Anniversaire : "La chute du mur"

Publié le par frico-racing

Vers les 500 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite...

Anniversaire : "La chute du mur"

La chute du mur 30 ans après

Le déferlement médiatique n'en fini pas !...D’une seule et même voix les grands médias ont «bien» relayé le discours officiel. Mais que célèbrent (réellement), les tenants de  l'ultra-libéralisme le 9 novembre...

A la veille du 30em anniversaire de "la chute du mur", l'UE a voté en septembre, une résolution scélérate censée souligner « l'importance de la mémoire européenne pour l’avenir de l’Europe ». En réalité, cette mémoire est bafouée ligne par ligne, laissant présager un « avenir » des plus sombre pour l’Europe. Visant à mettre un trait d’égalité entre communisme et nazisme, ce texte mobilise des considérant qui sont chacun des modèles de propagande et de révisionnisme historique...(lien en fin d'article).

De quoi veulent (réellement) nous convaincre les dirigeants européens ?...« le monde libre a vaincu la barbarie »…« le communisme est mort AUSSI ! »…Traduisez en clair tout simplement qu’il y a 30 ans à Berlin aurait été définitivement vaincu tout espoir de construire des sociétés de gauche, progressistes, en un mot, des sociétés plus justes, débarrassées de la misère et de l'exploitation. C’est cela qui les fait jouir, c’est cela qu’ils martèlent tous, chaque jour avec délectation, (de ce point de vue la chaine ARTE est en "première ligne")... C’est tout cela que leurs chantres avaient appelé «la fin de l’histoire»…Enfin seuls ! Le communisme n’existe plus… Et pourtant ils continuent de "tirer sur l’ambulance" !

Depuis soixante ans ils nous expliquent que le paradis était à Berlin Ouest et l’enfer à l'Est, raccourci simpliste qui oublie volontairement quelques vérités historiques :

La défaite allemande pour laquelle l'Union Soviétique a payé un lourd tribu (21 millions de morts, voir article plus bas) ; a conduit à la partition de l'Allemagne en deux pays distincts : la RFA (avril 1949) et la RDA (octobre 1949)...

La prise de Berlin par les Soviétiques, mais leur impossibilité d'empêcher la partition de Berlin (véritable "cheval de Troie" capitaliste  dans l'Allemagne de l'Est) imposée par les Anglo-américains fut l'un des outils principaux de la "guerre froide"...(carte ci dessous) 

Face aux prétention de la RFA (des occidentaux) sur Berlin ouest, la construction du mur débute (aout 1961)... Rappelons que la RFA a été fondée en 1949... Bonn a ainsi transformé la frontière zonale (zones d'occupations interalliées, France, Union soviétique, USA, GB ) en frontière d’État.
En 1954, l'Allemagne de l'Ouest a été incorporée dans l'OTAN anticommuniste et fascisante de l'époque. La frontière d’État devenait une ligne de front entre les deux blocs.
À plusieurs reprises l'annexion de la RDA fut proclamée comme le but officiel de politique de Bonn.
Ainsi c'est bien la politique agressive de L'OTAN qui a créée le premier "mur" qui sépara les deux États allemands et qui passe également au milieu de Berlin. Le gouvernement de Bonn et le Sénat de Berlin-Ouest ont systématiquement transformé Berlin-Ouest en un centre de provocation à partir duquel de nombreuses organisations d'espionnage, la station d'émission américaine RIAS (radio située dans le secteur américain) et des associations revanchardes organisaient des actes de sabotage contre la RDA. Par les mesures du 13 août 1961 les autorités de la RDA ont tenté de sauvegarder et de renforcer la protection de leur frontière ."

"Comprendre le mur de Berlin", c'est comprendre aussi cela !

Ceci dit, si avec «l’implosion» du bloc de l’est et «le bébé jeté avec l’eau du bain» ; loin de moi l’idée de défendre ce que les peuples de ces pays et l’histoire ont condamné ; même si certains déchantent depuis ! (éducation, santé, retraites, services publics, emploi, etc...voir lien ci dessous)

La crise actuelle du capitalisme (ultralibéralisme) marque incontestablement aussi les limites "du marché libre et non faussé". La grande illusion née il y a quarante ans de «l’argent vite et facile» est obsolète...Le fascisme relève la tête en Allemagne et en Europe.

S’il reste dans le monde bien d’autres murs à abattre (65 !... voir en annexe), celui de l’argent ne sera pas le plus facile.

La vraie démocratie, reste a inventer...Limiter le concept aux seules "élections libres" est un leurre !

L’actualité de la chute du Mur ce devrait être surtout d’utiliser les contre-pouvoirs existants, d’en créer d’autres et inventer sur des bases nouvelles, une alternative au libéralisme... Il ne manque qu’une chose (à l’inverse de la chute du mur elle ne viendra pas toute seule et ce ne sera pas simple) : une vraie gauche unie pour une autre politique qui ne soit ni fille du goulag ni héritière des capitulations sociale-démocrate. C'est pas gagné !

Question : L’anniversaire des 40 ans de la fin de L’apartheid en Afrique du sud aura t’il autant de "relief" l’année prochaine, que celui qui vient d'être fêté ?

Frico


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

djeff 10/11/2019 10:17

La réunification (reconstruction) de l'Allemagne sera encore longue semble t-il.