Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'état des droits de l'homme en France

Publié le par Frico

Les droits de l'Homme ont 60 ans :

Le 10 décembre 1948, les 58 états Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme...
Stéphane HESSEL coauteur de la déclaration disait, il y a peu... "la France n'est pas exemplaire en matière de droits humains...".
C'est le moins qu'on puisse dire!
18 lois sur la "sécurité" votées depuis 2001...

Je l'évoquai dans l'article "mon mai 68" (mai 2008) mais j'aimerai y revenir en précisant ma pensée, dans un contexte ou "la crise" est utilisée par le pouvoir pour présenter de nouveaux reculs sociaux comme inéluctables...

Les libertés en danger !

Même si par tradition familiale on ne les aime pas trop, mon propos ici n'est pas de "bouffer du flic"... ce que je dénonce (et d’autres avec moi) c’est ce qui change depuis Sarko…(même si ça a commencé avec Jospin) Et le rôle (à des fins inavouées) que le pouvoir entend faire jouer à sa justice et à sa police…

Sarkoland...C'est

L'explosion du recours à l’enfermement (y compris sans jugement) la garde à vue pouvant aller jusquà 96 heures (600000 en 2008 le double qu'en 2000) l'intensification de la vidéosurveillance (bientôt 60000 caméras installées), la multiplication des fichiers (33 millions de citoyens fichés au STIC (système de traitement des infractions constatées) 1 million d'empreintes génétiques enregistrées dans les fichiers de police (FNAEG) 2.5 millions de personnes fichés aux RG…

On assiste à la mise en place d’une société ultra-sécuritaire...les gens ne sont pas totalement passifs, mais ils sont ­nombreux à n’avoir pas mesuré l’ampleur de ce qui se passe...

Avec "la menace terroriste" (entretenue) dans ce climat de "flicage" et de fichage généralisé, de soupçon envers les citoyens...l’opinion, comme tétanisée, peine à se mobiliser pour s'opposer à cette dérive autoritaire.

Le Président de la Ligue des droits de l’Homme Jean-Pierre Dubois analyse ce recul des libertés comme une... "incitation des citoyens à l’obéissance".... pour d'autres objectifs:

La crise a bon dos...

Quels droits de l'Homme dans la France d'aujourd'hui ?
Les 10 % les plus riches possèdent 46 % de la fortune nationale alors que, selon l’INSEE, près de 8 millions de personnes vivaient en 2006 en dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins de 880 euros par mois.Dans la France d'aujourdhui (5 éme puissance mondiale) on meure "trop" dans la rue, (375 SDF en 2008) ou de "pas traitance" à l'hôpital et dans les maisons de vieux, la misère explose, les bidons-ville réapparaissent (surement 100 millions de repas servis par les restos du coeur en 2009 ?)...Pendant ce temps, au cours des trois dernières décennies, le monde du travail a subi une diminution croissante de ses revenus au bénéfice des actionnaires (en 1982, les dividendes aux actionnaires représentaient 4,4% de la masse salariale ; aujourd’hui, 12,4%).

Haro sur les plus faibles

Toute une partie de la population est stigmatisée ou traitée comme une sorte "d'ennemi intérieur"...

Après la chasse aux malades, aux fonctionnaires, aux immigrés (charters de la honte) aux jeunes (racaille ou pas)... jusque dans les écoles, aux SDF, c’est le tour des chômeur...Le RSA, c'est le choix d'une société ou se développe "le travail précaire obligatoire et sous payé", dans laquelle le nombre de salariés pauvres augmente et son utilisés (comme les chômeurs) pour faire pression sur ceux qui ont "la chance" de ne pas êtres dans cette situation.

C'est aussi toujours moins de profs, et de soignants, la casse des services publics, des 35 heures, c'est le travail du dimanche...La retraite à 70 ans ?(déja 67 ans en Allemagne)...A partir des mêmes orientations, l'Europe souhaite faire passer la durée hebdo maxi du travail de 48 à 65 heures!

Le capital a de gros besoins...

La "crise" est une conséquence de la mondialisation et de la marchandisation de tout ce qui peut l’être (y compris la santé) par la recherche du profit maximum qui poussent à ce "toujours moins"...(*baisse tendancielle du taux de profit oblige).

