La France de Hollande, caniche d’Obama...

Publié le par frico-racing

Le géant et les nains...

Les Etats-Unis, pensant (à tors) qu’Edward Snowden ex-agent de la CIA et de la NSA ; auteur des révélations sur les opérations d’espionnage de son pays (en Europe notamment) se trouvait à bord de l’avion présidentiel, ont ordonné à quatre pays européens, la France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal, d’interdire le survol de leur espace aérien au président Bolivien Evo Morales.

Paris a immédiatement suivi la directive en provenance de Washington et a annulé l’autorisation de survol de son territoire accordée à la Bolivie le 27 juin 2013, alors que l’avion présidentiel se trouvait à quelques kilomètres à peine des frontières françaises. Paris a ainsi mis en danger la vie du Président bolivien, lequel a dû atterrir en urgence en Autriche.

Depuis 1945, aucune nation au monde n’a empêché un avion présidentiel de survoler son territoire. 

Le gouvernement socialiste de François Hollande a gravement porté atteinte au prestige de la nation.yes

La France apparaît aux yeux du monde comme un pays servile et docile qui n’hésite pas un seul instant à obéir aux ordres de Washington, contre ses propres intérêts. En prenant une telle décision, Hollande a discrédité la voix de la France sur la scène internationale, Paris devient la risée du monde entier.

Les révélations faites par Edward Snowden ont permis de découvrir que les Etats-Unis espionnaient plusieurs pays de l’Union européenne dont la France. Suite à ces révélations, François Hollande avait publiquement et fermement demandé à Washington de cesser ces actes hostiles. Néanmoins, en coulisses, l’Elysée a fidèlement suivi les ordres de la Maison-Blanche.
Cette affaire illustre aussi que l’Union européenne est un nain politique et diplomatique incapable d’adopter une posture indépendante vis-à-vis des Etats-Unis.

Les USA nous espionnent mais il ne faut surtout pas les contredire ou les vexer.

Hollande s’appréte-t-il à nous faire gober en plus le fameux traité de libre échange qui nous asservirait encore plus à l’ogre Big Brother US et finirait par détruire les quelques pans d’industrie et de services publics qui nous restent.

Ces gens au pouvoir actuellement sont de dangereux incapables en train de céder à tous les lobbies militaro-atlantistes et prêts à plonger dans une nouvelle guerre froide contre les "barbares" russes, chinois, iraniens, syriens...Et "latino" ??

Hollande a rejoint ainsi son alter égo Guy Mollet, l’homme du Canal de suez et de la guerre en Algérie...

Quand le bon peuple comprendra-t-il enfin que les vrais extrémistes sont tous ces serviteurs "mollassons" d’un capitalisme omniprésent mais toujours masqué.


Le 3 juillet 2013 – Organisée par l’Ambassade de Bolivie avec le soutien des Ambassadeurs de l’ALBA, une conférence de presse a eu lieu à midi, mercredi 3 juillet, conférence de presse au cours de laquelle les représentants diplomatiques de la Bolivie, de Cuba, de l’Equateur, du Nicaragua et du Venezuela ont condamné fermement la décision arbitraire de la France, du Portugal, de l’Espagne et de l’Italie d’interdire le survol de leur territoire à l’avion dans lequel voyageait le président Evo Morales.

 

Source : Bellaciao


Articles associés :

Venezuela, Pujadas et les autres dégoutés !

Chavez est mort

Ils préparent la guerre...et les esprits

RETRAITES : Un rapport dicté par le MEDEF

Hollande, un an et un premier bilan

Les nouveaux chiens de garde : suite

Retour sur "le choc pétrolier" de1973

Terrorisme, peurs, propagande et désinformation

Lecture : "L'INVENTION DE LA CRISE"

"INFAUX", INTOX, PROPAGANDE et DESINFORMATION

De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes

LOPPSI 2..."La France a peur" tous les soirs à 20h !

Gouverner, c’est prévoir ?

Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dodds 05/07/2013 10:47

a cela, on peut rajouter le limogeage de D Batho, lequel doit certainement plus à des pressions exercées en arrière plan (Dossier du gaz de schiste, par exemple) qu'à ses déclarations soit-disant
contraire à la "cohésion gouvernementale".