LE CONDITIONNEMENT COLLECTIF

Publié le par frico-racing

L'un des "Pères" de l'ultra libéralisme, Milton Friedman (école de Chicago) assurait que :

"Seule une crise (ou suposée) peut obtenir des masses que des notions politiquement impossibles a admettre deviennent politiquement inévitables"...


Relire ce court texte de Serge Carfantan sur le cynisme politique est à la fois inquiétant et étonnant d’actualité. 

« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.manip

L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite,  on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.noam

Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.1378627 588271177896302 2086311497 n

En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

télé

L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu.

Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir ».democratie

Source

Ce texte a été écrit dans le cadre d’un cours sur le cynisme politique, dans lequel il s’inspire notamment des oeuvres d’Aldous Huxley, le Meilleur des mondes (1939), et de Gunther Anders, l’Obsolescence de l’homme (1956).


Voir aussi le livre de Noami Klein : La stratégie du choc ou la montée d'un capitalisme de désastre

link

choc


Voir aussi : le blog en Français sur Noam Chomsky link

Telle qu’elle est relayée par les grands médias, la vie intellectuelle française suscite parfois la consternation à l’étranger : phrases extraites de leur contexte, indignations prévisibles, « polémiques » de pacotille, intellectuels de télévision qui prennent la pose à l’affût du mot trop rapide qui servira de pâture à leurs éditoriaux indignés. En France, Noam Chomsky a été l’objet de campagnes de disqualification d’autant plus vives et régulières qu’il a su détailler, calmement, l’imposture d’un discours à géométrie variable sur les « droits de l’homme », lequel, souvent, couvrait les forfaits de l’Occident.


Articles associés :

De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes

Réchauffement climatique : la manipulation ?

"La Grèce a servi de cobaye à la théorie du choc"
Lecture : "L'INVENTION DE LA CRISE"

Les milliardaires encore plus riches en 2013

Pourquoi ?

Gouverner, c’est prévoir ?

LOPPSI 2..."La France a peur" tous les soirs à 20h !

Venezuela, Pujadas et les autres dégoutés !

Terrorisme, peurs, propagande et désinformation

Les nouveaux chiens de garde : suite

Le 21 décembre 2012...La fin du monde !

La machine à abrutir ne connaît pas la crise

CQFD – Les religieux sont moins intelligents que les athées !

Télévision, l'appel aux plus bas instincts

Stratégies de manipulation des masses

6 évrier 1934

Hollande : à droite toute !

Faut il sortir de l'euro ? (Jacques Sapir)

Les 0,00001% vous souhaitent une très bonne année

« Salauds de pauvres » ?

Changer, c'est possible !

LA DETTE PUBLIQUE ET LA BANCOCRATIE (+vidéo)

Fraude fiscale : dicours et rèalité...

Coût du travail, l'arnaque dévoilée

La crise...Quelle crise ?

Compétitivité et cout du travail

LA FABLE DU TRAVAIL CHER

RETRAITES : Un rapport dicté par le MEDEF

L'EURO ? L'ARNAQUE !

L'EURO a dix ans

Le pacte de stabilité, c'est l'austérité à perpet'

ANI : "Le POISON" d'avril du gouvernement

La lutte des classes ? Une réalité objective !

LA FINANCE POURRIT L'ECONOMIE REELLE

"Salaires, Prix , Profits*"..

Un "travail digne et rémunérateur"

« La pauvreté n'est pas naturelle »…

"La règle d'or" c'est l'austérité sans fin !


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article