Venezuela, Pujadas et les autres dégoutés !

Publié le par frico-racing

Venezuela: Chavez réélu avec plus de 54 %

C’est un nouveau mandat de 6 ans que les Vénézuéliens ont confié à Hugo Chavez pour poursuivre la révolution socialiste. A Caracas, le peuple de gauche chante et danse avec l’impression d’avoir remporté une victoire contre le reste du monde.

Réélu avec un taux de participation record, la victoire de Chavez est saluée en Amérique latine et par la gauche anti-impérialiste du monde entier.hugo chavez-01

Cette victoire est un acte politique fort, face aux campagnes de dénigrement* menées par la droite vénézuélienne qui a reçu tout le soutien politique et matériel des adeptes du néolibéralisme étasunien et européen.

Une nouvelle étape pleine d'espoirs s'ouvre pour le peuple vénézuélien.

L’annonce de la confortable victoire de Chavez, avec 54,42% des suffrages contre 44,97% pour le candidat de droite, a été un véritable soulagement pour les travailleurs, mais aussi pour toute l’Amérique Latine de gauche.

On a assisté ces derniers jours (y compris chez nous) à une véritable campagne de diffamation et de désinformation contre Chavez partout dans le monde. Il était présenté comme mourant et autoritaire face au "jeune et dynamique Henrique Capriles à la tête de la coalition de centre droit". Et que l’élection ait été irréprochable, sans heurt, ni possibilité de fraudes, semble être une cruelle déception pour les commentateurs bien pensants.

"La victoire de l'Amérique du Sud et des Antilles"

Mais les premières félicitations qu’a reçues Chavez viennent des autres pays d’Amérique Latine, Cuba, Argentine, Bolivie, et Equateur en tête. Les présidents équatorien Rafael Correa et bolivien Evo Morales ont très tôt appelé Chavez pour le féliciter.
"Ta victoire est notre victoire! Et la victoire de l'Amérique du Sud et des Antilles" s’est réjouie la présidente argentine Cristina Fernandez. Raul Castro l’a de son côté félicité ainsi : "Au nom du gouvernement et du peuple de Cuba, je te félicite pour ce triomphe historique, qui démontre la force de la révolution bolivarienne et son incontestable appui populaire".

Les Etats d’Amérique Latine sont réaffirmés dans "la décision de continuer à travailler à l'approfondissement de l'intégration sud-américaine ainsi qu'au renforcement des mécanismes qui ont contribué avec succès à faire progresser l'emploi, l'éducation et la santé dans des segments de la société historiquement négligés" a assuré la chef de l’Etat argentin à Chavez.

Aux Etats-Unis, l’ambiance était moins à la fête, leur champion étant amplement battu !
Les candidats font des promesses pour se faire élire ; rares sont ceux qui, une fois élus, les tiennent. Dès le début, la promesse électorale de Chavez a été claire : "Travailler au profit de ceux, majoritaires dans son pays, qui vivaient dans la pauvreté". Et il a tenu parole.

Source pour partie l'Humanité

* link


Articles associés :

Changer, c'est possible 

God save the Queen

"INFAUX", INTOX, PROPAGANDE et DESINFORMATION

« Les nouveaux chiens de garde » Le film

VOYAGE à CUBA

11 Septembre...1973

LOPPSI 2..."La France a peur" tous les soirs à 20h !

SODERBERGH...EL CHE

Humeur

"I HAVE A DREAM !"


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article