Austérité phase 2

Publié le par frico-racing

Le pire reste à venir...

Plagiant le « pape » du libéralisme, Milton freidman*, (son héros ?), Sarkosy a déclaré en novembre dernier : « La crise peut être pour notre pays une opportunité de prendre des mesures qu’il n’aurait jamais acceptées en dehors de la période de crise »…

Avec le feuilleton de la « dette », comme faire-valoir, le gouvernement le répète « Il faut faire comprendre aux Français que nous ne pouvons pas vivre au-dessus de nos moyens».

Vous ne rêvez pas, ce message s’adresse bien à nous, salariés, chômeurs, jeunes, retraités, aux plus pauvres, aux malades, à nous tous les 99% victimes de leur crise ! La dette, le «trou» de la Sécu, c’est notre faute parce qu’on consomme trop de médicaments, on triche sur les arrêts maladie...Il omet juste de dire que le « trou » a été crée de toute pièce et vient des milliards d’exonérations de taxes et des cotisations sociales patronales (400 milliards en 10 ans).

Enfin, si l’économie ralentit, si les entreprises licencient c’est parce que nous serions trop payés et à cause des 35 heures, qu’avec le MEDEF, ils veulent supprimer.

Et dans la foulée du grand bon en arrière qu’on nous promet, c’est un nouveau hold-up qui s’annonce, (jour de carence, augmentation de la TVA de 5.5 à 7%, du gaz, des impôts sur le revenu de 5%, baisse d’allocations diverses, avancement d’un an du recul de l’age à la retraite (62 ans), de nouveaux coups portés aux services publics (santé, éducation notamment)) etc…

Les salaires et le chômage sont des "variables d'ajustement" de l'économie, le taux de profit jamais !

Comme les autres peuples d’Europe, la réalité de la France d’aujourd’hui, Ce sont 7 millions de chômeurs et de précaires, ce sont près de 10 millions de personnes qui « vivent » avec moins de 1000 euros par mois, autant qui n’arrivent pas à se soigner, à se loger, des jeunes qui galèrent de plus en plus.

Les défenseurs du système capitaliste veulent faire croire que l’économie c’est compliqué, que les lois du marché sont incontournables.

C’est faux, l’économie c’est avant tout une question de choix politique, (les besoins qu'on veut satisfaire), de qui dirige.

frico

sarkozy-toulon-2008-2011--4

* Milton Friedman

link

Voire aussi

Ue vidéo éclairante :

link

- LA DETTE N'EXISTE PAS !

- Vers un TOTALITARISME rampant ?

- FRAUDES SOCIALES


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


 

Publié dans Politique et Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article