La peur gouverne !

Publié le par frico-racing

Bernard Maris

bernard-maris

Economiste antilibéral (Pour la sortie de l'€) collaborateur du journal et Mort dans les locaux de Charlie Hebdo, le 7 janvier dernier) soulignait dans son livre "Gouverner par la peur"*...(extrait)
"De toutes parts montent les discours de la peur, des peurs. Peur de l'insécurité, de la précarité, du chômage. De la violence, de la marginalisation, d'être délocalisé. Peur de l'ouvrier chinois, du plombier polonais, de son collègue de travail, du terroriste.

Peur aussi de ce que l'on mange, de ce que l'on boit, de son corps. Peur du changement climatique. Peur intime et peur publique.

Peur de tout.

Cette montée de la parole collective sur l'angoisse pourrait être positive : Connaître et énoncer ses peurs, c'est déjà les combattre. Il suffirait de changer de regard, de déchausser les lunettes de la morosité ambiante pour prendre une mesure apaisée des évolutions positives comme des risques encourus par nos sociétés contemporaines."

Or c'est tout le contraire qui se passe : loin de se réduire, nos peurs grandissent chaque jour un peu plus."

Visionnaire lucide...Il poursuivait...

"Pourquoi a-t-on tant de mal à les affronter, dans un contexte qui est loin de s'être autant détérioré qu'on voudrait nous le faire croire ? L'exploitation de l'angoisse rapporte, et parfois beaucoup, au sens propre.

Mais qui a intérêt à gouverner par la peur ? Quelles formes de résistance et quelles alternatives peut-on y opposer ?"


10405433 299438426924331 9123287950219673067 nSommes nous des citoyens pensants ou des pantins dont on modèle la pensée ?

En ces périodes troublées et dans ce siècle qui semble avancer à reculons…Vous pensiez vivre en 2014, dans une France, un monde ou progrès et technologies allaient libérer l’humain de ses malheurs et servitudes, vous pensiez que l’esprit prendrait le pas sur le muscle, débarrassée de la guerre, "l’humanitude" irait forcément vers un monde meilleur, plus juste. C’est ce que pour ma part, je pensai, je souhaitai ; mais la réalité on le vois, est plus sombre…

La France a peur, le Monde a peur ! 

Crises et Guerres à répétition, terrorisme, criminalité, délinquance, épidémies, immigration, pauvreté, chômage, inégalités grandissantes, pollutions, épuisement des ressources, etc…

tue

Mais d’où vient ce sentiment d’insécurité, de danger permanant ? De notre propre expérience ? Pour partie seulement ! Institutionnalisé, par les gouvernants (vrai droite/fausse gauche), mis en scène par les "médias", ce sentiment de peur, de crainte tout azimut est « modélisé », amplifié et distillé au quotidien, par les JT, séries et émissions « spécialisées » ou des « éco/polito/spécialistes » se relaient  chaque jour, pour entretenir l’angoisse et pour que rien ne change !

Comme l'Etat (et ses "alliés") a été capable de récuperer La tuerie de CHARLIE hebdo...(un comble, quand même), les gouvernements récupèrent et utilisent la peur pour gouverner...cage

Des "biais émotionnels" consistant à énoncer des faits ou des commentaires dont la conséquence est de choquer, stresser, agacer ou braquer l’auditeur, ("l'islamisation", etc...). Bref de produire des réactions émotionnelles significatives plutôt que d’inciter à réfléchir, analyser et comprendre les informations savament mises en scène...Bien résumé par cette anecdote : « Hier, mon voisin semblait soucieux, la veille il avait vu une émission sur TF1 sur l’insécurité et il m’a dit qu’il n’osait même plus prendre le bus. Alors, naïvement je lui ai demandé : « vous le prenez souvent le bus ? » Il m’a répondu: « Jamais, heureusement, parce que avec ce qui se passe en ce moment…»...

