Panique masturbatoire...

Publié le par frico-racing

Il parrait que ça rend sourd !

La "théorie du genre" n’existe pas et n’est donc pas enseignée à l’école française.

Mais elle éveille quelques fantasmes chez les "esprits simples" ou mal intentionnés : promotion de l’homosexualité, du transsexualisme et même de la pédophilie !
Dans un certain nombre d’écoles les 24 et 27 janvier, des enfants ont été retirés de l'école à l’appel de (JRE), une association qui les invite à boycotter, une fois par mois, l’enceinte des établissements en signe de protestation.
Protestation contre quoi ?

Contre la "théorie du genre", cette théorie qui n’a pas la moindre existence académique, mais que beaucoup de groupes d’extrême-droite agitent comme un chiffon brun pour alarmer les parents les plus "fragiles".branleur

Cette campagne est basée sur un mensonge.

En effet, les programmes scolaires et notamment les ABCD de l’égalité contiennent, conformément au Code de l’éducation, des éléments pédagogiques combattant les archétypes sexistes et promouvant l’égalité entre les sexes.
L’école de la République, et c’est son assi rôle, enseigne le refus des discriminations, l’égalité entre les filles et les garçons, la liberté de construire l’esprit critique et l’intelligence par l’accès au savoir.

C’est cette dimension d’égalité qui "chiffonne" l'extrême droite familialiste, dont le modèle de société est (comme pour les nazis) de remettre les femmes « à leur place », à la maison ; de propager auprès des parents les moins cultivés, la peur d’une société sans préjugés et sans discriminations.

(JRE est animée par Farida Belghoul, proche du "national-socialiste" Alain Soral et...Dieudonné, elle participait au fameux "Jour de colère", de dimanche dernier...) Vous avez bizarre ? Comme c'est étrange ! !


Articles associés :

L'idéologie de la quenelle : link

OUI au mariage pour tous

Meurtre fasciste à Paris

Henri Alleg est mort

Le FN parti ouvrier ??

Stéphane Hessel reste vivant

CQFD – Les religieux sont moins intelligents que les athées !

Télévision, l'appel aux plus bas instincts

Stratégies de manipulation des masses

la "supériorité" de la civilisation occidentale ?

Histoire : L’armistice du 11 novembre 1918

"I have a dream" : c'était il y a 50 ans

Burqa...Lever le voile ?

PHILOSOPHIE

Nelson Mandela est mort


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Commenter cet article

Dodds 30/01/2014 11:47

Soral ? Dieudonné ? Les Nazis ? C'est du délire. La "masturbation encéphalique" n'est certainement pas là ou cet article veut bien l'affirmer !... La "Théorie du genre" est officiellement actée par
le parlement européen et je t'invite à consulter le rapport qu'il a édité à l'intention des pays membres (rapport A7-0009/2014).
Par exemple en page 16 on peut lire : "Invite les états membres à prendre des mesures,... à promouvoir,... et favoriser un enseignement objectif des questions concernant l'orientation sexuelle,
l'identité du genre et l'expression du genre, dans les écoles et autres structures éducatives,...de diffuser des informations sur les questions relatives à l'orientation sexuelle et à l'identité du
genre par le biais de toutes les formes d'expression ...".
Différents documents émanant du Ministère de l'Education Nationale, traitant de ce sujet sont suffisamment explicites et ne peuvent êtres niés aujourd'hui par ceux qui, hier, en on fait une
priorité.
Je t'invite aussi à lire le rapport du SNUipp-FSU, lequel préconise par exemple de faire lire aux enfants de primaires des livres tels que "Papa porte une robe", "Zazie à un zizi" ou de leur faire
visionner des films comme "Fucking Amal", etc ...

theoriedugenre.fileswordpress.com/2013/07/snuipplutte-homophobie-0513.pdf

www.jfpoisson.fr/wp-content/uploads/2014/01/ABCD-Egalite-dossier_272986.pdf

www.jfpoisson.fr/documents-syndicaux-et-gouvernementaux-la-theorie-du-genre-nest-pas-une-rumeur/

Devant tant de preuves, comment peut-on nier la réalité de l'enseignement de la théorie du genre et surtout porter des accusations aussi stupides qu'incohérentes ?

frico-racing 30/01/2014 19:14



Bonsoir l’Ami, soit tu ne sais pas lire, soit tu es de mauvaise foi, je penche pour la deuxième hypothèse…un peu comme pour le mariage pour
tous, décidément !


nazis ? C’est toi qui le dits ! Ce qui est certain, c’est que les propos sont les mêmes ! Mais revenons en à ce que j’ai
écris et pas autre chose : « L’école, et c’est son rôle, enseigne le refus des discriminations, l’égalité entre les filles et les garçons, la liberté de
construire l’esprit critique et l’intelligence par l’accès au savoir. C’est cette dimension
d’égalité qui "chiffonne" l'extrême droite familialiste, dont le modèle de société est (comme pour les nazis) de remettre les femmes « à leur place », à la maison ; de propager auprès des parents
les moins cultivés, la peur d’une société sans préjugés et sans discriminations. »


Chacun ses sources, le Monsieur Poisson que tu cites est un copain de Madame boutin (Chrétien
démocrate), avec tout ce que cela induit (homophonie, etc.)…Même JF Copé pourtant sacré réac, qui s’était lui aussi enflammé, (ils font feu de tous bois en ce moment) à depuis (comme le
Figaro et l’UMP) modéré son propos !


La réalité est celle ci : L'enseignement de l'égalité hommes-femmes est prévu par la loi depuis 1989 et l'article L. 121-1 du code de
l'éducation : « Les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d'enseignement
supérieur [...] contribuent à favoriser la mixité et l'égalité entre les hommes et les femmes,
notamment en matière d'orientation. [...] Ils assurent une formation à la connaissance et au respect des droits de la personne ainsi qu'à la
compréhension des situations concrètes qui y portent atteinte. [...] Les écoles, les collèges et les lycées assurent une mission d'information sur les violences et une éducation à la sexualité.
»


L'Union européenne a fait de l'égalité hommes-femmes un principe fondamental. Elle demande donc aux Etats membres
de transcrire ce principe par des actions diverses, et notamment de sensibilisation à l'école.
Le gouvernement a poursuivi cette politique en évoquant la lutte contre les « stéréotypes » sur les hommes et les femmes.


Il s'agit donc de quelques activités
pédagogiques destinées à sensibiliser à la non-discrimination des homosexuels et à
l'égalité entre les sexes. En aucun cas de l'enseignement d'une « théorie du genre ». De même, évoquer les « stéréotypes de genre » signifie expliquer aux enfants les
clichés liés au genre, par exemple celui de la femme à la maison et cantonnée aux tâches ménagères. Il ne s'agit évidemment pas de « déguiser les
petits garçons en filles », comme on le lit chez les anti-« gender ». La convention interministérielle de 2013 est d'ailleurs assez proche de celle qui avait cours depuis 2006, et qui n'était donc pas le fruit du travail du gouvernement actuel, mais du
précédent !


Le texte et non une interprétation :


http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=67018