Coupes Kawasaki ; l'Histoire

Publié le par frico-racing

Vers les 600 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite...

Coupes Kawasaki ; l'Histoire
Coupes Kawasaki ; l'Histoire

La coupe Kawasaki est une épreuve sportive française créée en 1971 et se déroulant en plusieurs manches sur une saison. Elle met en compétition des pilotes chevauchant des motos Kawasaki de même modèle et strictement de série.

Cette formule de promotion sera un vivier pour de futurs grands pilotes.

Rançon d'un incroyable succès, trouver de nos jours, une Kawasaki 350 S2 ou une 400 S3 en état d’origine relève de la gageure tant les machines ont été utilisées et phagocytées par la Coupe.

Les année de légende 1971 - 1978

Cette coupe de marque est née en 1971, dans l’esprit de Xavier Maugendre le patron de la SIDEMM (importateur Kawasaki), qui s’inspira fortement d’une épreuve auto créée 2 ans auparavant, la coupe R8 Gordini. Moto Revue et à sa tête le légendaire Jean Claude Bargetzi s’associa aussitôt au projet. Xavier Maugendre Moto Revue

La première course se déroule à Bourg en Bresse le 1er mai 1971. Il y avait 43 engagés et 29 participent à la finale sur la machine choisie à l’époque la Kawasaki 350 A7 Avenger. Certains sont arrivés par la route avec la machine qu’ils vont piloter en finale. D’autres ont quitté le boulot, arrimé l’A7 dans la Deudeuche, effectué des centaines de kilomètres, planté la toile de tente en pleine nuit, dormi qu*elques heures et les yeux encore pleins de sommeil ont attaqué les premières séances qualificatives sans connaître le circuit ! Pourtant déjà la première année certains pilotes se font déjà aider par des concessionnaires, c’est le cas de Meyer (le futur vainqueur). Les pilotes de pointe étaient Alain Meyer, Michel Fabre, Jacques Gonthier (vainqueur des 2 premières courses), Marc Voisin, Gilles Mallet (journaliste à Moto Revue, avant de partir travailler à Moto Journal et ensuite fonder Moto Verte !!!)

En 1972, la machine change, c’est dorénavant la « fabuleuse » 350 S2 (3 cylindres) qui va servir aux apprentis champions. Il y a deux fois plus d’engagés et les organisateurs sont obligés de créer 2 groupes. Après 3 courses « qualificatives » ce sont finalement 45 pilotes qui disputeront les 7 courses restantes. Cette année là c’est un certain Patrick Pons qui remporta l’épreuve, mais ce ne fut pas si facile puisque jusqu’à la dernière course ce sont 4 pilotes qui auraient pu l’emporter, dont les plus « féroces » adversaires de Patrick se nommaient, William Gougy, Denis Poulet, Patrick Stadler, Jean Pierre Frisquet (le journaliste surnommé « Zinzin »).

En 1973, les organisateurs gardent la même machine mais devant le nombre d’inscrits (125) sont obligés de faire 3 groupes. Cette année là on voit l’implication de plus en plus importante des concessionnaires. Dunlop créé un challenge récompensant les meilleur des jeunes pilotes (1ere année de licence) et rejoint ainsi comme « sponsor » de la coupe une autre grande marque Motul qui offre à tous les concurrents les lubrifiants.
Le vainqueur de cette année 73, est Jean Claude Meilland. Le classement final est : 1er Jean Claude, Meilland, 2e Louis Garron, 3e Frédéric Amarolli, 4e Thierry Noblesse. Et d’autres noms font leur apparition tels, Bernard Sailler, les frères Garnier et un certain Hervé Guilleux futur pilote de Grands Prix qui a entre autre piloté la BUT.

