HITLER créature du Capital

Publié le par frico-racing

Vers les 400 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite...

 « Guerre et cadavres – le dernier espoir des riches ». Photomontage de John Heartfield paru dans AIZ n° 18, 1932.

« Guerre et cadavres – le dernier espoir des riches ». Photomontage de John Heartfield paru dans AIZ n° 18, 1932.

Idée reçue : par Lionel Richard 

La crise de 1929 a porté Hitler au pouvoir

A l’image du magazine « L’Histoire », nombre de médias expliquent que « la crise de 1929 porta Hitler au pouvoir », présentant comme mécanique l’articulation entre problèmes sociaux et développement du racisme. C’est oublier que le parti nazi n’aurait sans doute pas pu s’emparer du Reichstag sans le soutien actif des milieux d’affaires.

A Wall Street, le 29 octobre 1929, 16 millions d’actions sont bradées sur le marché. Dans les jours qui suivent, la Bourse s’effondre, les épargnants sont ruinés. En trois ans, le taux de chômage aux Etats-Unis passe de 3 % à 24 %, la production industrielle fond de moitié. La crise ne tarde pas à toucher le reste du monde : le Royaume-Uni, la France, l’Autriche, le Japon, l’Argentine, le Brésil, etc. En Allemagne, dont l’économie est particulièrement dépendante des investissements et des prêts américains, les effets sont ravageurs. Ils auraient, selon une analyse répandue, provoqué l’arrivée d’Adolf Hitler au pouvoir en janvier 1933.

 « La grande mélancolie allemande », dessin inspiré par une célèbre gravure de Dürer. Couverture du 15 septembre 1930 de la revue satirique allemande Simplicissimus.

« La grande mélancolie allemande », dessin inspiré par une célèbre gravure de Dürer. Couverture du 15 septembre 1930 de la revue satirique allemande Simplicissimus.

Cette lecture ne permet pas de comprendre le rôle essentiel joué par les puissances d’argent dans la crise politique interne qui a permis l’ascension du nazisme. En juin 1928, le social-démocrate Hermann Müller prend la tête d’une coalition parlementaire fragile et devient chancelier. Mis en minorité sur sa proposition de garantie d’une allocation-chômage, il démissionne en mars 1930. Pour le remplacer, le président de la république de Weimar, le maréchal Paul von Hindenburg, appelle un député du Centre catholique, Heinrich Brüning.

Une augmentation de 4,5 % de la participation du patronat à l’assurance-chômage est soumise par Brüning aux députés, mais ces derniers la rejettent. Le Parlement est dissous et de nouvelles élections ont lieu le 14 septembre 1930. Le Parti national-socialiste ouvrier allemand (NSDAP), qui reçoit notamment l’appui financier d’Emil Kirdorf (l’un des magnats de la Ruhr), de Fritz Thyssen (président du conseil de surveillance des Aciéries réunies) et de Hljalmar Schacht (ancien président de la Reichsbank), passe de 2,6 % des voix en 1928 à 18,3 %. Aucune majorité parlementaire ne se dégageant, un « cabinet présidentiel » – type de gouvernement qui ne doit pas justifier de ses orientations devant le Parlement –, le premier d’une série de trois, est formé. Brüning se succède à lui-même. En plus de la crise économique, il lui faut désormais affronter une crise financière.

le patronat réclame un gouvernement dirigé par un « homme fort », pour lutter contre « le chaos du bolchevisme ».

Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ayant retiré leurs capitaux des banques allemandes, plusieurs sont acculées à la faillite. L’Etat doit les renflouer. Et pour soutenir l’économie, Brüning choisit la déflation, en procédant arbitrairement par décrets-lois : diminution des dépenses publiques de 25 %, du salaire des fonctionnaires de 10 %, de l’allocation-chômage de 14 % ; augmentation des impôts de 15 % ; taxes sur le tabac, le sucre, la bière.

