Prix NOBEL de la paix : Du grand n'importe quoi !

Publié le par frico-racing

Henry "Kissinguerres" l'a eu en 1973 (pour son action humanitaire au Vietnam ou au Chili sans doute ?), dans la série "n'importe quoi", certains à droite l'on proposé pour N Sarkozy ? si si !

Au finale, c'est l'UE qui "l'obtient" ! Quand j'ai entendu ça, j'ai failli tomber de ma chaise.

Aussi je vous livre des extraits de ce texte, dont je partage l'essentiel.

frico

224523 394937017246344 994925119 n-2-7e59c


L’EUROPE VOUS SALUE BIEN
Par : PROVOLA (extraits)
samedi 13 octobre 2012

"L’ Union Européenne a donc reçu le prix Nobel de la Paix. S’il avait fallu une bonne fois pour toutes discréditer cette récompense, on ne s’y serait pas pris autrement. Car enfin, qu’a- t-on voulu primer ? Le continent qui a créé de toutes pièces 26 millions de chômeurs et obligé des millions d’autres à vivre sous le seuil de pauvreté ? Le fait que cohabitent en son sein des paradis fiscaux légaux (Luxembourg, Pays-Bas, Gersey, Guernesey, la City), d’autres satellites agissant en sangsues,(Andorre, Monaco, San Marin, le Liechtenstein, la Suisse).

Ou le fait que des barbelés soient destinés à empêcher les hordes d’affamés d’entrer, que des centaines de boat-people servent chaque semaine d’appâts à requins, que le Président du Conseil européen soit aussi premier ministre d’un paradis fiscal, (Jean-Claude Juncker), qu’un ancien Chancelier (Gerhard Schröder) soit devenu représentant de commerce de Gazprom.

Ou le fait que le peuple Rom soit un passager clandestin dans sa propre maison, devenue camp de concentration à gens du voyage ou chenil à Tsigane ?

D’un coté la galère sans perspectives de pouvoir en réchapper, des plans de sauvegarde de l’activité manufacturière qui sont des plans de la dernière illusion, des coupes budgétaires, des licenciements massifs, une paupérisation généralisée, une Commission européenne qui n’a de cesse de recourir à la flexibilité comme seul antidote aux délocalisations, de l’autre coté les affaires qui marchent bien, des banques qui entassent chaque jour des flux continus de capitaux fuyant l’impôt.

D’un coté des vendeurs d’armes parmi les plus importants au monde qui profitent des tensions mondiales, de l’autre une rhétorique de paix. D’un coté une Union continentale de façade, une cause commune, de l’autre un système militaire totalement assujetti aux Etats-Unis au sein de l’Otan, d’un coté un sentiment compassionnel envers les causes perdues comme le Tibet, la Palestine, l’Afrique sub-saharienne de l’autre une normalisation des relations avec de grandes démocraties, vous savez bien…les fournisseurs d’énergie comme la Russie, l’Arabie Saoudite, des fournisseurs industriels comme la Chine"...

..."D’un coté un ensemble cohérent de pays à l’histoire imbriquée, de l’autre des membres aux intérêts divergents, des pays du nord dominants qui n’ont que l’avantage de profiter des pays du sud. D’un coté une entente, une même destinée, une collégialité politique, un volontarisme, de l’autre un monopole financier, un système autoritaire, un pays dominant, l’Allemagne.

L’Europe est un ersatz de parlementarisme moderne, sans contre-pouvoir, qui a tout d’un régime dictatorial, fort d’un système électoral inique, qui baffoue les principes démocratiques, ce que Rousseau appelait le Contrat Social (Rousseau se méfiait des députés qui devaient simplement rédiger les textes de lois, celles-ci devant être votées directement par le peuple), qui avance en méprisant l’avis des peuples, qui vote ses directives en catimini sous couvert de légalité, à l’abri des murs de Bruxelles, sous influence des lobbies industriels.

L’Europe choisit la voie parlementaire quand les bases de son pouvoir sont sapées par des peuples poussés à la révolte par la tournure des évènements, le référendum est destiné aux oubliettes.

Le peuple ne peut comprendre les grandes décisions prises en son nom par les grands sages, il est trop con pour s’intéresser à sa propre vie.

S’il fallait donner un prix à ce Nobel de la paix, nul doute qu’il ne prenne la forme d’un bonnet d’âne."

Source : Bellaciao link


Articles associés :

Mediapart : link

COUP DE GUEULE : l'OTAN c'est la guerre

LOPPSI 2..."La France a peur" tous les soirs à 20h !

La guerre des classes est déclarée

Vers un TOTALITARISME rampant ?

De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes

« Les nouveaux chiens de garde » Le film

Gouverner, c’est prévoir ?
11 Septembre...1973


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Commenter cet article