BRÊVES MOTO de janvier

Publié le par frico-racing

Eh dites oh !

2014 5

En voilà, encore une de passée et avec elle, un certain nombre d’événements plus ou moins heureux ou marquants...

Le mariage pour tous, les guerres au Mali, en Centrafrique (la 50éme intervention Française en Afrique depuis la libération), la guerre en Syrie, la mort de N Mandela, de M Kalachnikov, l’affaire Cahuzac et les autres (affaires), la éniéme contre-réforme des retraites (votée dans la quasi indéfférence)...la "chute" de Hollande, l'accident de M Schumacher et la"crise" toujours la "crise" !

En cette fin d'année, le mouvement motard (La FFMC) n’est pas en reste et engrange deux belles victoires, avec les abandons du gilet jaune et le mois dernier du CT moto.

Enfin, Je suis (aprés 21 mois), repassé sur le "billard"...(retrait des vis et broches de mes vertèbres). 

En attendant de se retrouver ici ou en piste, meilleurs voeux à toutes et tous...et roule 2014 !

frico


La photo du moisCharlieL'ami Charlie et son basset Amdess moteur Yam XS, "le même" que je suis en train de restaurer (voir brêves moto de décembre)


Actualité

 

Le Contrôle Technique moto, c'est gagné !

Les États membres de l’Europe ont rendu arbitrage sur l’harmonisation du contrôle technique à tous les véhicules.

La directive reporte celui des motos et scooters, au moins jusqu’à 2022. Aprés l'abandon du gilet jaune, c'est une nouvelle victoire de l'action et du lobbying motard (FFMC/FEMA) sur celui des industriels, pourtant beaucoup plus puissant. (voir article en ligne)

 

Le périph limité à 70 !

La connerie n'a pas de limite, le gouvernement a confirmé, le 16 décembre, que la limitation de vitesse sur le périphérique de Paris serait réduite à 70 km/h à partir de janvier 2014.

Il accède ainsi à une demande du maire de Paris, contre l’avis des associations d’usagers.

 

Stages mécanique moto (en Lozère)
L'Atelier STAGE MECA MOTO a pour vocation de vous former à la mécanique et plus précisément à la mécanique moto.

Encadré par un professionnel, vous serez initié ou perfectionné dans ce domaine.
Né de la collaboration de Ludovic Perrot et Fréderic Johanet, deux passionnés de motos et de mécanique, l'Atelier a pour ambition de vous aider à trouver ce que vous êtes venus chercher.

vign1 20130422 175426 ws1018557775

Ludovic, diplômé en mécanique et en électromécanique mettra ses 20 ans d'expérience à votre disposition.
Il vous enseignera ses connaissances et répondra à toutes les questions que vous vous posez .
Fréderic, organisateur de ces stages a passé plus d'un an au côté de Ludovic pour réaliser un de ses rêves : rouler sur une moto préparée par ses soins.
Ensemble, que ce soit pour une initiation, un perfectionnement, une spécialisation ou une préparation, ils mettront tout en œuvre pour que vous réalisiez cet objectif.
Bonne visite et à très bientôt à l'Atelier!

Leur site : link

 

Radars : l'étude qui tue...les radars ! (extaits)

Une étude scientifique publiée début décembre par l’Insee vient bousculer les idées reçues : l’installation des radars fixes aurait contribué à épargner 740 vies en France depuis 2003. Loin du chiffre de 11.000 annoncé par la Sécurité Routière…

Voilà une étude propre à bousculer les idées reçues véhiculées par les autorités françaises : deux chercheurs de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), Sébastien Roux et Philippe Zamora, ont mené un travail statistique sur les radars automatiques fixes installés en France, et leur impact sur les accidents de la route.radar-machine-fric

Leur conclusion : les boîtiers flasheurs ont évité 740 décès entre 2003 et 2011, soit environ 82 vies par an. Loin, très loin des 11.000 existences épargnées qu’annonçait la Sécurité Routière dans la brochure « Les radars sauvent des vies, la preuve »… En la matière, les chiffres sont d’ailleurs des plus farfelus, et prêtent à confusion. Cette étude a le mérite de clarifier le résultat.

Conclusion énigmatique
Dans leur conclusion, les chercheurs expliquent que : « les accidents sont d’autant plus graves, et donc mortels, qu’ils sont liés à la vitesse ». Cela les amène à affirmer que : « Si ce phénomène était confirmé, il conviendrait d’expliquer à quoi il tient et il faudrait probablement réfléchir à une autre technologie de contrôle systématique des vitesses ».

Qu’entendent par là les chercheurs ?
Qu’il faut aller plus loin dans le mode de contrôle, et envisager des technologies de type limiteur s’adaptant à la vitesse autorisée (Lavia), cher à la Ligue contre la violence routière ? Là, cette étude trouve sa limite : on le répète, la vitesse ne peut être considérée comme l’unique facteur d’accident. Autrement écrit, le contrôle systématique de la vitesse ne permettrait pas d’atteindre le seuil de zéro accidents…radars-copie-1

Remise en cause de la propagande pro-radars
Retenons ces chiffres : 740 décès évités en 9 ans, soit 82 vies épargnées chaque année. L’impact des radars fixes se situe aux antipodes d’un discours officiel évaluant l’économie de vies un jour à 11.000, un autre à 40.000…

Les radars coûtent 200 M€ par an
Une cabine fixe coûte environ 30.000 €. A ce prix, auquel il convient d’ajouter la maintenance mais aussi le budget de fonctionnement de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI), il devient légitime de remettre en cause une telle politique, et de prendre d’autres orientations sur la sécurité routière, qui contribueraient à épargner plus de 82 vies par an.

Nicolas Grumel - Motomag.com (12/2013).

 

Le MEDEF  a encore obtenu satisfaction...

Comme pour la retraite, Sarko en a rêvé, Flambi l'a fait...Pour compenser la diminution des cotisations et charges patronales, les subventions sans contrôle (20 milliards par ans), accordés au patronat, Hollande augmente  la TVA au 1er janvier.
tva

 Recul de l'âge de départ à la retraites...

Au terme d'un processus législatif baclé et d'un manque flagrand de mobilisation des intéressés.

Soutenue par le PS et la CFDT, le MEDEF, cette éniéme "réforme" a été définitivement adoptée mercredi 18 décembre dernier par l'Assemblée nationale.pscfdt

Le principe : Pour toucher une retraite à taux plein, l'allongement sera progressif : un trimestre tous les trois ans à partir de la génération 1958.

Allongement de la durée de cotisation (43 ans)

L'âge légal de départ reste fixé à 62 ans et l'âge pour bénéficier d'une retraite à taux plein, quelle que soit la durée de cotisation, demeure à 67 ans. Mais l'allongement de la durée de cotisation revient à repousser l'âge effectif de départ (celui auquel on part vraiment à la retraite, à différencier de l'âge légal) puisqu'il faudra cotiser plus longtemps et donc travailler plus longtemps.

Et c'est pas fini !

Sachez enfin que lorsque la "vraie droite" reviendra ce sera 44/45 ans de cotis et 65/67/69 ans l'âge de départ (comme ce qui vient d'être voté en GB)


Le "dessin" du mois

pauvre


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Commenter cet article

bob 01/01/2014 14:06

salut frico . que cette année 2014 te soit bonne . as tu pris connaissance de la petite merveille de Paton la petite sportive pour la route ?!
superbe !
salutations .
bob

Muel 01/01/2014 04:48

Bon année à toi Frico et à ta famille.