Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Radars : L'argent facile

Publié le par frico-racing

10 ans de radars automatiques : la grande inflation… sur tous les plans

Par , le 31 octobre 2013

Le 27 octobre 2013, les radars automatiques fêtaient leurs dix ans. Combien sont-ils en 2013 ? Combien rapportent-ils à l’Etat ? Beaucoup…

C’était un lundi. Le 27 octobre 2003, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, inaugurait le premier radar automatique français. Il est implanté le long de la RN20 à La Ville-du-Bois (91), au sud de Paris. Depuis, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette “mauvaise herbe” a sacrément poussé !

Un nombre en constante augmentation

Fin 2013, la France comptera environ 4 200 radars, tous types confondus, sur ses routes et autoroutes ! En même temps, il faut dire que pour l’Etat, les radars, c’est comme avec le Loto : il est toujours gagnant ! Depuis 2004, première année pleine d’utilisation des radars, les recettes n’ont fait qu’augmenter, tout comme le nombre de boîtiers gris posés le long des routes. Qui, au passage, ont nettement diminué de taille…

Fin 2008, 5 ans après l’installation du tout premier radar, 1389 appareils automatiques étaient recensés en France, et l’Etat comptait en installer 2 000 nouveaux dans les quatre années suivantes, soit 500 par an jusqu’2012. Le contrat a été bien rempli, même un peu trop, puisque le gouvernement a fait du surplus en nous en offrant 2 811 à la place de 2 000 !


Read more at http://news.moto-journal.fr/consequences-repression-routiere/10-ans-de-radars-automatiques-la-grande-inflation#y0sXV1BuFEsgCzPO.99

10 ans de radars automatiques : la grande inflation… sur tous les plans

Par , le 31 octobre 2013

Le 27 octobre 2013, les radars automatiques fêtaient leurs dix ans. Combien sont-ils en 2013 ? Combien rapportent-ils à l’Etat ? Beaucoup…

C’était un lundi. Le 27 octobre 2003, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, inaugurait le premier radar automatique français. Il est implanté le long de la RN20 à La Ville-du-Bois (91), au sud de Paris. Depuis, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette “mauvaise herbe” a sacrément poussé !

Un nombre en constante augmentation

Fin 2013, la France comptera environ 4 200 radars, tous types confondus, sur ses routes et autoroutes ! En même temps, il faut dire que pour l’Etat, les radars, c’est comme avec le Loto : il est toujours gagnant ! Depuis 2004, première année pleine d’utilisation des radars, les recettes n’ont fait qu’augmenter, tout comme le nombre de boîtiers gris posés le long des routes. Qui, au passage, ont nettement diminué de taille…

Fin 2008, 5 ans après l’installation du tout premier radar, 1389 appareils automatiques étaient recensés en France, et l’Etat comptait en installer 2 000 nouveaux dans les quatre années suivantes, soit 500 par an jusqu’2012. Le contrat a été bien rempli, même un peu trop, puisque le gouvernement a fait du surplus en nous en offrant 2 811 à la place de 2 000 !


Read more at http://news.moto-journal.fr/consequences-repression-routiere/10-ans-de-radars-automatiques-la-grande-inflation#y0sXV1BuFEsgCzPO.99

10 ans de radars automatiques : la grande inflation… sur tous les plans

Par , le 31 octobre 2013

Le 27 octobre 2013, les radars automatiques fêtaient leurs dix ans. Combien sont-ils en 2013 ? Combien rapportent-ils à l’Etat ? Beaucoup…

C’était un lundi. Le 27 octobre 2003, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, inaugurait le premier radar automatique français. Il est implanté le long de la RN20 à La Ville-du-Bois (91), au sud de Paris. Depuis, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette “mauvaise herbe” a sacrément poussé !

Un nombre en constante augmentation

Fin 2013, la France comptera environ 4 200 radars, tous types confondus, sur ses routes et autoroutes ! En même temps, il faut dire que pour l’Etat, les radars, c’est comme avec le Loto : il est toujours gagnant ! Depuis 2004, première année pleine d’utilisation des radars, les recettes n’ont fait qu’augmenter, tout comme le nombre de boîtiers gris posés le long des routes. Qui, au passage, ont nettement diminué de taille…

Fin 2008, 5 ans après l’installation du tout premier radar, 1389 appareils automatiques étaient recensés en France, et l’Etat comptait en installer 2 000 nouveaux dans les quatre années suivantes, soit 500 par an jusqu’2012. Le contrat a été bien rempli, même un peu trop, puisque le gouvernement a fait du surplus en nous en offrant 2 811 à la place de 2 000 !


