Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Baisser les salaires de 30 % ?

Publié le par frico-racing

Goldman Sachs conseille à la France de baisser les salaires de 30%...
Et plus si affinité !

Tout juste lauréate du « prix de la honte » 2013, décerné par Greenpeace Suisse, la banque américaine Goldman Sachs a jugé bon de donner des « conseils » à la France pour enrayer la crise. Notamment baisser tous les salaires de l’Hexagone de 30%.

Interviewé vendredi par le Huffington Post, l’économiste en chef de la banque, Huw Pill, a généreusement confié son analyse de la situation française. Le « Monsieur Europe » de la banque internationale d’investissement s’est ainsi penché sur son « manque de compétitivité » et nombre de « déséquilibres dans ses comptes ».

Interrogé sur un solution miracle à proposer au président de la République François Hollande, l’expert assure qu’« il faudrait s’appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité.

On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers… » Soit 33% de moins en moyenne. Mais c’est « politiquement impossible à imposer », convient-il (à bon ?).

Un secteur public trop important

Autre problème « chronique » de la France selon le cadre de cette grande banque surnommée « le diable de la finance », « un secteur public bien trop important ».

Ainsi, « il faudrait déplacer l’emprise de l’Etat (privatiser ce qui reste) vers le secteur privé », poursuit Huw Pill.

L’expert est en outre confiant sur l’avenir de la France qui « aura entrepris ces changements d’ici trois à cinq ans. Elle devrait donc prendre la bonne direction, qui rendra la zone euro plus puissante et plus résistante ».

En recevant le « prix de la honte », symbole des mauvaises pratiques de la finance, Goldman Sachs a reçu une volée de bois vert. Selon Michael Baumgartner, membre du jury, la banque est « l’un des principaux gagnants de la crise financière ». Elle « occupe une place prépondérante dans le casino des matières premières [...] Elle a commencé à déstabiliser les prix, et si les prix des denrées alimentaires battent à nouveau tous les records, comme en 2008, de millions de personnes vont tomber dans la famine et la misère ».

En janvier 2011, la banque d’affaires américaine annonçait que le salaire annuel de son PDG Lloyd Blankfein était augmenté de 600 000 dollars à... deux millions de dollars. Et ce, malgré le recul de 37% du chiffre d’affaires de la banque.

La banque Goldman Sachs avait en effet été l’une de celle touchée par la crise de 2008 : elle avait du coup bénéficié de plusieurs milliards de dollars d’aides de la part du Trésor américain...(trop d'état mais ça dépend pouquoi !)

Ne soyons pas dupes, ce genres de déclarations, comme celle du patron de TITAN, ne sont pas anodines et sont destinées a préparer les esprits...

Tous les jours les médias capitalistes nous annoncent une réduction du pouvoir d’achat au nom du sauvetage des entreprises dont les marges se réduisent. 

A l'image des autres pays européens, la Gréce étant leur "laboratoire", l'arnaque se met peu à peu en place :

En France à la demande du patronat et du gouvernement, des syndicats collabos (CFDT/CFTC/CGC) signaient discrètement avec le MEDEF deux reculs sociaux (l’ANI) prévoyant baisses de salaires, augmentation du temps de travail et mobilité géographique obligatoire et pour le second "accord" l'aggravation de la désindexation des retraites sur les prix (accord MEDEF/CFDT/FO/CFTC sur les retraites complémentaires AGIRC-ARRCO.

Retraites, sécurité sociale, allocations familiales, énergie, impôts de toutes sortes sont déjà impactés et doivent encore subir des coupes comme en Grèce...On nous annonce déja un nouveau recul de l’âge de départ pour les actifs !

Et maintenant ils s’attaquent  aux comptes en banque (Chypre) (entre 7 et 10 % de ponction) en échange d’un prêt de 10 milliards d’euros. Les prêteurs veulent un retour sur investissement rapide car ils ont peur que les dettes souveraines ne soient jamais rembourser compte-tenu du marasme de l’économie réelle. L’anarchie boursière et l’incapacité des gouvernements à affronter les capitaliste pour leur faire rendre gorge en les spoliant de leurs avoirs spéculatifs entraînent une pauvreté accrue des peuples.

Sources pour partie :

http://www.leparisien.fr/economie/g...

travailler-cest-combien-300x266


Articles associés :

La corruption dans le monde : link

L'ISLANDE dit non à cette Europe

L'EURO a dix ans

EURO, EUROPE, le début de la fin ?

Compétitivité et cout du travail

LA FABLE DU TRAVAIL CHER

D’ou vient la dette ?

Le pacte de stabilité, c'est l'austérité à perpet'

"La règle d'or" c'est l'austérité sans fin !

Audit Citoyen de la dette publiques...suite

"INFAUX", INTOX, PROPAGANDE et DESINFORMATION

La guerre des classes est déclarée

M-E-S : La nouvelle abomination !

LA DETTE N'EXISTE PAS !

De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes

Gouverner, c’est prévoir ?

1226 milliardaires

TITAN sa lettre : Ou la mondialisation expliquée aux nuls

Bruxelles autorise le retour des farines animales

La lutte des classes ? Une réalité objective !


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Publié dans Politique et Société

Partager cet article

Repost 0