Le capitalisme précarise la société, il impose une régression sociale sans précédent...pujadas

Malmenés par l'Europe et la mondialisation libérale, les gens se désolidarisent, les mentalités changent, l'individualisme progresse. Dans ce contexte, (comme le montrent les enquêtes de victimisation), l’angoisse du lendemain, la peur de l'autre, le sentiment d'insécurité sont disproportionnés comparés à l'insécurité réelle...Léthargiques, les citoyens, convaincus de « l'impuissance » de l'État, semblent se laisser aller à l’apathie généralisée, au repli sur soi.

Pourquoi la « peur » est elle instrumentalisée de la sorte ?

Tout simplement parce « utile » au système (le libéralisme) pour qu’il perdure... Il à besoin de bouc émissaires, masquant ses responsabilités dans la situation…Dans les années 30, la bourgeoisie disait "Plutôt Hitler que le front populaire"...Ils n'ont pas changés et jouent toujours avec le feu.le pen medias

Pour contrer le « chômage technique » qui a suivi la chute du Mur de Berlin et la disparition de « l’ennemi héréditaire » et depuis le 11 septembre, les occidentaux, USA en tête, les « think tanks stratégiques », les services de renseignements et autres faiseurs d'opinion ont consciencieusement « fabriqué de l'ennemi » et décrit un monde constitué de dangers, de menaces, de risques et de défis…(réchauffement climatique, crises financière, énergétique, etc...)merdias 3

"La désignation d’un ennemi est un choix politique, et non une donnée" **. Intérieur, extérieur, « l'ennemi » (et la peur qui va avec) est très utile pour souder et « tenir » une nation, asseoir sa puissance en restreignant les libertés et occuper son secteur militaro-industriel.peuple-copie-1

La peur conduit au repli, sur soi, identitaire ou religieux.

La perte de repères, sociaux, politiques, culturels, les sentiment d'abandon, d’humiliation, l'absence d'espérance collective, de perspectives, sont le terreau des « faiseurs » de peurs ». Pour reprendre une expression spinoziste… C’est connu, « les phobies (vraies ou supposées) conditionnent fortement nos choix de manière négative en limitant pathologiquement notre capacité à agir »… peur2Pour le sage d’Amsterdam, « c’est la connaissance qui constitue le seul remède contre la peur, car en prenant connaissance des causes qui nous déterminent nous nous libérons de la crainte engendrée par l’ignorance… »

Enfin, n’oublions pas que la peur conditionne aussi nos choix sur un plan collectif sachant que le résultat est en général désastreux. La venue au pouvoir d’un dictateur comme dans le cas de l’Allemagne en 1933 est lié à la peur collective d’un peuple.

frico

élite


Sources :

- Hacking Social : link

-2CR : link


Voir aussi :

-*Ouvrage collectif : Gouverner par la peur :peur 

-** Le livre : La fabrication de l'énnemi linkindex


Articles associés :

OVERTON, MANIPULER L’OPINION POUR FAIRE ACCEPTER L’INACCEPTABLE !

CHARLIE : Non à la récupération !

Horreur à CHarlie HEBDO

Noël, le 25 décembre : du culte païen à la célébration chrétienne

Toute croyance est-elle contraire à la raison ?

Crèche, croyances, culture et laïcité...

Climat : "La science" au service de l'idéologie + vidéo
PHILOSOPHIE

OUI au mariage pour tous

Terrorisme, peurs, propagande et désinformation

Le 21 décembre 2012...La fin du monde !

CQFD – Les religieux sont moins intelligents que les athées !

LES RESTOS DU CŒUR, CA BAT FORT !

Le caritatif en question !

Gouverner, c’est prévoir ?

Les nouveaux chiens de garde : suite

La machine à abrutir ne connaît pas la crise

Télévision, l'appel aux plus bas instincts

Stratégies de manipulation des masses

JUSTICE...LA LOI DU TALION ?

LOPPSI 2 : Etat policier et dérive liberticide

HUMOUR, CENSURE et MEDIAS

De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Publié dans Politique et Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bob 11/02/2015 13:19

excellent article !!! bravo et merci .
bob .