Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

«Traité d’athéologie» Michel Onfray

Publié le par frico-racing

Après celui de Naomi Klein "La stratégie du choc" (article de janvier 2010) De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes

C’est à nouveau d’un livre (dans un autre registre) dont j’aimerai vous entretenir.

Dans nos sociétés prétendument laïques et démocratiques, le politique et le religieux sont toujours inextricablement mêlés (1)....

Chez nous, ou le débat sur le voile, l’identité nationale et l'immigration sont instrumentalisés en attisant les peurs et la haine...à des fin de bouc-émissaire évident...pour occulter les problèmes sociaux !

Quand on observe le spectacle du monde où évangélistes néo-conservateurs et fanatiques du Djihad s’étripent au nom de dieu (en réalité pour d’autres raisons), la lecture du livre de M Onfrey, en sortant des chemins tout tracés est une  véritable bouffée d'oxygène et montre en quoi la religion ne gêne pas le système, bien au contraire !

michel-onfray

«Traité d’athéologie» Michel Onfray (grasset 2005)*

Trois siècles après le triomphe des «Lumières» et un siècle après la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, partout, observe Michel Onfray, Dieu, jadis chassé par la porte revient par la fenêtre. D'où cet essai, où le philosophe tente de dénoncer, de dépasser, ce qui, semble-t-il, gît secrètement derrière le retour généralisé du divin, et du «désir de salut», dans nos sociétés. Les trois monothéismes qui partagent une origine commune (le judaïsme), animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison du progrès, haine de la science haine de l’intelligence : haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d’un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité, des femmes et du plaisir ; haine des corps, des désirs, des pulsions.

En lieu et place de tout cela, les trois monothéismes défendent : la foi et la croyance aveugles, la résignation  à son «sort terreste», l’obéissance et la soumission aux puissants…«tout pouvoir vient de dieu» (St Augustin)...autant dire la vie crucifiée et le néant célébré au nom d’une hypothétique résurrection.

"En philosophie, il y eut jadis une époque «mort de dieu ». La notre, ajoute Michel Onfrey, serait plutôt celle de son retour. D’où quand on lit ce qui suit, l’urgence, d’un athéisme argumenté, construit, solide et militant."

Vous avez dit laïcité ?

(1) Extrait du discours de Sarkozy chez le Pape au Vatican : "Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance."

Au fait...les religions ne sont elles pas seulement en réalité que des sectes qui auraient "réussi" ?

frico

*Michel Onfray Philosophe, penseur iconoclaste à sa façon différente de voir les choses est un empêcheur de penser en rond. Ses ouvrages, qui suscitent souvent la polémique, sont le produit d’une pratique intellectuelle qui sort des ornières habituelles, de la prose dégoulinante bien pensante.

- Dans la même veine à lire aussi :

L'Esprit de l'athéisme - André Comte-Sponville

religion 2

Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing

 

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>