Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

240 articles avec histoire et societe

LE NUCLEAIRE EN QUESTION :

Publié le par frico-racing

La catastrophe en cours au Japon ravive le débat sur le "choix" Français du tout nucléaire et des risques encourus.

Si le nucléaire français a d’abord répondu dans les annéés 50 à un choix militaire (LA BOMBE, indépendance et distances prises avec l'OTAN et les USA), ses applications civiles se sont rapidement développées surtout à partir de la crise dite du pétrole en 1973.

La France est le pays le plus nucléarisé par rapport à la population.

À aucun moment, les citoyens n’ont été consultés…

Le Philosophe André Gorz écrit: «La société nucléarisée suppose la mise en place d’une caste de techniciens militaires soustraite à la loi commune et investie de pouvoirs étendus de contrôle de surveillance et de réglementation.»

L’opacité, l’absence de tout débat et de contrôle des citoyens, l’existence d’un lobby privé puissant, le caractère policier voire militaire, du nucléaire caractérisent ce système qui a prit son essor en 1974 avec VGE.

carte-FRANCE-sites-dechets-transports-ptsp-1218f

Cartes des sites nucléaires Français

Le nucléaire civile, j’étais plutôt pour jusqu’à Tchnernobyle, on nous avait dit et répété, que c’était une formidable source d'énergie, garantissant notre indépendance énergétique, un moyen de protéger l'environnement qui, si elle est bien gérée, est particulièrement propre, ne rejette aucun gaz polluant dans l'atmosphère, consomme très peu de combustible (100.000 fois moins que les combustibles fossiles), nécessite beaucoup moins de matériaux de construction et d'espace que le solaire ou l'éolien et, contrairement au pétrole, au gaz et au charbon, ne participe pas à l'effet de serre (aucune émission de CO2).decpiscine-nucleaire-dechets-lahague

Le seul "inconvénient" (de taille), outre le réchauffement des eaux alentours, étant la production de déchets hautement radioactifs à périodes plus ou moins longues (20000 ans et plus), « abandonnées aux générations futures »…tchernobylTchernobyletchernobyl-nuage

Le nuage toxique, qui selon le gouvernement de l'époque  "épargna" la France

La catastrophe nucléaire n'est que rarement évoqué, on peut même dire que le risque est pris !

Le secret régnant en maître dans ce domaine, la plupart des accidents nucléaires civils ou militaires ont été pour l'essentiel, dissimulés aux populations!Carte accidents nucleaires

Plus ou moins graves, c’est en effet par centaines qu'on les dénombre et ça donne froid dans le dos (voir en annexes) les plus graves connus étant :

-Three Mile Island, Pennsylvanie USA mars 1979 

-Tchernobyl, Ukraine, avril 1986

-Okuma, Fukushima Dai-ichi Japon mars 201190eafca0-4e57-11e0-88c5-518bfb963df4Fukushima 

Une nouvelle fois les faits contredisent les discours rassurants qui minimisent systématiquement les risques d'accidents et les dangers encourus par les salariés et la population.

Bien que les tremblements de terre soient moins fréquents en France qu'au Japon, nous ne sommes pas pour autant épargnés par ce type de danger.

En 2003, des documents confidentiels internes d'EDF révélaient que 34 des 58 réacteurs français n'étaient pas conformes face au risque sismique.

En 2009 un rapport révèle que 713 "incidents" ont eu lieu dans les centrales Françaises (probablement 1000 en 2010).

Les travaux engagés depuis par EDF ont été réalisés sur la base de rapports sous estimant la fréquence et l'intensité des tremblements de terre. Un accident du type de Fukushima Daiichi pourrait donc se produire en France, même avec un séisme d'une intensité plus faible.

D'autre sites sont concernés, comme, par exemple, les 18 installations nucléaires du CEA à Cadarache sur la faille de la moyenne Durance, où s’est produit le plus gros tremblement de terre connu en France, il y a 102 ans.

Ce même site comportera peut être un jour une 19eme installation puisqu'il a été choisi pour l'implantation du projet Iter.

En 2009 un rapport révèle que 713 "incidents" ont eu lieu dans des centrales Françaises (on parle de 1000 en 2010).

le-31-juillet-1977-l-un-des-premiers-grands-evenements-ecol

1977 Creys-Malville 60000 antinucléaires

Les années 1970 ont vu de nombreuses luttes antinucléaires et celles-ci ont repris, notamment depuis le lancement du programme EPR au début des années 2000.

Le mouvement antinucléaire a rassemblé des milliers de manifestants sur plusieurs décennies. Il a regroupé un éventail de forces très large: écologistes, libertaires, marxistes, syndicalistes, paysans travailleurs, marins pêcheurs ou simples citoyens.

Il a utilisé des formes d’action variées et complémentaires: action non violente, blocages, manifestations massives, recours juridiques...Il a freiné le déploiement du programme électronucléaire mais il n’a toutefois pas pu l’empêcher, en raison de l’absence d’une partie de la gauche, du chantage à l’emploi dans certaines régions et de la crise de l’énergie.6 Martin Leers 2010-3

Les mobilisations récentes contre le train de «l’enfer», ou cette dernière catastrophes au Japon, montrent que ces luttes sont toujours d’actualité et qu'elles peuvent prendre une dimension nouvelle et internationale.

Au moment ou par exemple, on assiste à l’abandon par le gouvernement de la filière photo-voltaïque, l’opposition au nucléaire civil et militaire, revendique la création d'un grand service public de l'énergie sans nucléaire géré par les usagers et les travailleurs, qui favoriserait en priorité les économies d'énergie et les énergies renouvelables.

En France, la politique énergétique a toujours échappé au débat démocratique. Les citoyens n’ont jamais eu l’occasion de se prononcer démocratiquement sur le recours au nucléaire.

En ce qui me concerne (l'émotion mise à part) cette catastrophe (aprés Tchernobyle) me feraient plutôt pencher, du côté des « antis », en me méfiant malgré tout des opportunistes de tout poils qui utilisent ce drame à des fins purement électoralistes, en cela dans un premier temps, l’ouverture enfin d’un vrai débat  sur ce sujet me parait être une bonne proposition.

 

frico

nucleaire-tue-avenir

Voir aussi mes articles

Copenhague, le fiasco annoncé !

Réchauffement climatique : réalité ou arnaque?

Nucléaire à tous les rayons

Nucléaire et désarmement


 Sources

-http://www.irsn.fr/FR/Documents/home.htm

-http://www.criirad.org

-Revue Tout est à nous ! 18 (février 2011)

-http://www.ecolo.org/intro/introfr.htm

-http://www.npa2009.org

-http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27accidents_nucl%C3%A9aires

-http://www.greenpeace.org/france

-http://energie.edf.com/en-direct-de-nos-centrales-45641.html&tab=45643

-http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/question_actu.php?langue=fr&id_article=5983

-http://fr.wikipedia.org/wiki/Cons%C3%A9quences_sanitaires_de_la_catastrophe_de_Tchernobyl


Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing



Partager cet article

Repost 0