La COP21, le dispositif pour lobotomiser les peuples !

Publié le par frico-racing

La COP21, le dispositif pour lobotomiser les peuples !

Déjà plus que septique sur la question, j'ai de plus en plus le sentiment d'être face à une nouvelle arnaque !

frico

Dans le prolongement des 20 autres, la COP21, conférence sur le climat (décembre 2015 à Paris) est une grande arnaque habile montée à l’échelle des états. Ce grand cirque est le prétexte pour lever d’énormes et nouvelles taxes et pour asservir vos comportements. Hollande le nouveau messie écologiste, joint sa voix à tous les exaltés et "khmers verts" et autres officines ou lobbies troubles. Sans parler du GIEC, une organisation politique (et non scientifique) qui a pour seul but de faire certifier les dogmes voulus par les états taxateurs.

Le GIEC est à la botte de ceux-ci et plaide à coup de rapports suspects pour une diminution drastique de la production de CO₂. Des millions "d’écolos" de reprendre en chœur en égrenant les catastrophes qui nous attendent : d’abord le niveau des océans qui va monter et envahir la moitié des terres émergées, des tsunamis apocalyptiques, des températures de fournaise même dans les pays réputés les plus froids, des animaux et des plantes vont disparaître (alors que des extinctions éventuelles n’ont rien de climatiques), des tornades cataclysmiques, des peuples entiers sacrifiés sur l’autel du Belzébuth CO₂. Quelle ignominie de répandre ces peurs ! Le CO₂ est un gaz indispensable, l’un des principaux éléments entrant en jeu dans la photosynthèse végétale. Ce phénomène extrêmement complexe synthétise de la matière organique végétale en utilisant la lumière du soleil comme source d’énergie. Cette matière végétale est produite à partir du gaz carbonique CO2 et de l’eau H2O avec libération d’oxygène O2, comme sous-produit de l’oxydation de l’eau. Sans CO₂, pas de photosynthèse, donc pas de flore (y compris les algues et le plancton). Sans CO₂, la terre serait morte et l’homme n’existerait pas. Toute l’évolution des êtres vivants s’est appuyée sur le végétal. C’est la photosynthèse qui maintient constant le taux d’oxygène dans l’atmosphère terrestre et fournit toute la matière organique ainsi que l’essentiel de l’énergie utilisée par la vie sur notre planète. Quelques chiffres pour poser des vérités scientifiques incontestables : – Le CO₂ est présent en très faible quantité dans l’air que nous respirons : 400 ppm (400 parties par millions en volume), ce qui correspond à 0,04 % en volume. – Le CO2 n’est pas toxique pour l’homme à cette concentration. Il devient légèrement toxique que lorsqu’il dépasse le seuil de 1 %, soit une concentration 25 fois plus importante que celle mesurée aujourd’hui. Mais attention, ce n’est pas un poison, mais il doit rester au-dessous de 1% pour que les échanges gazeux avec notre hémoglobine se réalisent normalement. – Au cours des âges la concentration du CO₂ a fluctué de manière importante avec des pics et des creux parfois de très longues durées. Pour fixer les idées : au cours du Cambrien (± moins 540 millions d’années la concentration était de 7.000 ppm (17,5 fois plus importante qu’aujourd’hui), pendant le Carbonifère (± mois 330 millions d’années), la concentration était de 400 ppm, mais au Jurassique ((± mois 170 millions d’années), la concentration était de 2.500 ppm. Elle était au plus bas il y a 150 ans – 300 ppm, pour légèrement remonter ensuite. Ces fluctuations étaient dues à de très nombreux paramètres qui n’avaient rien d’anthropiques : activités volcaniques, bactéries cyanogènes et plancton dans les océans, la respiration des grandes forêts, etc… Aujourd’hui les politiques, les médias et les scientifiques subsidiés veulent faire croire que le CO₂ a un rôle majeur dans une élévation hypothétique de la température du globe terrestre. – Le CO₂ est plus caloporteur que l’oxygène ou l’azote. Autrement dit il a la faculté à retenir la chaleur, mais la vapeur d’eau qui est en concentration bien plus élevée est bien plus caloporteuse. Les nuages sont constitués d’eau et à eux seuls constituent le réservoir de chaleur – avec les océans – que le soleil dispense.

