Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syrie : La guerre seule solution ?

Publié le par frico-racing

Échaudés par le précédent irakien, construit sur un mensonge (les armes de destruction massives de Sadam), par la tournure désastreuse prise par les guerres successives d’Irak et d’Afghanistan, mais aussi par les conséquences de l’intervention en Libye (renforcement de l’intégrisme)…Les sondages confirment que les peuples Français, Britanniques, Américains sont tous à peu près sur la même longueur d'onde.

 

Au delà des raisons étiques, et de l'argent dépensée dans ce type d'aventure, les opinions publiques sont donc très sceptiques et elle ont raison.

Si l’usage d’armes chimiques est avérée (le régime syrien, a développé son arsenal chimique dans les années 1980 dans sa recherche d’une parité stratégique face à Israël), Il s’agit bien sûr d’une violation des conventions internationales. Mais des frappes mêmes limitées sont elles de nature à régler ce conflit sans aggraver la situation dans la région (effet dominos).

Comme d'habitude, le complexe militaro-industriel pousse les feux, il y a tellement a gagner !orange

Mais en la matière, les occidentaux sont ils les mieux placés pour se poser en donneurs de leçon ?  

Rappelons nous quand même que les deux seules utilisations massives d'armes chimiques, depuis la guerre de 1914-1918 ont eu lieu durant la guerre du Vietnam par les Etats-Unis, le fameux agent orange produit par Monsanto (1) et durant la guerre irako-iranienne, quand le régime de Saddam Hussein, soutenu à l’époque par Paris et Washington avait gazé Iraniens et Kurdes (massacre de Halabja) (2).

D’autre part les Américains (gendarme du monde « libre ») sont ils les mieux placés pour donner des leçons au reste du monde Hiroshima/Nagasaki 340000 morts (3)…Sans oublier l’utilisation massive par l’OTAN (dont la France), d’obus à uranium « appauvri » dans les conflits récents (Kosovo, Irak, Afghanistan, Libye, Mali…) (4).

 

frico

en vadrouille

Si ce n'était si grave on pourrait en rire !


Des crimes de guerre impunis...

(1) Pendant la guerre du Vietnam de 1962 à 1971 (commencée aussi sur un mensonge), on estime que 80 millions de litres de défoliant (agent orange Monsanto) ont été déversés sur 3.3 millions d’hectares de forêts et de terres. Aujourd’hui, d’après les autorités vietnamiennes 150.000 enfants souffrent de malformations dues la dioxine et 800.000 personnes sont malades…Lire Francis Gendreau, « Au Vietnam, l’“agent orange” tue encore », Le Monde diplomatique, janvier 2006).

 

(2) « US gave Saddam blessing to use toxins against Iranians » (Foreign Policy, 26 août 2013).

 

(3) Il existe une croyance populaire, en particulier aux États-Unis, selon laquelle il était nécessaire de larguer la bombe atomique sur le Japon en 1945 pour mettre fin rapidement à la guerre et sauver des vies.

Mais des études universitaires approfondies réalisées aux États-Unis, utilisant des documents de l'époque, montrent que ce n'est tout simplement pas vrai.

Au moment où la bombe était prête à être utilisée, le Japon était disposé à se rendre. Comme le Général Dwight Eisenhower l'a dit, le Japon cherchait à ce moment précis à se rendre en évitant de perdre la face. Eisenhower lui-même a dit : « C'était inutile de les frapper avec cette horrible chose ».

Alors, si le Japon était prêt à se rendre, pourquoi a-t-on largué deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki tuant plus de 340 000 personnes?

Un facteur significatif dans la décision de bombarder le Japon était le désir de Washington d'établir sa domination dans la région après la guerre. Sa principale source d'inquiétude était sa place dans le monde de l'après-guerre, à la fois en Asie et en Europe et la place que tiendrait l'Union Soviétique dans cette fin de conflit (l’URSS s’apprêtait à intervenir au Japon). Les États-Unis voulaient faire une démonstration de leur puissance militaire unique – avec la possession de la bombe atomique – afin d'obtenir quelques avantages politiques et diplomatiques, aux dépens de l'Union Soviétique, dans le cadre des accords d'après-guerre tant en Asie qu'en Europe. Il fallait utiliser la bombe pour faire une démonstration de force dans un monde où les États-Unis seraient les seuls à être en possession de cette arme. Sa seule occasion de le faire, c'était avant que le Japon ne se rende.

 

(4) Mediapart :  uranium appauvri : "un vrai scandale, une vraie horreur"  link

otan

Le terrorisme d'états existe, beaucoup de peuples l'on déja rencontré !


Articles associés :

La France de Hollande, caniche d’Obama...

la "supériorité" de la civilisation occidentale ?

IMMIGRATION, Y’EN A MARRE !

Prix NOBEL de la paix : Du grand n'importe quoi !

La machine à abrutir ne connaît pas la crise

Ils préparent la guerre...et les esprits

Histoire: Mon Mai 68 ou...

Henri Alleg est mort

11 Septembre...1973

VOYAGE à CUBA

Turquie centrale, la Cappadoce

Les nouveaux chiens de garde : suite

Retour sur "le choc pétrolier" de1973

Terrorisme, peurs, propagande et désinformation

Lecture : "L'INVENTION DE LA CRISE"

"INFAUX", INTOX, PROPAGANDE et DESINFORMATION

De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes

LOPPSI 2..."La France a peur" tous les soirs à 20h !

Gouverner, c’est prévoir ?

Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Partager cet article

Repost 0