Read more at http://news.moto-journal.fr/consequences-repression-routiere/10-ans-de-radars-automatiques-la-grande-inflation#y0sXV1BuFEsgCzPO.99

10 ans de radars automatiques : la grande inflation… sur tous les plans

Par , le 31 octobre 2013

Le 27 octobre 2013, les radars automatiques fêtaient leurs dix ans. Combien sont-ils en 2013 ? Combien rapportent-ils à l’Etat ? Beaucoup…

C’était un lundi. Le 27 octobre 2003, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, inaugurait le premier radar automatique français. Il est implanté le long de la RN20 à La Ville-du-Bois (91), au sud de Paris. Depuis, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette “mauvaise herbe” a sacrément poussé !

Un nombre en constante augmentation

Fin 2013, la France comptera environ 4 200 radars, tous types confondus, sur ses routes et autoroutes ! En même temps, il faut dire que pour l’Etat, les radars, c’est comme avec le Loto : il est toujours gagnant ! Depuis 2004, première année pleine d’utilisation des radars, les recettes n’ont fait qu’augmenter, tout comme le nombre de boîtiers gris posés le long des routes. Qui, au passage, ont nettement diminué de taille…

Fin 2008, 5 ans après l’installation du tout premier radar, 1389 appareils automatiques étaient recensés en France, et l’Etat comptait en installer 2 000 nouveaux dans les quatre années suivantes, soit 500 par an jusqu’2012. Le contrat a été bien rempli, même un peu trop, puisque le gouvernement a fait du surplus en nous en offrant 2 811 à la place de 2 000 !


Read more at http://news.moto-journal.fr/consequences-repression-routiere/10-ans-de-radars-automatiques-la-grande-inflation#y0sXV1BuFEsgCzPO.99

10 ans de radars automatiques : la grande inflation… sur tous les plans

Par , le 31 octobre 2013

Le 27 octobre 2013, les radars automatiques fêtaient leurs dix ans. Combien sont-ils en 2013 ? Combien rapportent-ils à l’Etat ? Beaucoup…

C’était un lundi. Le 27 octobre 2003, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, inaugurait le premier radar automatique français. Il est implanté le long de la RN20 à La Ville-du-Bois (91), au sud de Paris. Depuis, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette “mauvaise herbe” a sacrément poussé !

Un nombre en constante augmentation

Fin 2013, la France comptera environ 4 200 radars, tous types confondus, sur ses routes et autoroutes ! En même temps, il faut dire que pour l’Etat, les radars, c’est comme avec le Loto : il est toujours gagnant ! Depuis 2004, première année pleine d’utilisation des radars, les recettes n’ont fait qu’augmenter, tout comme le nombre de boîtiers gris posés le long des routes. Qui, au passage, ont nettement diminué de taille…

Fin 2008, 5 ans après l’installation du tout premier radar, 1389 appareils automatiques étaient recensés en France, et l’Etat comptait en installer 2 000 nouveaux dans les quatre années suivantes, soit 500 par an jusqu’2012. Le contrat a été bien rempli, même un peu trop, puisque le gouvernement a fait du surplus en nous en offrant 2 811 à la place de 2 000 !


Read more at http://news.moto-journal.fr/consequences-repression-routiere/10-ans-de-radars-automatiques-la-grande-inflation#y0sXV1BuFEsgCzPO.99

10 ans de radars automatiques : la grande inflation… sur tous les plans

Par , le 31 octobre 2013

Le 27 octobre 2013, les radars automatiques fêtaient leurs dix ans. Combien sont-ils en 2013 ? Combien rapportent-ils à l’Etat ? Beaucoup…

C’était un lundi. Le 27 octobre 2003, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, inaugurait le premier radar automatique français. Il est implanté le long de la RN20 à La Ville-du-Bois (91), au sud de Paris. Depuis, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette “mauvaise herbe” a sacrément poussé !