Un mois après son arrivée au pouvoir, Hitler organise des élections législatives. Sur cette photo, on voit le ministre de l’économie Alfred Hugenberg (avec un chapeau melon) devant un bureau de vote berlinois où des nazis intimident les électeurs. © akg-images

Un mois après son arrivée au pouvoir, Hitler organise des élections législatives. Sur cette photo, on voit le ministre de l’économie Alfred Hugenberg (avec un chapeau melon) devant un bureau de vote berlinois où des nazis intimident les électeurs. © akg-images

Ces mesures affectent la consommation et provoquent une explosion du chômage, qui touche 33,8 % des travailleurs en février 1932. Le patronat, notamment celui de l’industrie lourde, est à l’avant-garde d’une opposition « nationale » contre le Parlement et les syndicats. Le Parti national-socialiste sera son allié privilégié. Le 11 octobre 1931, il constitue avec lui une plate-forme – le Front de Harzbourg – qui réclame un gouvernement dirigé par un « homme fort », sous-entendu Hitler, afin d’extirper de l’Allemagne « le chaos du bolchevisme ».

 Chômeurs se restaurant à la soupe populaire (Berlin, 1933). © Süddeutsche Zeitung/Rue des Archives

Chômeurs se restaurant à la soupe populaire (Berlin, 1933). © Süddeutsche Zeitung/Rue des Archives

Les élections législatives du 31 juillet 1932 donnent la première place au NSDAP avec 37,2 % des suffrages. Trois mois plus tard, dans un contexte de décrue du chômage, un nouveau scrutin a lieu : la formation nazie arrive encore en tête, mais ne remporte plus que 33 % des voix. Le 19 novembre, vingt personnalités (des industriels, des banquiers...) demandent au président de la République de nommer Hitler au poste de chancelier. Hindenburg s’exécute le 30 janvier 1933.

Le chef de l’Etat n’était nullement contraint de se plier à leurs demandes. Alors que l’économie se redressait et que l’électorat du Parti national-socialiste se réduisait, Hindenburg pouvait accepter la proposition de Kurt von Schleicher (le chancelier de l’époque) de dissoudre le Parlement et d’organiser dans les deux mois, conformément à la Constitution de Weimar, de nouvelles élections législatives.

Au lendemain de l’accession de Hitler à la chancellerie, Gustav Krupp lui exprime son soutien au nom de la Confédération de l’industrie qu’il préside. Les industriels, indique-t-il, ne peuvent que « coopérer » avec un gouvernement qui prend à cœur le « bien-être du peuple allemand ».

Lionel Richard

Auteur d’Avant l’apocalypse. Berlin, 1919-1933, Autrement 2013
Sources et articles associés :

Articles associés :

