Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

G VAIN ? Pas pour tout le monde !

Publié le par frico-racing

Tous unis dans une même conception du monde fondée sur la primauté du "marché libre et non faussé", au détriment de toute autre considération, le G 20, club de "réflexion" (très protégé et fermé)...en fait conseil d’administration planétaire élargi au FMI et à quelques gros actionnaires, ne tente pas de régler les problèmes...(ils en sont responsables).

sarkozy-rigueur-sarkostique-09

Par contre, la règle du jeu ultra libéral fixée par les multinationales consiste à faire payer les crises cycliques  du système, par les citoyens à qui la caste des riches impose la flexibilisation du travail, le désinvestissement social, la dérégulation et la baisse des revenus du travail (austérité imposée en Grêce, Espagne, Portugal, Grande Bretagne, Irlande...et France (ou on a pas encore tout vu).

Le modèle global construit depuis vingt ans a permis un bond en avant du commerce international...(à coup de délocalisations) et au prix de la destruction de nombreuses économies locales, de la précarisassions croissante, de la famine de populations entières et du gaspillage incontrôlé de ressources non renouvelables.

Dans la représentation du monde des mandataires et larbins des multinationales réunis à Séoul, la lutte contre la paupérisation et la priorité au développement des régions les plus pauvres ne figurent dans aucun agenda.

La réponse aux questions de survie et de meilleures conditions d’existence pour la majorité de l’humanité ne viendra pas de Séoul. Au contraire, l'objet de ces "sommets" n'a pour but que de coordonner les politiques de rigueur qui sont imposées aux peuples (comme actuellement en Europe)

Plus grave, la lenteur de la reprise économique, en particulier aux Etats-Unis, se conjugue avec la persistance de discours belliciste. Pour les ultra libéraux et autres néoconservateurs, théoriciens de l’hégémonie du marché, la guerre et les crises sont des opportunités*.

Cela fait partie de la règle du jeu libéral, où les dérives spéculatives sont dans l’ordre des choses et pour qui la globalisassions de la pauvreté est la condition de l’enrichissement de la minorité de nantis qui contrôle le G 20.

 

*voir "l'école de Chicago"

 

PS:

 Sarkozy a enfin son "Air Beauf One" :  C'est à l'occasion de ce G20 (pour une demie journée passée à Séoul) que "mister bling" a utilisé pour la première fois son nouveau jouet. Achat et aménagement : 180 millions d'euros cout d'entretien, 49 millions d’ euros par an !air-beauf-one


  Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing


Publié dans Politique et Société

Partager cet article

Repost 0