L'histoire de ma 500 four (par DIALMAX)

Publié le par frico-racing

Bien que sortie et livrée en 1971, pour moi, l’histoire de la CB 500 commence en 1970.

Depuis quelques mois des bruits circulaient sur la prochaine sortie d’une 500 quatre cylindres Honda et j’étais, avec d’autres concessionnaires, au Japon en octobre 70, nous harcelions les responsables de questions à ce sujet et la réponse était toujours la même : NON !

Le voyage se terminait, j’étais dans le bus nous ramenant à l’aéroport quand un des techniciens arrive en courant, cogne à ma vitre et me dit :

 "J’ai gagné ! je reste un jour de plus pour visiter le centre de recherche et voir la 250 six cylindres".

Nous en parlions tous les deux depuis le début du séjour et il espérait cette visite; je le prie de me téléphoner au retour pour me raconter...66rc166

Dans les jours suivant il me raconte sa surprise devant la 6 pattes, assis à son guidon, elle est toute petite !

il faut préciser qu’ancien crossman il était plus costaud que moi... Ensuite il me dit :

"Ce n’est pas tout, les japonais m’emmène vers un autre bâtiment et énorme surprise je me retrouve devant une dizaine de proto de CB500 !..."

Naturellement  il me fait promettre de me taire...(La rumeur était bien réelle.) 

Fin mai début Juin 1971 Honda me demande, sachant que la première CB500 commandée serait la mienne, si je la désirait de suite pour l’exposer sans l’utiliser car elle n’était pas encore homologuée, je ne l’imaginais  pas déjà stockées en France, fou de joie j’accepte et profitant de ma "ruralité" comme l’on dit maintenant, je roule avec la plaque de la CB350 !

Un matin a 6 km de l’atelier deux motards de la gendarmerie m’arrête ! aie...je transpire ! ils tournent autour étonnés :

"Elle est déjà sortie ? on ne croyait pas" !

Je pose mon casque...

"Ha ! c’est vous ! on repassera à votre garage pour mieux l’admirer ! quel joli son."

Les livraisons à mes clients se sont faites fin septembre début octobre, la mienne a donc été immatriculée à la même date !

C’était l’époque ou je participais souvent aux concentrations, je partais le samedi soir après l’atelier avec beaucoup de route de nuit ; j’ai donc adapté un double phare comme précédemment sur les CB350, un bloc Véglia pour avoir un ampèremètre la température et la pression d’huile ainsi qu’un deuxième disque avant et un guidon multiposition Bottelin .CB 500

Octobre 1971, me semble t-il, Honda organisait un rassemblement à Andorre (700 km) connaissant cette splendide  région je motive les copains pour se rendre là bas dont deux des premiers possesseurs de CB500 ; ceux ci partant avec une centaine de KM au compteur et désirant revenir en passant par l’Italie j’ai décidé d’amener avec moi de quoi faire la première révision !

Le dimanche matin nous avions un certain succès  avec les trois CB500 et, semble t-il, les seules ; mais, en plus, le mécano  réalisant la première révision sur place en étonnait plus d’un !

La CB500 est arrivée avec d’autres atouts que la CB750, sa garde au sol, sa maniabilité, ainsi que le ronronnement du moulin, son onctuosité, sa hauteur de selle, son esthétique plaisait et rassurait ; par exemple, le père d’un de mes amis motard est tombé amoureux de la CB500, il m’en retient une, bon de commande signé il me dit :

"Ce n’est pas tout mais maintenant il faut que je passe le permis !"

il allait sur ses 60 ans ! 600 Castelet

Le Castelet en 75 avec mon épouse (ma 900Z1 en arrière plan)

 1972 admirateur des parties cycle EGLI je décide de casser ma tirelire et en commande une complète (cadre, habillage, roues à branches) à l’importateur, je ne l’aurai jamais disparaissant sans payer Fritz Egli et sans rien me livrer. Pour justifier ce montage j’avais remplacé mon moteur par celui d’une épave et démonté le mien pour l’améliorer :

-préparation de la culasse

-modification du bloc cylindre pour adapter des chemise de CB750

-adaptation des pistons de CB750

-fabrication d’un joint de culasse

-réalisation d’une pièce intermédiaire carter filtre pour dériver l’huile dans un radiateur d’ami 6 .

-durcissement des ressorts d’embrayage plus ajout d’un disque.

Je remonte le moteur dans son cadre après une peinture blanche, le montage d’un réservoir de CB750, la réalisation d’un 4/1 avec un silencieux de 750 sans chicane, ainsi qu’une paire d’amortisseurs KONI.

Printemps 1973 je ramène de chez Fritz EGLI une roue avant et un couvercle d’allumage en magnésium

Elle était transfigurée, plus de couple elle accélérait sur tous les rapports même la 5ème ! 190/200 compteur facilement ; par contre la boite déjà « limite » avec le moteur 500 peinait pour suivre les performances du nouveau moteur (elle est équipée de celle de la CB 350 comme l’embrayage d’ailleurs), allant m’amuser à Magny Cours je ne trouvait plus que des points morts au bout de 10 tours !!!600 derniere Version

Derniere version (sans roue Egli)

Ne pouvant nous résigner à une séparation je lui ai fait subir encore des transformations courant 75 avec l’adaptation d’une selle avec dosseret de Kawa 350 S2 ainsi que d’un carénage Martin style H2R, les performances ont encore fait un bond, un soir d’été la température convenant parfaitement au rendement de la CB, je suivais mon épouse à 220 compteur avec ma 900 Z1 !!!!!!!

Ses performances étaient similaires à la Z650 Kawa mais pas avec la même fiabilité !!!! 

Je résumerais que la CB500 est très fiable en utilisation normale, dans les mains de fêlés les ennuis de BV et embrayage peuvent survenir entre 20 et 30000 km (usure des fourchettes en particulier) aux révisions il est important de faire une bonne synchro de carburateurs mais également un réglage parfait de l’allumage avec une synchronisation avance angle de came  sinon les irrégularités de fonctionnement du moteur engendre des bruits mécaniques. 

Après 3 autres propriétaires elle revenue à l’écurie il y a quelques années.

La 600 - 1

En 2009 mon cousin a réalisé une maquette de cette moto mythique pour nous.

 

Jacques  Remondin (dit Dialmax sur les forums)


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

augustin 25/07/2016 21:26

Quand les souvenirs te remontent aux yeux ça fait tout drôle au fond du cœur!