1974 voit l’arrivée de la 400 S3. Ce sont  toujours 3 groupes de qualification qui vont disputer les 3 premières courses. Ensuite les 45 finalistes vont s’arsouiller pendant les 7 courses restantes et il a fallut attendre la dernière course au Castelet pour départager les prétendants, parmi lesquels émergent : Michel Baloche (futur pilote d’usine de la 125 Motobécanne), Hervé Guilleux, Jacques Agopian, Jean Louis Albera, mais c’est finalement Bernard Sailler qui décroche la timbale.
 
1975 marque une nouvelle évolution de la Coupe. Formule de promotion incontournable pour l’apprenti pilote, elle voit cette année là 275 engagés ! De cette affluence est née une formule de sélection devenue légendaire : les journées K, qui se déroulent pour cette première année à Magny Cours. 135 pilotes sont alors sélectionnés, *ils seront ensuite répartis dans 3 groupes comme les années précédentes. Pour les courses finales ce ne sont plus 45 pilotes qui sont retenus, mais 60 et des essais qualificatifs seront systématisés avant chaque course. 
Certains pilotes se « professionnalisent » avec l’arrivée de gros concessionnaires (Pipart, Gavory, Follie Méricourt, Elite Motor…) et de nouveaux sponsors apparaissent. Gurtner créé le « Boisseau d’Or » et les casques AGV introduisent leur propre challenge. 
Cette année là la Coupe « s’internationalise », par la création du Trophée Europa, qui oppose les meilleurs Kawa-boys français à une sélection de jeunes pilotes belges sur 2 courses : en lever de rideau des 24 H de SPA et du BOL. (voir la course du BOL 75)

Les 3 furieux en baston : Sarron (62), Saul (43) et Boulom (8)

Le grand vainqueur de cette année 1975 est Eric Saul qui coiffe Denis Boulom lors de la dernière course à Karland et c’est un petit gars des PTT qui monte sur la 3e marche du podium, Christian Sarron. D’autres noms font leur apparition dans le classement de la coupe 75, Christian LeLiard (6e) et Thierry Espié (8e). Le trophée Europa est remporté par Michel Joly.

1976, toujours plus fort, puisque ce sont 330 jeunes loups qui vont s’affronter pour les journées K à Magny Cours. Dés le début des courses finales ce sont 3 pilotes qui émergent du lot : Christian LeLiard (futur pilote de GP et de la célèbre ElfE), 
Jean Pierre Merlin et Thierry Espié (pilote de GP). Au final c’est LeLiard qui gagne cette coupe 76. Jean Pierre Merlin quant à lui remporte le trophée Europa.  

1977, c’est l’apothéose avec 380 pilotes présents pour les journées K disputés cette année sur le Circuit Paul Ricard. 180 pilotes vont être sélectionnés et ensuite être répartis en 3 groupes de 60, toujours pour 3 courses qualificatives puis pour sept courses finales pour les meilleurs.
Ce sont deux « nouveaux » qui vont terminer en tête de l’épreuve 77. 1er Marc Fontan et 2e Jean Lafond (1ere année de licence). A noter les noms de Bruno LeBihan, Pierre Etienne Samin….

Relancée en 2006 à l'occasion de la sortie du roadster ER-6n (support exclusif de la coupe, lire Moto-Net.Com du 16 décembre 2005 et Moto-Net.Com du 5 décembre 2006), la Coupe Kawa était relancée pour cette 20ème édition...Mais ceci est et sera une autre histoire !...

Sources pour partie :

Articles associés :

