Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

reglementation

Lettre d'information de la FFMC nationale (extraits)

Publié le par frico-racing

Vers les 700 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite...

Lettre d'information de la FFMC nationale (extraits)

Abandon du contrôle technique moto

Comme la très grande majorité des usagers de deux-roues motorisés, l’attente est longue pour la parution de l’abrogation du décret du contrôle technique moto !

Mais ne nous trompons pas de cible : le combat a été gagné dès la demande du président Macron de faire sauter le décret. Depuis, toutes les tracasseries administratives ont encore allongé le délai : la crise sanitaire d’abord, le recours de trois associations auprès du Conseil d’État ensuite, puis la guerre en Ukraine, puis un deuxième recours d’association auprès du Conseil d’État « grâce » à un message qui a fuité sur les réseaux sociaux et leur a permis de trouver comment encore nous mettre des bâtons dans les roues…

Si seulement ces associations avaient conscience que retarder l’abrogation d’un décret totalement inutile ne fait que retarder des mesures bien plus utiles, et qui vont dans leur sens ! Mais pour ça, il faudrait penser au-delà du dogme et de la pensée unique qui consiste à d’abord empêcher les actions de la FFMC. Même celles qui les servent. Comme disait Einstein, il existe deux choses infinies : l’univers et la bêtise humaine. Mais pour l’univers, on n’est pas tout à fait sûrs…

Mobilité, quelle mobilité ?

Le temps passe et les nouvelles échéances de mise en place des Zones à Faibles Emission (ZFE) se rapprochent. Et les métropoles concernées sont désormais de plus en plus nombreuses !

« Feindre d’ignorer ce que l’on sait, de savoir tout ce que l’on ignore, voilà toute la politique » Beaumarchais

La mobilité concerne tout le monde. Enfin, presque tout le monde, car si l’on en croit les programmes des douze candidats du premier tour de l’élection présidentielle, ce n’est pas dans leurs préoccupations, au moins pour la grande majorité d’entre eux. Encore celles et ceux qui y ont fait référence n’en ont pas fait leurs priorités. Pourtant, pour toutes les activités du quotidien, la grande majorité d’entre nous doit bouger. Exception faite d’une minorité de travailleurs du tertiaire qui peuvent télétravailler, c’est une nécessité vitale, à laquelle les mobilités douces ou les transports en commun ne peuvent apporter toutes les réponses indispensables.

On voit donc se profiler l’assignation à résidence des moins favorisés d’entre nous, celles et ceux qui doivent habiter loin des hypercentres qui leur sont financièrement inaccessibles, qui doivent impérativement les rallier pour travailler, éduquer les enfants, se soigner, faire les courses, bref vivre. Pas d’alternatives aux ZFE ou au stationnement payant, qui posent les mêmes bases d’exclusion sociale ? Qu’importe, ils feront du vélo, nous prétend-on sans rire. A 40 km du lieu de travail, de l’école, du lycée, du supermarché et autres services médicaux ? Sérieusement ? La copie est à revoir !

Conséquence de cette grande absente des débats qu’est la mobilité, la sécurité routière, qui en découle très directement, n’en est que plus absente des préoccupations affichées ! Or, le sujet préoccupe toujours autant, il suffit de voir les retombées record de notre opération Œufs de Pâques, qui a eu lieu pile entre les deux tours de la présidentielle ! La FFMC, grâce à vous tous, a fait son travail d’alerte du grand public via les médias. Génial !

Dans le domaine de la mobilité dont les ZFE et le stationnement payant sont les ennemis déclarés comme dans le domaine des infrastructures et leur entretien, le rôle de la FFMC ne doit pas s’arrêter à l’information et la sensibilisation. Nous devons surfer sur ce succès médiatique pour remuer les élus qui seraient encore frileux sur ces sujets, et c’est tout le sens de notre combat : celui d’une mobilité qui se passe à égalité pour toutes et tous par l’équité, dans les meilleures conditions de sécurité possibles. C’est LA condition nécessaire à la pratique de notre passion commune : ils doivent l’entendre, le ré-entendre, encore et encore.

ADHÉREZ À LA FFMC !

Le deux-roues motorisé se développe, mais peine à trouver sa juste place, dans les politiques publiques comme dans les médias. Nous sommes de plus en plus sollicités par des motards ou scootéristes qui nous demandent conseil et/ou assistance. Et paradoxalement, nous avons de moins en moins d’adhérents, alors si la défense de la moto vous importe, c’est le moment d’adhérer ou renouveler son adhésion.

Ça tombe bien, vous pouvez régulariser votre situation !
Merci à toutes celles et ceux qui répondront ou ont répondu par leur cotisation annuelle, dont la FFMC a besoin pour mener sa mission à bien.
Vous pouvez aussi tout simplement

faire un don d'un montant libre.

 

Articles associés :

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>