On recule en effet dans tous les domaines (éducation, protection sociale, retraite, pouvoir d’achat, libertés)…. "L’étau libéral" se ressert, la pensée unique, la psychose sécuritaire et l'hystérie anti-terroriste importées des STATES s'insinuent partout...

Dans ce contexte et pour arriver à ses fins, une nécessité pour le le Capital et son Pouvoir… Etouffer la Démocratie et réduire les libertés. "

bienvenue-en-sarkozieweb.jpg

"La France à peur"

Sous couvert de "sécurité" et de risque zéro, c'est  "police partout, justice nulle part"...Indigne d'un pays démocratique, les suicides (115 en 2008) se multiplient dans des prisons qui débordent.

Les grands médias aux ordres

Le moindre fait divers est exploité de façon honteuse,, "les portes parole" du pouvoir monopolisent les télés...

L’émotion remplace la réflexion; le caritatif la solidarité, le sondage, la démocratie !

L'autoritarisme s'installe, des interdits et réglementations débiles et culpabilisantes visant à infantiliser "les usagers" (pour mieux les "manoeuvrer" et les museler), sont imposés dans tous les domaines et "rabâchés" chaque jour par les médias aux ordres ou "repris en mains" (AFP, télé publique)...cache_1002026012.jpg

Un climat voulu et entretenu sciemment...

C'est bien au nom du "droit des citoyens à la sécurité", (sauf sociale)... de la lutte "anti-terroriste" ("vigie pirate") que les libertés individuelles et collectives sont gravement attaquées et remises en cause. Restriction du droit de Grève et de manifestation, criminalisation de l'action militante détection des pré-délinquants dès 3 ans? prison dés 12 ans? "bavures" et harcèlement policier permanent (parfois mis en scène) banlieu, "ultra gauche".. Au point que Amnistie international, la CNIL, la LDH et bien d’autres s’inquiètent de cette dérive totalitaire, (les  4 livres cités ci dessous)…

Les délit "d'outrage" et de "rébellion" sont utilisés à toutes occasions, les dérives de la justice avec "la "criminalisation de l'intention", les tests ADN, le passeport "biométrique", les fichier STIC et EDVIRSP, l'intensification de la vidéo-surveillance, la suppression du juge d'instruction,  sont les dernières péripéties de cette dérive autoritaire…

Le concept d'ennemi intérieur...

Chaque Citoyen devient potentiellement "suspects"...

Qu'on ne s'y trompe pas, le harcèlement  policier sur les routes participe aussi de cette  "tatcherisation" de la société en entretenant un "climat de culpabilité générale".

OUI..."Se rebeller est juste, désobéir est parfois un devoir, agir est toujours indispensable"...

Le livre de la Ligue des Droits de L’Homme alerte en premier lieu sur "l’asphyxie de la démocratie" que provoque le présidentialisme de N. Sarkozy, auquel ne résiste aucune institution : ni le gouvernement ni le Parlement ni le pouvoir judiciaire. Elle met ensuite en garde contre le "tout sécuritaire", servi par une escalade législative, et contre la société du contrôle et de la surveillance qui tend à s’imposer, notamment à travers la multiplication et le croisement des fichiers sur les personnes. De même, ne peut-on que s’alarmer d’un pouvoir prétendant définir l’identité nationale, sélectionner les immigrés (quitte à les soumettre à des tests ADN) et traquer les sans-papiers, jusqu’à déclencher les pires drames humains!

"L’horreur sécuritaire"**, livre de Jean-Marc Fédida, il est avocat à la Cour et intervient dans des affaires politiques et financières françaises. Dans ce livre, il montre comment l'obsession sécuritaire est devenue le moteur principal de l'action publique et ses conséquences dramatiques sur les libertés individuelles. L’assentiment des citoyens pour cette dégradation de leur espace de liberté au nom d'une prétendue perte de sécurité est préoccupant. Le traitement des minorités spirituelles est un des exemples donnés par l'auteur, de création d'un ennemi illusoire, qui a permis aux pouvoirs publics d’imposer des mesures répressives privatives de liberté… Il faut voir l'adoption, à l'automne 2005, d'une loi instituant le couvre-feu sur les banlieues comme l'aboutissement terrible mais logique d'une longue dérive annoncée en 1976 avec le débat puis le vote des lois "sécurité-liberté". La ségrégation s’exerce aussi sur le plan social, puisque "la réforme" des retraites, des contrats de travail, l’émiettement des 35 heures dessinent le clivage entre une "France du mérite" et une autre "de la glandouille".