Un nombre en constante augmentation

Fin 2013, la France comptera environ 4 200 radars, tous types confondus, sur ses routes et autoroutes ! En même temps, il faut dire que pour l’Etat, les radars, c’est comme avec le Loto : il est toujours gagnant ! Depuis 2004, première année pleine d’utilisation des radars, les recettes n’ont fait qu’augmenter, tout comme le nombre de boîtiers gris posés le long des routes. Qui, au passage, ont nettement diminué de taille…

Fin 2008, 5 ans après l’installation du tout premier radar, 1389 appareils automatiques étaient recensés en France, et l’Etat comptait en installer 2 000 nouveaux dans les quatre années suivantes, soit 500 par an jusqu’2012. Le contrat a été bien rempli, même un peu trop, puisque le gouvernement a fait du surplus en nous en offrant 2 811 à la place de 2 000 !


Read more at http://news.moto-journal.fr/consequences-repression-routiere/10-ans-de-radars-automatiques-la-grande-inflation#y0sXV1BuFEsgCzPO.99

10 ans de radars automatiques : la grande inflation… sur tous les plans

Par , le 31 octobre 2013

Le 27 octobre 2013, les radars automatiques fêtaient leurs dix ans. Combien sont-ils en 2013 ? Combien rapportent-ils à l’Etat ? Beaucoup…

C’était un lundi. Le 27 octobre 2003, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, inaugurait le premier radar automatique français. Il est implanté le long de la RN20 à La Ville-du-Bois (91), au sud de Paris. Depuis, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette “mauvaise herbe” a sacrément poussé !

Un nombre en constante augmentation

Fin 2013, la France comptera environ 4 200 radars, tous types confondus, sur ses routes et autoroutes ! En même temps, il faut dire que pour l’Etat, les radars, c’est comme avec le Loto : il est toujours gagnant ! Depuis 2004, première année pleine d’utilisation des radars, les recettes n’ont fait qu’augmenter, tout comme le nombre de boîtiers gris posés le long des routes. Qui, au passage, ont nettement diminué de taille…

Fin 2008, 5 ans après l’installation du tout premier radar, 1389 appareils automatiques étaient recensés en France, et l’Etat comptait en installer 2 000 nouveaux dans les quatre années suivantes, soit 500 par an jusqu’2012. Le contrat a été bien rempli, même un peu trop, puisque le gouvernement a fait du surplus en nous en offrant 2 811 à la place de 2 000 !


Read more at http://news.moto-journal.fr/consequences-repression-routiere/10-ans-de-radars-automatiques-la-grande-inflation#y0sXV1BuFEsgCzPO.99

Les radars automatiques ont 10 ans

Le 27 octobre 2003, un certain Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, inaugurait le premier radar automatique fixe de France.

10 ans plus tard, son successeur Manuel Valls annonce un apaisement. De façade… (voir Brêves de novembre).radarsarko2003

« Il n’est pas question de multiplier les radars à l’infini » , affirme Manuel Valls, dans une interview au magazine Auto Plus. « On peut même dire qu’avec les 4047 dispositifs de contrôle automatisé installés aujourd’hui, et 180 prévus en 2013, nous sommes arrivés à maturité du déploiement » des radars, explique le ministre de l’Intérieur, qui mise sur le renouvellement du matériel avec les radars mobiles de nouvelles générations qui « vont progressivement remplacer les radars déjà présents dans les véhicules des forces de l’ordre ».

Combien de flashs ? 

Chaque radar flashe en moyenne quatorze fois par jour, mais de fortes disparités sont observées. Les deux radars qui ont flashé le plus se trouvent sur l’A10, sur l’axe Bordeaux-Paris, le premier au niveau de Tours (162 154 fois soit 444 flashs par jour), l’autre dans l’Essonne à Janvry (115 299 fois, soit 316 flashs quotidiens). Concernant les départements, le Rhône arrive en tête (826 520 flashs), devant le Nord (821 854 flashs) et les Alpes-Maritimes (758 438 flashs). 21 millions de flashs en 2012 ont généré 12,5 millions de PV, écrit Auto Plus.

Combien rapportent-ils ? 

En 2012, « le montant total des amendes pour les infractions relevées par les radars est de 730 millions d’euros » , assure le ministre. Une somme, selon lui, « incomparable au coût annuel de l’insécurité routière, estimé pour l’an passé, à 23 milliards d’euros ». En 2011, les radars avaient rapporté 630 millions d’euros. La hausse s’explique, selon l’Intérieur, par un meilleur taux de recouvrement, une amélioration technique et un accroissement du parc de radars.

Où va l’argent récolté ?

30 % de la somme collectée est versée aux collectivités locales, notamment pour l’amélioration des infrastructures routières, 30 % à l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf) et la même proportion est allouée à l’entretien et à la modernisation des radars. Dix pour cent sont parrait il désormais dédiés au désendettement de l’État !

