Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

11 articles avec securite routiere

"Répression routiere" : "Mètre étalon" des limites de l'acceptation populaire ?

Publié le par frico-racing

Vers les 500 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite...

Faire chier le peuple avec tout et n’importe quoi pour le dominer et faire passer des horreurs...Tel est l’objectif des restrictions, obligations et interdits qui pullulent notamment en matière de "sécurité routière"...Pourtant la révoltes des GJ a montré les limites de cette stratégie !

Faire du fric ! Mais pas seulement...
Faire du fric ! Mais pas seulement...
Faire du fric ! Mais pas seulement...

Faire du fric ! Mais pas seulement...

Au même titre que "l'écologie punitive" et "l'obsolescence réglementaire" (interdiction des véhicules anciens), le port des gants ou la taille des plaques (moto), comme l'abaissement de la vitesse sur route à 80kmh...La soit disant lutte contre "l'insécurité routière" et la "délinquance routière" jouent le même rôle...

"Utiliser le contrôle de la "santé" pour prendre le contrôle des corps et des esprits !"...La méthode : "Emmerder chaque jour le peuple avec tout et n'importe quoi, pour qu'il perde de vue les fondamentaux qui font son existence"...Et la société pourrie qu'ils nous préparent !

L'individu, contre le collectif

Dès le 11 mai 2015 à Paris, près de cinq mois après avoir annoncé 26 mesures pour la sécurité routière, le ministre de l’Intérieur de l'époque, Bernard Cazeneuve, s’était à nouveau exprimé sur ce sujet qu’il plaçait au plus haut de ses préoccupations : « à mes yeux, la sécurité routière constitue une priorité du même ordre que le combat contre le terrorisme, la lutte contre la délinquance, ou encore les secours apportés aux populations frappées par des catastrophes »…Rien que ça !

Ils enfonçaient le clou avec un test 80 kmh sur certaines routes (jusqu'en 2017!)...Mais récemment remis en cause par E Philippe pour les routes départementales (le 80/90 étant laissé à l"appréciation des départements)

Alors que la vitesse sur route ne joue qu’un rôle limité dans l’insécurité routière, que pour l’essentiel, les progrès obtenus en matière de baisse de la mortalité sont dû à l’amélioration :

  • De la sécurité passive des véhicules (ceinture, freinage, ABS, airbag, etc...)
  • Du réseau routier (ronds points notamment, etc...)

Alors pourquoi cette obsession de la vitesse ?

Tout simplement parce que ça rapporte beaucoup et facilement, mais aussi parce qu'elle pénalise les comportements individuels, en isolant et en culpabilisant « l’individu ». C’est en cela que la politique de répression routière (sur la vitesse en particulier, mais pas seulement (voir le texte plus bas) est plus que suspecte et contestable. Celle-ci a en réalité d’autres finalités, au même titre que "l'écologie punitive" et "l'obsolescence réglementaire" (interdiction des véhicules anciens).

Si le gouvernement voulait vraiment "sauver des vies" :

- Il ré-nationaliserait les autoroutes et les rendrait gratuite puisque ce sont les routes les plus sûres ! ?

- Il interdirait des OGM et imposerait la limitation des pesticides dans l'agriculture

- Il favoriserait le ferroutage (au lieu de fermer des lignes)

- Il ne réduirait pas les budgets d'entretien des routes

- Il renforcerait les contrôles pour limiter les accidents du travail

- Il ne reculerait pas régulièrement l'âge de départ à la retraite

- Ils n'aurait pas une gestion "comptable" de la santé et ne réduirait pas son budget, il ne la marchandiserait pas…etc etc

Insidieux et vicieux, la peur qui paralyse !

Les usagers de la route sont en permanence « sous pression » …Les yeux rivés sur le compteur et le bord de la route, guettant le képi ou le radar, redoutant l’amende, le retrait de points, l’annulation du permis. Le système est bien rodé, personne ou presque n’y échappe ! (sauf ceux qui comme les ministres ont un chauffeur), cette répression permet de culpabiliser et fragiliser psychologiquement la population ordinaire non délinquante. Cette menace permanente restreint ses capacités de prise de conscience, de mobilisation collective et d’action sur des sujets plus graves (comme ses conditions de vie, par exemple)…Cette répression conduit en fait au repli sur soi et à la passivité.

La criminalisation des infractions routières

Le vocabulaire employé est soigneusement choisi. Les usagers en excès de vitesse sont présentés par les pouvoirs publics les "associations" (Périchon) et par les médias aux ordres comme des "délinquants"…Des expressions comme : « délinquance routière », « mise en danger de la vie d’autrui », « violence routière » sont jetés en pâture au public, le moindre fait divers en la matière fait la une gourmande des journaux et JT.

La pression exercée par « la peur du flic », les amendes, les retraits de points et les annulations de permis, participe de la guerre psychologique que mène l’oligarchie pour conserver le pouvoir et continuer à mener les politiques conformes à ses intérêts. Qu’on ne s’y trompe pas, la répression routière, par ses effets déstabilisants, et anesthésiants, joue un rôle non négligeable dans l’apathie et la résignation ambiantes.

Cherchez l'erreur...