Tout ce qui est à la marge (et les motards sont de ceux là) est montré du doigt et sommé de rentrer dans le rang!

"tous délinquants?"***. Sylvie Lidgi est docteur en sciences sociales et professeur à l’Institut français d’urbanisme (IFU). Elle dénonce les mythes de la sécurité routière, Les réalités de la France au volant. "On ne cesse de la répéter : les Français sont des irresponsables au volant. Et pour recadrer ces millions d’automobilistes dangereux et rebelles, les pouvoirs publics doivent sévir en multipliant les radars automatiques, en faisant pleuvoir les PV et en supprimant à tour de bras des points sur les permis de conduire. Grâce à la sécurité routière, le gouvernement agit pour notre bien, malgré nous. Et peut-être aussi ... contre nous !

 

Dans cette enquête corrosive, Sylvie Lidgi s’attaque aux multiples clichés agités depuis trente ans par les tenants du tout répressif pour imposer leur conception morale de la conduite automobile. Non, la réalité de la France au volant ne peut se réduire à une caricature de chauffard ! Non, l’immense majorité d’entre nous ne transgresse pas les règles ! Oui, nous essayons tous de prendre la meilleure décision possible dans le respect du code de la route ! Conducteurs, vous n’êtes pas des barbares mais des citoyens à part entière.
Ces 3 livres me confortent...
"La France qui se lève tôt" se prépare une sérieuse gueule de bois". La machine à remonter le temps est en marche. Le grand bon en arrière nous est promis...Liquider l'ensemble des acquis de la libération, tel est leur ambition...C'est le retour des "vieilles valeurs" TRAVAIL / AUTORITE / MORALE / SECURITE et autres "pétineries", on s'éloigne de LIBERTE / EGALITE / FRATERNITE...
Les milliards coulent à flot
Au nom de la crise... de diversions en falsifications, la mafia mondialiste du fric "se bourre toujours la cantine", pendant qu'anesthésié par les médias, "le bon Peuple" et les classes dites "moyennes", sont invités par le FMI, l'OCDE, l'OMC, l'EUROPE et SARKO à "se mettre la tringle". Danemark, France, Irlande...Vous avez dit NON au traité Européen...ça fait rien on se passera de votre avis! BIG BROTHER avec ses caméras et ses "robocop" peut être satisfait, "l’arnaque financière globale" fonctionne… Mais pour combien de temps ?
On étouffe, l'exaspération grandi, la jeunesse (comme toujours) montre la voix...

C'EST A NOUS DE VOIR !

frico  

Sources :

- * Le Capital Karl Marx

- ** "L’état des droits de l’Homme en France" - Edition 2008 "Une démocratie asphyxiée" Les éditions La Découverte.

- *** "l’horreur sécuritaire", Les Trente Honteuses, par Jean-Marc Fédida, Éditions Privé.

- **** "Tous délinquants?" Sylvie LIDGI, éditions MICHALON... Un livre très éloigné du "répressivement correct".

Voir également "la stratégie du choc" de  Naomi Klein...

La jeune journaliste Canadienne, démontre dans son dernier ouvrage, "la stratégie du choc", comment le capitalisme utilise ou fabrique des crises, (y compris la guerre) pour imposer sa vision de l’économie "libérale". elle montre comment le démagogue Sarkozy (admirateur de Tatcher et Busch), adapte les mêmes recettes à la France...

Elle montre que des événement comme l’ouragan Katrina, la guerre des Malouines, le 11 septembre ou l’état de guerre "permanent et entretenu actuel" sont des "remèdes" permettant au système de rebondir "en reprenant la main".

Citant "l’école de Chicago" et analysant des cas concrets de dictatures sud américaines, (Pinochet), ou la "privatisation de l’Irak", elle cite Friedman lui même qui définit "le remède que propose le capitalisme" et que la journaliste conceptualise comme "la stratégie du choc", qui postule que..."seule une crise peut obtenir des masses que des notions politiquement impossibles a admettre deviennent politiquement inévitables"...

Avec l'écologie et  "l'avenir de la planète" comme nouvelle religion, on peut craindre le pire !

L'EUROPE du fric à marche forcée

Sur la vodéo-surveillance: http://www.ldh-france.org
Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing


 

Partager cet article

Repost 0