MONZA le 20 mai 1973

Publié le par frico-racing

Épouvantable !

Saarinen, Pasolini, c’était le 20 mai 1973


La veille, le 19 mai, après avoir économisé pendant des mois, j'achetai enfin ma 4 pattes (neuve) chez JULY à Montreuil (93)...Le lendemain, à Monza en 250 lors du GP, Saarinen et Pasolini se tuaient dans le premier tour entrainant une chute collective impliquant 15 pilotes...Il y a des dates qui marquent !paso saarinen

Renzo Pasolini et Jarno Saarinen

Monza 1973 était un circuit très rapide, donc trés dangereux ! Le 11 Mars 1973, le jeune prodige Finlandais, Jarno Saarinen remporte les 200 Miles de Daytona en Floride, devenant ainsi le premier pilote Européen à remporter cette épreuve mythique. 

Précurseur bien avant l'heure, Jarno Saarinen marqua par son style de pilotage. En effet, il sortait le genou dans les virages et pilotait trés déhanché, pour l'époque  en "gérant la glisse" de sa roue arrière, malgré la piètre qualité des pneumatiques de l'époque.

Jarno Saarinen 1963

Les courses sur glace sont pour beaucoup dans le style de Saarinen (ici en 1963)

Le 20 Mai 1973, pour le Grand Prix d'Italie, c’est donc en tête du Championnat 250 cc, en 500 cc et bien placé en 350 cc que Jarno Saarinen arrive à Monza. En effet à cette époque, les pilotes courraient en deux voire trois catégories !DERNIER-DEPARTLe dernier départ

La course des 350  est programmée avant celle des 250. Trois nouvelles machines y font leur apparition : La nouvelle Harley Davidson, ex AerMacchi, 2 T à refroidissement liquide de Renzo Pasolini et la dernière version de la Benelli 4 T de Walter Villa. Lors de l’avant dernier tour de la course des 350, Walter Villa, alors 3eme s’arrête aux stands, diagnostiquant un piston cassé et reprend la course pour terminer en 5eme position sur les conseils de son Team.

Ces 2 tours marqueront à jamais l’histoire des Grands Prix.

En effet, celui-ci, avec son moteur défaillant, répand de l’huile sur tout le tracé. Des pilotes le signalent aux organisateurs, ainsi que des spectateurs aux commissaires de piste.

villa 1

Walter Villa sur la Benelli ce jour là

Le timing des courses étant très serré, les organisateurs décident d’ignorer la remarque. Le départ des 250 a lieu immédiatement après l’arrivée de la course des 350 que Giacomo Agostini, a remportée.

Alors que Dieter Braun, Renzo Pasolini et Jarno Saarinen en 3 eme position, attaque à plus de 200 kmh, la Curva Grande, une longue courbe à droite qui se prend à fond immédiatement après la ligne droite des stands, l’Aermacchi de Pasolini se met en travers, propulsant son pilote directement sur les rails de sécurité en emportant avec elle la Yamaha de Jarno Saarinen.saarinen13

Renzo Pasolini aurait trouvé la mort en heurtant de face le rail très proche et non protégé alors que Jarno Saarinen, pendant qu’il se relevait sur la piste, aurait été percuté par une machine, peut-être celle de Chas Mortimer ?

Une autre version de l’accident fait part du retour sur la piste de l’Aermacchi de Pasolini percutant la Yamaha de Jarno Saarinen, la fauchant également, ainsi que les pilotes suivants et tuant Saarinen sur le coup. Pasolini alors qu'il se relevait aurait été percuté par Chas Mortimer et tué à cet instant ?feu

Les réservoirs, pleins en ce début de course, prennent feu. La course est stoppée  pour permettre aux secours d’arriver. Des pilotes attardés prennent même la piste à l’envers pour retourner aux stands. C’est la panique pour les deux seules ambulances de disponibles sur le circuit.

Renzo Pasolini et Jarno Saarinen sont morts. Walter Villa, Börje Jansson, Chas Mortimer, Victor Palomo, Hideo Kanaya et Fosco Giansanti, bléssés plus ou moins gravement.5

Les organisateurs sont accusés d’avoir fait partir la course des 250 malgré les avertissements de témoins et de certains pilotes sur les traînées d’huile de la Benelli de Walter Villa.

