Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"INFAUX", INTOX, PROPAGANDE et DESINFORMATION

Publié le par frico-racing

L'affaire du tueur au T-MAX à remis le projecteur sur le rôle des médias, leurs dérappages et manipulations de l'opinion.

Le "ponpon" revenant à BFM TV qui, bien que n'ayant rien à dire...a fait "un carton" d'audience pendant 30 heures ! (voir link)


"La presse libre n'existe pas. Aucun de vous n'oserait donner son avis personnel ouvertement. Nous sommes les pantins qui sautent et qui dansent quand ils tirent sur les fils. Notre savoir faire, nos capacités et notre vie même leur appartiennent. Nous sommes les laquais des puissances financières derrière nous. Nous ne sommes rien d'autre que des intellectuels prostitués. Le travail du journaliste est la destruction de la verite, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l opinion au service des Puissances de l Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses". 

(John Swaiton, l'éditeur du New York Times, lors de son discours d'adieu.)


La grande manipulation:

Les grands médias traditionnels, radios, télé, journaux (généralement proche du pouvoir) en perte d'audience depuis l'essor de l'Internet, appartiennent le plus souvent (et de plus en plus) à des groupes industriels ou financiers, des holdings et sont donc soumis à des pressions de la part de leurs actionnaires et de leurs « amis ».sarkozy-sarkostique-elysee-dcri2

Les intérêts financiers ou politiques de cette mafia "invitent" donc ces médias à biaiser, faire l’impasse ou déformer des informations en fonction des intérêts qu'ils défendent.

Ce n’est pas une nouveauté, déjà étudié dans le modèle de propagande par Noam Chomsky* et Edward Hermann*…dans les cas extrêmes, un média peut diffuser volontairement ou non de fausses informations, dont l'origine, la plupart du temps émanent des services étatiques.

Des exemples,

-Le nuage de Tchernobyl ne passant pas les frontières françaises, -les charniers de Timisoara,

-Les armes de SADAM,

-La grippe A,

-L'affaire des Irlandais de vincennes,

-Celle de de TARNAC,

-Jusqu'au comptage des manifestants,

-Dernier exemple, les médias qui s'enflamment pour les "révolutions" Arabes , sont les même qui passent sous silence ou dénaturent les révoltes Européennes Espagne, France, Gréce, Irlande, par exemple, etc etc...

Ces pratiques de désinformation sont bien sûr en totale contradiction avec de véritables DEMOCRATIES!

Pourtant Télés d'ETAT et privées, grands groupes de presse ou marchands d'armes  (Bouygues, Lagardère, Bolloré, Dassault ou Arnault etc) ne s’en privent pas et manipulent en permanence "l’information".

On comprend mieux dans ces conditions, que le « social » soit pratiquement absent des grands médias sauf à le dénigrer ou le caricaturer quand il devient trop voyant !

Les thématiques touchant à "la crise" ou "la dette", sont significatives des manipulations quotidiennes actuellement en vigueur, notamment pour justifier l'austérité.

 Avec le conflit sur les retraites on a atteint des sommets, tout a été dit et fait pour minimiser la mobilisation et décourager les protestataires.

Ces médias qui avaient sonné la retraite de la mobilisation avant même qu’elle n'ait commencé, ont ensuite entonné le grand air de la « radicalisation ».

- Après avoir clamé sur tous les tons, dès le mois de mai, que la réforme sarkozyste était « urgente », « unique », « inévitable », « incontournable » et « non négociable...

- Après avoir chanté en chœur, dès le mois de juin, que les Français étaient « résignés » à perdre le droit à la retraite à 60 ans...

- Après avoir, avant les vacances d'été, observé de loin, de travers, et d’un œil perplexe ces manifestations « inutiles », puisque de toute façon le gouvernement « ne pouvait pas céder » aux revendications de « la rue »...

- Après avoir fait partager à leur lecteurs, leurs émois face à cette résignation qui n’en finissait pas de se résigner…Puis les plus valeureux « bonimenteurs » ont conjugué sans honte aucune... « résignation » et « radicalisation »…

- Du mouvement qui « s’essouffle » aux vacanciers pris en otages en passant par les stations services « de mieux en mieux approvisionnées » tout ou presque aura été tenté...Il est vrai avec un certain succès, puisque la réforme est passée !

Au fait comme Fillon, le MEDEF demande a aller plus loin (67 ans)

desinformation tele

 

Face aux mensonges et dissimulations honteuses des grands médias soutiens d'un pouvoir à bout de souffle, merci à tous ces "petits" médias locaux, indépendants ou engagés et du net qui "traquent" la vérité.

frico


Sources :

voir :

-"PROPAGANDA"  Edward Bernays

-"LE manuel classique de l’industrie des relations publiques », selon Noam Chomsky. Véritable petite guide pratique écrit en 1928 par le neveu américain de Sigmund Freud, ce livre expose cyniquement et sans détour les grands principes de la manipulation mentale de masse ou de ce que Bernays appelait la « fabrique du consentement". Comment imposer une nouvelle marque de lessive ? Comment faire élire un président ? Dans la logique des « démocraties de marché », ces questions se confondent. Bernays assume pleinement ce constat : les choix des masses étant déterminants, ceux qui viendront à les influencer détiendront réellement le pouvoir.

La démocratie moderne implique une nouvelle forme de gouvernement, invisible : la propagande.

Loin d’en faire la critique, l’auteur se propose d’en perfectionner et d’en systématiser les techniques à partir des acquis de la psychanalyse.

Un document édifiant où l’on apprend que la propagande politique au XXe siècle n’est pas née dans les régimes totalitaires mais au cœur même de la démocratie libérale américaine.

Texte présenté par Norman Baillargeon, philosophe, professeur à l’université du Québec à Montréal et auteur d’un Petit cours d’autodéfense intellectuelle, paru chez Lux en 2007.

-"Des Nouveaux chiens de garde", aux éditions Raisons d’Agir, le livre de Serge Halimi, qui souligne :
Les médias français se proclament « contre-pouvoir ». Mais la presse écrite et audiovisuelle est dominée par un journalisme de révérence, par des groupes industriels et financiers, par une pensée de marché, par des réseaux de connivence.
Un petit groupe de journalistes omniprésents impose sa définition de l’information-marchandise, tels sont les nouveaux chiens de garde du système économique.
 


Article associé :

link

« Les nouveaux chiens de garde » Le film

Les médias Français par Wikileaks :

Gouverner, c’est prévoir ?

TUEUR au T-MAX : Poser les bonnes questions !


Sur BFM TV : link

Sur le sujet voire :

http://www.editions-zones.fr/spip.php?article21

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward...

http://www.la-bas.org/article.php3?...

Voir aussi le site de ACRIMED (observatoire des médias)

http://www.acrimed.org


presse ne pas avaler-d5a68

Comme disait Coluche :
"On peut pas dire la vérité à la télé, il y a trop de gens qui regardent."


Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing


Publié dans Politique et Société

Partager cet article

Repost 0