Faire croire que le CO₂ anthropique est le responsable d’un soi-disant réchauffement climatique est une escroquerie intellectuelle. Depuis 18 ans, la valeur de la température moyenne du globe n’a pas bougé. Elle est environ de 14,5 ° C. Il faut retenir qu’il y a eu de longues ères géologiques, où cette température moyenne était de 25 ° C, et l’homme en ces moments-là n’existait pas. Il n’y a pas de corrélation réelle entre la teneur en CO₂ et la température du globe. A titre d’exemple au début du Silurien (± moins 438 millions d’années la température moyenne de la terre était de 12 ° C pour une concentration en CO₂ de 4.500 ppm). Les photos satellites démontrent que globalement, il y a autant de glace sur terre qu’il y a 50 ans, mais les médias ont soins de vous montrer des photos partielles. Des documents émanant des météorologues australiens démontrent que le niveau des mers n’a pas monté à Vanuatu (dont le roi était venu quémander des aides financières). Au cours des 20 dernières années il y a eu de petites fluctuations vers le haut, mais aussi vers le bas. Chaque fois qu’il y a un ouragan, on vous explique que c’est la faute aux changements climatiques. C’est de l’amnésie ou de la mauvaise foi. Des tornades aussi graves se sont développées au début du siècle passé, mais à ce moment-là les médias mondialisés n’existaient pas et personne n’en parlaient. Il est essentiel de comprendre que les états ont besoin d’argent (crise, dettes) Ils fondent sur les citoyens comme des sauterelles sur la verdure pour ponctionner encore et toujours. Comme tout est déjà taxé à des taux devenus insoutenables pour les citoyens, la production de CO₂ est la nouvelle cible de choix.

Tout ceci n'est que prétextes, les états relayés par les médias vont affubler le CO₂ de tous les maux pour justifier un nouveau pillage fiscal, sans compter les coûts d’innombrables « mise-en-conformité » liés au CO₂ et à l’énergie (obsolescence réglementaire)....La COP21 et les suivantes déboucheront pour les pays développés, sur une fiscalité délirante, de nouveaux interdits pour les citoyens, des "cadeaux" pour les industries de l'automobile et du bâtiment, (subventions d'état) avec des contraintes et sanctions pour les PVD.

Sources pour partie JACQUES D’EVILLE

Articles associés :

  1. Sans plomb E10 : la mauvaise "bonne idée"

  2. Retour sur "le choc pétrolier" de1973

  3. Respirez, c'est la taxe...

  4. Réchauffement climatique : la manipulation ?

  5. Le 21 décembre 2012...La fin du monde !

  6. Astronomie, loisir et passion

  7. Dècouverte du BOSON de HIGGS

  8. Lecture : "L'INVENTION DE LA CRISE"

  9. "ECOLOGIE" ZAPA : Le délire continu !

  10. BONUS gouvernemental et VOITURE JETABLE ?

  11. Biocarburants auto/moto : l’imposture

  12. Réchauffement climatique : la manipulation ?

  13. TAXE CARBONE : le rejet !

  14. OVERTON, MANIPULER L’OPINION POUR FAIRE ACCEPTER L’INACCEPTABLE !

  15. CHARLIE : Non à la récupération !

  16. Horreur à CHarlie HEBDO

  17. Noël, le 25 décembre : du culte païen à la célébration chrétienne

  18. Toute croyance est-elle contraire à la raison ?

  19. Crèche, croyances, culture et laïcité...

  20. Climat : "La science" au service de l'idéologie + vidéo

  21. PHILOSOPHIE

  22. OUI au mariage pour tous

  23. Terrorisme, peurs, propagande et désinformation

  24. CQFD – Les religieux sont moins intelligents que les athées !

  25. Gouverner, c’est prévoir ?

  26. Les nouveaux chiens de garde : suite

  27. La machine à abrutir ne connaît pas la crise

  28. Télévision, l'appel aux plus bas instincts

  29. Stratégies de manipulation des masses

  30. LOPPSI 2 : Etat policier et dérive liberticide

  31. HUMOUR, CENSURE et MEDIAS

  32. De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article