  1. Histoire: mes motos, des origines à nos jours
  2. Histoire du circuit Carole
  3. La Kawasaki 500 H1 - 1969
  4. La Kawasaki 650 W1
  5. MV Agusta : histoire d'une légende
  6. http://www.frico-racing.com/article-les-40-ans-de-la-kawasaki-750-mach-iv-64743780.html
  7. Histoire des Honda CB 125 K
  8. Suzuki : L'histoire
  9. 2 roues Peugeot : 120 ans d'histoire...
  10. La Honda 1000 CBX a 40 ans
  11. La Yamaha XS 650 1968 :
  12. Histoire du circuit Carole
  13. Motobécane : L'Histoire
  14. Laverda : L'histoire
  15. Yamaha inventa le trail
  16. La Suzuki T500
  17. Motos Yamaha ; 65 ans d'histoire
  18. La HONDA 500 four fête ses 40 ans
  19. Histoire de la Honda CB 450
  20. La Honda RC 30 a 30 ans
  21. La 900 Bol d'or à 40 ans
  22. MONZA le 20 mai 1973
  23. La Honda VFR a 30 ans - frico-racing-passion moto
  24. La V Max à 30 ans
  25. La Yamaha XT 500 a 40 ans - frico-racing-pa
  26. La HONDA CB 350
  27. Basset Amdess Honda 750 four
  28. Réfection d’un moteur Honda CB 350
  29. Roulements de roue et Kit 836 pour le Side AMDESS Honda
  30. La HONDA 750 Four a 40 ans - frico-racing-passion moto
  31. http://www.frico-racing.com/article-les-40-ans-de-la-kawasaki-750-mach-iv-64743780.html
  32. La 350 MORINI a 40 ans
  33. http://www.frico-racing.com/2020/08/japauto-l-histoire.html
  34. Bultaco fête ses 60 ans
  35. Anniversaire : Les 70 ans de HONDA
  36. Histoire d'un constructeur : Elf 40 ans cette
  37. Les 50 ans de la guzzi V7 - frico-racing-pass
  38. Challenge Honda 125 S3
  39. La BMW 90 S a 40 ans
  40. La BMW K 100 a 30 ans
  41. http://www.frico-racing.com/article-31853247.html
  42. La 350 Motobecane à 40 ans
  43. Flashback sur la Honda 750 four
  44. La 350 MORINI a 40 ans
  45. La KAWASAKI Z 900 a 40 ans
  46. Les 40 ans de la Kawasaki H2 750, Mach IV
  47. La SUZUKI 750 GT a 40 ans
  48. La YAMAHA 750 TX a 40 ans
  49. BENELLI 100 ans cette année
  50. 90 ans pour MOTO GUZZI et 40 ans pour la V7 Sport en 2011
  51. ROYAL ENFIELD 110 ans cette année ?
  52. Petite histoire de NORTON
  53. Petite histoire de BSA
  54. Petite histoire de TRIUMPH
  55. Hisitoire: des HONDA RC de Grand Prix, la HONDA 6
  56. HONDA CB 350 "RACING"
  57. HONDA 500 Four "RACING"
  58. HONDA 350 RC 171 "Jim Redman réplica" sur base 400 CBX
  59. Side BMW : un nouveau jouet pour de nouvelles aventures...
  60. La HONDA 500 four fête ses 40 ans
  61. MONSTER GARAGE * (bis)
  62. Réfection du moteur BMW du side
  63. SIDE CAR SUZUKI 750 GS, ou...
  64. Monster Garage...ou
  65. http://www.frico-racing.com/article-motos-francaises-gima-et-sodemo-sur-la-sellette-45919966.html
  66. http://www.frico-racing.com/article-voxan-aurait-20-ans-cette-annee-125075693.html
  67. Coluche : Histoire d'un motard
  68. MIKE HAILWOOD, c'était un 23 mars (+ vidéo)
  69. Disparition de Jean pierre BELTOISE - frico-rac
  70. Arturo Magni diparait à l'âge de 90 ans - frico-
  71. Luigi Taveri nous a quittés
  72. http://www.frico-racing.com/2018/03/il-y-a-un-an-angel-nieto-nous-quittait.html
  73. Le Bol 1969 : http://www.frico-racing.com/article-31853247.html
  74. 10 eme anniversaire de la disparition de Barry Sheene
  75. Hommage à Christian LEON
  76. Bernard Fau pilote et…cinéaste :
  77. http://www.frico-racing.com/2018/02/coluche-histoire-d-un-motard.html
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article