Voyage au Maroc 1974

Publié le par frico-racing

"J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence" (Antoine de St Exupéry)

Privé de désert ! Chapitre (I)

Tout a commencé dans les année 70 au lendemain de 68 avec une certaine liberté conquise… et l’envie de "s’évader" !

C’est l’époque du "Raid ORION" un des premiers rallyes médiatisés…le DAKAR n’arrivant qu’en 78 !

C’est donc dés 72/73, que l’idée germa dans nos cerveaux juvéniles…pour se concrétiser en 1974…ce sera le Maroc…avec la préparation de l’itinéraire, des motos et des équipages…

Y Penser un an avant en "se faisant tout le cinéma" qui va avec était bien sûr indispensable!

Pour cette première (il y aura deux autres voyages) donc 2 autres articles (également en ligne) nous étions quatre (dont un jeune permis) et trois "4 pattes" (Honda 750 four).

Baptisé "Le raidillon", allez savoir pourquoi?

Juillet 1974...En partant de Paris, notre périple fait un arrêt forcé à Tour, Daniel (le jeune permis) se "gauffre" (sans bobo) au freinage à un feu rouge…il "matait "un p'ti cul sur le trottoir!

Viva Espagna

Sous un soleil de plomb...traversée de l’Espagne (enfin débarrassée de franco) jusqu’à Gibraltar…direction Tanger.

Sitôt débarqués, rencontre avec un pauvre bougre qui nous offre le thé...(il en avait aprés nos chaussures)...

La Kasba de Tanger

On garde nos pompes et on file sur la Capitale (économique)… Casablanca…"regauffre" du "bleu" (Daniel le jeune permis)… dans les mêmes circonstances toujours sans bobo, sauf pour Chantal sa passagère qui se plaint de l’épaule.

Mausolé Mohamed V (Rabat)

Nous rejoignons à Rabat (capitale du royaume), des cousins en vacances chez l’habitant, ce qui nous permis de vérifier que l’hospitalité au Maghreb n’était pas un vain mot…

Notre famille d'accueil

Le troisiéme en partant de la gauche, c'est moi

Le couscous a pris une "claque"

Murailles de Chellah à Rabat

Hébergés quelques jours à Casa, le fils de la maison nous fait visiter le "bled", direction Agadir en passant par Essaouira.

Agadir...et ses chèvres acrobates

"un poisson des sable"

Un scorpion

Le fort Mogador (Essaouira)

Aller plus loin qu'Agadir à l’époque était difficile...la circulation étant restreinte compte tenu de la guerre entre le Maroc et les Sahraouis.

Couché de soleil sur la plage d'Agadir

Pour le retour nous avions comme objectif Ouarzazate et les portes du désert, mais le jeune permis déjà "fort éprouvé" par ses nombreuses "cascades" et atteint en plus d’une forte déshydratation dûe à une "tourista" récurrente, nous empêcha d’aller plus avant dans les sables…si ce n’est pour y alléger de concert (nous aussi)..."nos flancs alourdis".

Nous nous rebattions donc sur les incontournables villes impériales : Marrakech, Fès, Meknès…

Place Jamaa El Fna (Marrakech)

La Menara (Marrakech)

Tannerie (Fès)

Bad Mansour (Meknes)

Safi et ses poteries

Heureux quand même de cette première aventure, ou nous avons côtoyé la pauvreté, mais nous n’avons rencontré que  sympathie et gentillesse  à notre endroit…

Mais un peu déçus d’avoir été "privé de désert"...
Le programme de l’année suivante était tout trouvé…
L’Algérie direction plein sud, rien que ça! (voir artcle suivant)
Frico

Carte du Maroc

Voir également mes articles


Le Sahara...l'Algérie1975

L'Algérie 1976

Turquie centrale, la Cappadoce

VOYAGE à CUBA


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Publié dans voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article