Alors que la mortalité routière s'élève aux alentour de 6%, pour 60% par maladies cardio-vasculaire et cancers, vous noterez qu'on privilégie plus les radars que les scanners ou IRM...

La loi n’est pas la justice, ce qui est légale n'est pas toujours légitime !

Dans le même temps, la loi (la justice ?) n’est pas la même pour tous… « Le code civil » pour les nantis, « le code pénal » pour les autres (les Gilets jaunes et syndicalistes en savent quelque chose)... On fait « chier » sur la route le citoyen lambda et la « délinquance en col blanc » - (grands patrons, ex présidents, députés en vue, etc.) - est épargnée…

Tous surveillés et délinquants potentiels !

C'est en cela que la politique dite « de sécurité routière » est instrumentalisée et détournée de son objet et utilisée comme une diversion paralysante. De même qu’un enfant battu devient craintif et aboulique, les usagers de la route, (hormis les motards ?) loin de protester, se font une raison et courbent l'échine…

La répression routière fut et reste le banc d’essai d’un système répressif qui ignore de plus en plus les principes fondamentaux du droit - droits de la défense et non rétroactivité des lois en particulier... La violation de ce dernier principe ayant été même sous VICHY (!) ce qui fit quelque peu hésiter certains magistrats à soutenir la création des "Sections Spéciales" de sinistre mémoire...

De même il est bon de constater que la déréglementation se fait continuellement au profit des personnes morales (surtout celles du CAC 40) tandis que les libertés des individus sont de plus en plus restreintes et que leur surveillance se fait de plus en plus pesante...

Même si la révoltes des GJ (à l'origine sur les taxes carburant, le 80, les radars, nouveau contrôle technique) a montré les limites de cette stratégie...Face à l’appareil répressif et la peur, fragilisé culpabilisé et démuni, chaque citoyen est conduit (individuellement et collectivement) à accepter passivement la multitude d’autres attaques dont nous sommes aussi l'objet - (interdictions de circuler, surveillance, dégradation des conditions de vie et de travail, précarité, reculs sociaux permanents, casse du service public, "État d'urgence" Europe, etc…) - sans se révolter ou remettre en cause les choix et décisions prises…Sans remettre en cause L’ORDRE ÉTABLI !!

frico

Articles associés :

  1. Circulation interfiles...Mieux motard que jamais !
  2. « Adhérer à la FFMC, ça m’apporte quoi ? »
  3. Récuperer les autoroutes ?
  4. Vers les 80 Kmh sur route ! ?
  5. Signaler un radar : danger ? et Solidarité routière
  6. Le permis de conduire perd sa puce :
  7. Permis A2 : plus de motos autorisées
  8. 80 km/h : une expérimentation et de nombreuses questions
  9. 70 sur le périph, radars : le jackpot
  10. Baisse des vitesses : Le CNCR recommandent les 80 km/h…
  11. Confèrence de presse FFMC, FFM et Codever
  12. Radars : innovations technologiques
  13. Radars embarqués : premier bilan...
  14. Radars : La moisson 2013...L'argent facile !
  15. Mortalité routière, la FFMC communique
  16. Non à l’inflation sécuritaire !
  17. Contrôle technique moto Européen, suite et fin provisoire
  18. 70 sur le périph, 80 km/h sur route, 30 en ville ! Et quoi encore ?
  19. Vitesse, radars, ça continue !
  20. Démagogie écolo-sécuritaire
  21. Radars : L'argent facile
  22. La Mutuelle des Motards à 30 ans
  23. CT Moto c'est gagné !
  24. Après la suspension de l’écotaxe
  25. Limitations de vitesse...jusqu'ou ?
  26. Touchez pas au grisbi !
  27. Limitation de vitesse : sécurité ou écologie ??
  28. Sans plomb E10 : la mauvaise "bonne idée"
  29. Réchauffement climatique : réalité ou arnaque?
  30. Retour sur "le choc pétrolier" de1973
  31. Respirez, c'est la taxe...
  32. Réchauffement climatique : la manipulation ?
  33. RADARS : toujours plus
  34. Non à la baisse des limitations de vitesse
  35. Les nouveaux radars « mobiles mobiles »
  36. Radars : un business qui marche !
  37. Radars tronçon...Pas de "changement"
  38. Avertisseurs de radars
  39. Piéges sur la route des vacances
  40. La manne des radars
  41. 4 vérités sur les radars
  42. Radars : Communiqué FFMC
  43. Des Motos radars !
  44. RADARS du nouveau !
  45. Contrôles routiers :
  46. Nouveaux radars "tronçons" :
  47. Radars : STOP à L’hypocrisie et à la répression
  48. Les radars ont toujours raison !
  49. Radars ou pompes à fric ?
  50. CNSR : la montagne accouche d’une souris ?
  51. Aptitude à la conduite des conducteurs de 70 ans et plus
  52. Nomination à la FEMA
  53. Ethylotest obligatoire...Oui, mais non ?!
  54. Nomination importante au CNSR
  55. Fin du brassard rétro-réfléchissant
  56. Abandon du CT moto européen !
  57. Bridage 100 ch MOTO : la fin de l’exception française

Toutes mes vidéos sur youtube:

link

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>