe).
c'est pourquoi, quand certains osent mettre en cause le discours officiel dominant (matraqué par les médias chaque jour, jusqu'aux prévisions météo) il est bon selon moi, au moins d'y prêter l'oreille.

frico
Bientôt la taxe sur le droit de réspirer ?

Des chercheurs suspectés de manipulations.  Article de Didier Bouard site Motomag (27/11/2009)
"Mi-novembre 2009, un ou plusieurs hackers se sont introduits sur le serveur informatique du Climate research unit (CRU) de l’université britannique d’East Anglia, connu pour être le centre d’études climatiques de référence du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).
Environ 3 000 documents et un millier d’emails, échangés entre des spécialistes du monde entier au cours de ces 13 dernières années, ont été piratés puis mis en ligne sur un serveur russe . Avec à la clef quelques révélations fracassantes, tendant à prouver que des chercheurs Anglais et Américains de renom auraient manipulé l’information scientifique afin d’étayer la thèse du réchauffement climatique !
Le directeur de l’Unité de recherche climatique, Phil Jones, a reconnu les faits et l’authenticité de certains emails, en prenant toutefois soin de préciser que ces messages et les mots qu’ils contiennent ont été sortis de leur contexte. Il y est notamment question de « masquer des déclins de températures », de détruire « le fichier plutôt que de l’envoyer à quiconque », d’évincer des confrères qui se placeraient « dans le camp des sceptiques pour ce qui est de l’effet de serre »
Née sur l’Internet et curieusement peu relayée par les médias français, la polémique trouve désormais écho dans la presse anglo-saxonne.
À quelques jours de l’ouverture du Sommet de Copenhague, des journalistes s’interrogent même ouvertement sur des méthodes qui tendraient à vouloir absolument démontrer que les hommes sont responsables du changement climatique.
Dans le clan des « réchauffistes » convaincus, en revanche, on tente de minimiser l’incident. À l’image de l’organisation internationale Greenpeace, qui affirme :
« Si l’on regarde les courriers électroniques de n’importe quelle organisation au cours des dix dernières années, on peut toujours trouver quelque chose de troublant. Contrairement à ce que pensent les sceptiques, la Royal Society, la US National Academy of Sciences, la Nasa et les plus grands spécialistes dans le monde de l’atmosphère ne font pas partie d’un mouvement clandestin mondial contre la vérité. »
Soit, mais il demeure un fait troublant : l’Unité de recherche sur le climat de l’Université d’East Anglia a toujours restreint l’accès aux données aux seuls chercheurs qu’elle jugeait dignes de foi.
Un manque de transparence qui rajoute  désormais à la suspicion."


-Voir mes articles précédents (taxe carbone etc)

Le site de Jean Martin
Arnaque du réchauffement climatique
et

http://www.liberterre.fr/gaiasophia/gaia-climats/generaux/caniculs.html
et
*Le film : Soleil vert

Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing

Commenter cet article

BOUCHARENC Pierre 12/12/2009 12:40


C'est toujours un plaisir de lire ton blog, la moto, le side car, mais aussi tes coups de gueule. Cela me plait, nous avons des points de vue en commun, vivement que je te rencontre sur un
circuit.
Fraternellement camarade.


engrevals 10/12/2009 22:01


Le seul avantage, y'a des bô film à la téloche avec de pôvres ours blanc.Mes filles adorent mais ensuite faut les ré-eduquer
Si la connerie était taxée, on pourrait construite un frigo géant pour reformer la banquise.


Philippe 10/12/2009 17:23


je me rends compte petit à petit en te lisant, que nous avons pas mal d'idées communes