Bien plus tard, l’enquête officielle statuera sur un serrage du moteur de l’AerMacchi de Pasolini mais il est indéniable que les traces d’huiles furent un facteur aggravant de l’accident, pour les pilotes suivants.

Les courses des 500cc et des Side Cars furent annulées.

L’on reprocha longtemps  à Walter Villa ces tours de trop ! Etant 3 eme à ce moment de la course des 350, on ne peut lui en vouloir d’avoir tout fait pour sauver quelques points au  classement du Championnat du Monde. C’eut été plutôt au Directeur de son Team, Benelli, de l’arrêter pendant qu’il était aux stands. Il voulut raccrocher son cuir en fin de saison, même malgré l’offre de MV Agusta de le prendre dans leur Team. C’est finalement pour Harley Davidson, ex AerMacchi et employeur de Renzo Pasolini,  qu’il accepta de courir en 1974 (ci dessous).villa

Le 27 Mai, à Charade près de Clermont-Ferrand en Championnat de France, un circuit très technique et dangeureux, les pilotes français font la « grève » et refusent de prendre le départ. Ce même jour, en Yougoslavie à Skofja Loka, pendant la course des 350, le pilote Italien Emanuele Maugliani sort de la piste et fauche des spectateurs. Le pilote Italien, une femme de 78 ans et un garçon de 7 ans sont tués sur le coup, 3 autres victimes, décéderont des suites de leurs blessures les jours suivants à l’ hopital.

Emanuele Maugliani avait échappé au crash de Monza pendant la course des 250, le 20 Mai.

Stopper l'hécatombe !

Ils sont 15 à avoir perdu la vie cette année là, dans l’environnement proche des Grands Prix de Vitesse.

Jamais plus, on ne verra pareille hécatombe.

Bien que les retombées de cette catastrophique course fussent planétaires, celles-ci ne se firent pas immédiatement sentir. Mais quelque chose avait bougé.monza 2Monza, depuis le drame des chicanes ont été installées dans les deux courbes rapides (74 et 212)

A partir du Grand Prix  de Monza, le monde des courses changea. Petit à petit, les rails de sécurité s’éloigneront pour disparaître complètement, laissant la place aux "Air Fences" et autres bacs à gravier ou diverses protections.

Dès 1974, le Tour de Reconnaissance devient obligatoire pour toutes les courses de la journée.

Hormis le TT, Les circuits « en Ville » disparaîtront irrémédiablement, les circuits « dangereux » aussi, ou seront grandement modifiés, le syndicat des Pilotes sera créé et deviendra de plus en plus puissant.jarno-saarinen-a-renzo-pasolini-cla

Source pour partie : HistoireDeLaMotoParTontonJC

Voir aussi : link


Articles associés :

10 eme anniversaire de la disparition de Barry Sheene

Hommage à Christian LEON

Le bol d'or 1969

Hommage

Histoire: mes motos, des origines à nos jours

Tous en piste avec la FFM

Open Mutuelle des motards 2013


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Commenter cet article

Dodds 18/05/2013 18:05

Une superbe vidéo sur Jarno Saarinen (30') : www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=po08VwKbQ_w

bob69 18/05/2013 14:13

bien triste souvenir en éffet !!! merci frico pour ce beau reportage .
bob

Dodds 18/05/2013 10:01

Emouvante histoire. A l'époque, j'étais un fan de Saarinen, "le Finlandais volant" : Sa décontraction et son immense talent au guidon en faisaient un pilote hors normes.
Si je peux me permettre de revenir sur cette tragique course,il y eût deux phases dans cet accident : L'accrochage entre J Saarinen et R Pasolini, ce dernier ayant vraissemblablement perdu le
contrôle de sa Harley Davidson (Aermacchi)sur l'huile laissée par la Benelli de W Villa lors de la course précédente (Le serrage moteur étant peut crédible d'après les témoignages de pilotes
témoins de l'accrochage : Kent Andersson, Mario Lega et Tepi Länsivuori). C'est Jarno Saarinen qui fut tué en percutant le rail(dit) de "sécurité", tandis que Pasolini s'en sortait indemne.
Malheureusement,alors qu'il se relevait il fut percuté par un autre coureur,Chas Mortimer,et fut tué sur le coup.
A special tribute : www.youtube.com/watch?v=6i0mIm9mWMg