Profits pétroliers et impôts

Publié le par frico-racing

Les profits pétroliers échappent en grande partie à l'impôt


Le prix de l'essence (80% de taxes à la pompe), atteint des sommets et les bénéfices des compagnies pétrolières aussi.

Après les résultats publiés par Exxon, BP, Shell, TotalFinalElf devrait voir ses bénéfices s'établir à près de 40 milliards de francs cette année, c'est-à-dire doubler.
Plusieurs voix, dont les dirigeants du PCF, ont réclamé que les profits scandaleux des pétroliers soient suffisamment taxés pour permettre de financer une baisse du prix à la pompe.

C'est la logique même.

D'autant qu'en réalité, la majeure partie des bénéfices pétroliers échappe complètement au fisc.

Ainsi, le quotidien financier Les Echos signale que TotalFinaElf, pourtant groupe pétrolier français, ne paye quasiment aucun impôt aux services de Bercy car la majeure partie des profits sont déclarés et imposés dans les pays d'extraction du brut, là où se trouvent les puits.

Et on s'interroge sur l'importance des impôts payés par Total en Birmanie ou en Afrique, par exemple.

Et comme, en France même, TotalFinaElf bénéficie d'une convention fiscale lui permettant de ne pas être imposé sur des revenus ayant déjà subi l'impôt à l'étranger, le tour est joué !
Signalons aussi qu'il existait depuis 1982 une taxe de 12 % sur les profits pétroliers, mais uniquement ceux réalisés sur la production du brut... sur le sol français !

Comme, en France, la production de brut concerne plus le cidre ou le champagne que le pétrole, cette taxe ne rapportait que quelques centaines de millions de francs par an, une goutte par rapport aux profits pétroliers.

Mais le gouvernement l'a tout de même supprimée l'an passé.
Loin de se comporter comme une brute avec les compagnies pétrolières, l'Etat français sait même avec raffinement se mettre à plat ventre devant ses actionnaires.

Christian BERNAC

Sources Les echos - LO


Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing


Publié dans Politique et Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article