 

Radars auto.com : link

Au 1er octobre 2013, étaient recensés : 

  • 2202 radars fixes
  • 889 radars embarqués
  • 712 radars de feu rouge
  • 168 radars discriminants (reconnaissent le type d’usager qu’ils flashent et savent quel véhicule est en tort s’ils sont deux sur la photo)
  • 54 radars de vitesse moyenne (radars-tronçon)
  • 50 voitures-radar mobiles (elles seront 300 d’ici fin 2015)
  •  45 radars de passage à niveau

Des recettes qui explosent

  • 106 millions d’euros en 2004 (première année entière)
  • 218 millions d’euros en 2005
  • 349 millions d’euros en 2006
  • 362 millions d’euros en 2007
  • 448 millions d’euros en 2008
  • 503 millions d’euros en 2009
  • 469 millions d’euros en 2010
  • 641 millions d’euros en 2011
  • 730 millions d’euros en 2012
  • Sans doute 800 millions d’euros en 2013 !

En 2011, par exemple, les radars ont coûté 200 millions d’euros (entretien, réparation…), et généré 641 millions d’euros de recettes. Soit 539 millions d’euros d’amendes forfaitaires payées dans les 45 jours et 102 millions d’euros d’amendes forfaitaires majorées payées hors délais.

Où va tout cet argent ? En 2011, la part la plus importante de la recette totale, 37 % (c’est-à-dire plus de 236 millions), va directement aux radars eux-mêmes. Une énorme somme qui permet… d’en installer de nouveaux et de maintenir les autres en bon état.

Très chère maintenance

De ce côté-là, il y a du boulot. En juillet 2013, le ministre de l’Intérieur, expliquait que, sur environ 4 000 radars en service, « 400 étaient indisponibles pour raison de maintenance ou de vandalisme ». Un chiffre que beaucoup de spécialistes estiment largement sous-estimé.

Parallèlement, toujours d’après Valls, le temps d’indisponibilité des radars est plus long qu’auparavant (10 jours en moyenne au lieu de 3), car un nouveau prestataire pour l’entretien, désigné en mars 2013, doit prendre ses marques.

L’émergence des radars automatiques fixes en France

  • 257 radars fin 2004
  • 870 radars fin 2005
  • 961 radars en juin 2007
  • 1389 radars fin 2008
  • 2202 au 1er octobre 2013

 

Cindy Belpalme et Pierre Orluc


Read more at http://news.moto-journal.fr/consequences-repression-routiere/10-ans-de-radars-automatiques-la-grande-inflation#y0sXV1BuFEsgCzPO.99

Signez la pétition de la Ligue de Défence des Conducteurs :

link


Articles associés :

Après la suspension de l’écotaxe

Limitations de vitesse...jusqu'ou ?

Touchez pas au grisbi !

Les derniers chiffres de la Sécurité routière : l’avis de la FFMC

Limitation de vitesse : sécurité ou écologie ??

Sans plomb E10 : la mauvaise "bonne idée"

Réchauffement climatique : réalité ou arnaque?

Retour sur "le choc pétrolier" de1973

Respirez, c'est la taxe...

Réchauffement climatique : la manipulation ?

RADARS : toujours plus

Non à la baisse des limitations de vitesse

Les nouveaux radars « mobiles mobiles »

Radars : un business qui marche !

Radars tronçon...Pas de "changement"

Avertisseurs de radars

Piéges sur la route des vacances

La manne des radars

4 vérités sur les radars

Radars : Communiqué FFMC

Des Motos radars !

RADARS du nouveau !

Contrôles routiers :

Nouveaux radars "tronçons" :

Radars : STOP à L’hypocrisie et à la répression

Les radars ont toujours raison !

Radars ou pompes à fric ?

CNSR : la montagne accouche d’une souris ?

Aptitude à la conduite des conducteurs de 70 ans et plus

Gilet jaune : résurgence ou enterrement ?

Contrôle Technique Moto...Le retour !!

Nomination à la FEMA

Ethylotest obligatoire...Oui, mais non ?!

Nomination importante au CNSR

Fin du brassard rétro-réfléchissant

Abandon du CT moto européen !

Bridage 100 ch MOTO : la fin de l’exception française

Permis moto européen


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


 

Publié dans FFMC défense MOTO

Partager cet article

Repost 0