  1. L'illusion de la Démocratie...
  2. La guerre des classes est déclarée
  3. LES « CHARGES SOCIALES », CA N’EXISTE PAS !
  4. CHÔMAGE ET ÉCONOMIE : DROIT DANS LE MUR !
  5. Quand les Américains voulaient gouverner la France
  6. Abstention, piége à cons !
  7. De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes
  8. Réchauffement climatique : la manipulation ?
  9. "La Grèce a servi de cobaye à la théorie du choc"
  10. Lecture : "L'INVENTION DE LA CRISE"
  11. Pourquoi ?
  12. Gouverner, c’est prévoir ?
  13. LOPPSI 2..."La France a peur" tous les soirs à 20h !
  14. Venezuela, Pujadas et les autres dégoutés !
  15. Terrorisme, peurs, propagande et désinformation
  16. Les nouveaux chiens de garde : suite
  17. La machine à abrutir ne connaît pas la crise
  18. Télévision, l'appel aux plus bas instincts
  19. Stratégies de manipulation des masses
  20. Après l’assassinat d’Hervé Gourdel
  21. 100 ans de trahisons socialistes (des origines
  22. Rompre définitivement avec le PS
  23. « Classe politique » ou « Politique de classe » ?
  24. Le top 6 des pays riches grâce à l’esclavage
  25. 1947 à Madagascar, l'histoire oubliée
  26. COUP DE GUEULE : l'OTAN c'est la guerre
  27. Vers un TOTALITARISME rampant ?
  28. Paris 13 novembre 2015 - frico-racing-passion
  29. La peur gouverne ! - frico-racing-passion mot
  30. Etat d'urgence et libertés...
  31. NON à l'Union Sacrée ! - frico-racing-passion m
  32. La NOVLANGUE...LORSQUE LES MOTS PERDE
  33. Sécurité routiere et guerre psychologique - fric
  34. INSECURITE : Les RAISONS de la VIOLENCE ?
  35. Horreur à CHarlie HEBDO - frico-racing-passi
  36. CHARLIE : Non à la récupération !
  37. « EuroGendFor » : l’armée privée de l’UE, contre les peuples !
  38. TUEUR au T-MAX : Poser les bonnes questions !
  39. Ils préparent la guerre...et les esprits
  40. CETTE PSEUDO DÉMOCRATIE ... qui peut nous
  41. Les dessous de la guerre au MALI
  42. La France de Hollande, caniche d’Obama...
  43. Syrie : La guerre seule solution ?
  44. Quand les Américains voulaient gouverner la France
  45. Connaissez vous le TISA ?
  46. Le Grand Traité Transatlantique (TAFTA) expliqué aux nuls
  47. Histoire: Mon Mai 68 ou...
  48. Ukraine : Déclaration du Comité Valmy
  49. Que c'est il passé LE 6 JUILLET 1880 ?
  50. Vietnam. Le pays célèbre les 60 ans de la victoire de Diên Biên Phu
  51. Chavez est mort
  52. Anniversaire : "La chute du mur"
  53. Humeur : Pas touche au CHE !
  54. Henri Alleg est mort
  55. 11 Septembre...1973
  56. Retour sur "le choc pétrolier" de1973
  57. Nucléaire et désarmement
  58. Il y a 40 ans : La «révolution des œillets »
  59. "La Grèce a servi de cobaye à la théorie du choc"
  60. Stratégies de manipulation des masses
  61. L'EURO ? L'ARNAQUE !
  62. L'EURO a dix ans
  63. La machine à abrutir ne connaît pas la crise
  64. La lutte des classes ? Une réalité objective !
  65. La guerre des classes est déclarée
  66. Lecture : "L'INVENTION DE LA CRISE"
  67. la "supériorité" de la civilisation occidentale ?
  68. USA Exécution de Troy Davis
  69. Le FN parti ouvrier ??
  70. FASCISME ET CAPITALISME - frico-racing-pa
  71. 1er janvier 1959 : Viva CUBA - frico-racing-pas
  72. Etat d'urgence et libertés... - frico-racing-passi
  73. VOYAGE à CUBA
  74. Meurtre fasciste à Paris
  75. Terrorisme, peurs, propagande et désinformation
  76. La guerre des classes est déclarée
  77. Histoire : Les origines du 8 mars
  78. Histoire du 1er mai
  79. Les 70 ans de l'affiche rouge
  80. Nelson Mandela est mort
  81. HISTOIRE : 17 octobre 1961, un crime d'état occulté
  82. PHILOSOPHIE - frico-racing-passion moto"
  83. Traité d'athéologie" Michel Onfray - frico-raci
  84. Le 21 février 1965, Malcolm X était assassiné -
  85. 1er janvier 1959 : Viva CUBA - frico-racing-passion moto
  86. Etat d'urgence et libertés... - frico-racing-passion moto
  87. FASCISME ET CAPITALISME - frico-racing-passion moto
  88. 6 évrier 1934
  89. Histoire : 50 ème anniversaire de Charonne
  90. Stéphane Hessel reste vivant
  91. Il y a vingt ans, Nelson Mandela était libéré.
  92. J F.Kennedy : le 22 novembre 1963
  93. "I have a dream" : c'était il y a 50 ans
  94. Vote utile ou vote futile ?
  95. Il y a 110 ans, disparition de Louise Michel
  96. Je ne m'occupe pas de politique
  97. 18 septembre 1981 : La France abolit la peine de mort
  98. Histoire : L’armistice du 11 novembre 1918
  99. 27 février 1933 : Incendie du Reeichstag
  100. Ils ont tué Jaurès, le centenaire

Toutes mes vidéos sur youtube:

link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article