IMMIGRATION, Y’EN A MARRE !

Publié le par frico-racing

Je sais que tu en as marre de voir ton niveau de vie baisser, de subir le chômage, de cumuler les CDD et les contrats d’intérims alors qu’à côté, même si tu ne les as jamais vu, des Mohamed touchent des fortunes en allocs sans rien glander !

 

Dans tes mails, tu lis que Rachid gruge la sécu avec de fausses cartes vitales, et que Yasmina profite du système alors qu’elle n’est même plus en France.

Ces infos que tu n’a aucune chance de vérifier, tu les crois, car elles te permettent d’accepter ton salaire de misère.

Et tu comprends pourquoi les caisses sont vides, ce n’est pas à cause de toi, mais de ces salauds d’immigrés !

Alors, quand Besson a affirmé vouloir fabriquer des bons français, tu as carrément joui de bonheur ! Tu revoyais tous ces cons, et ces gauchistes gueuler au racisme alors qu’ils sont incapables de venir en aide aux bons français dans la misère. Pas vrai, non ? Ils savent, ces moralistes, ce que c’est de survivre en démocratie avec le RSA ?

Certes, la démocratie politique sans la démocratie sociale, c’est bancal. Mais, le problème, vois-tu, c’est que tu as la mémoire courte. Rappelle-toi que dans les années 80-90, tu avais eu les mêmes pensées et les mêmes réactions quand Charles Pasqua était ministre de l’Intérieur…

Tu avais jubilé en l’entendant affirmer qu’il expulserait tous les immigrés sans-papiers, par train s’il le fallait !

Après, la gauche plurielle est revenue au pouvoir en continuant la même politique avec Rocard et sa misère du monde, puis le Chevênement avec ses sauvageons et ses centres de rétention, et enfin la droite, Chirac avec ses odeurs et le karcher à Sarko.

La condition d’immigrée s’est durcie : regarde les camps de roms, les expulsions, les parents d’élèves raflés à la sortie des écoles, les travailleurs sans-papiers…Et pourtant, tu es toujours dans la même merde ! Tes proches aussi…

On te l’avait pourtant dit que les lois racistes n’amélioreraient pas ta condition : plus la situation des étrangers se précarise, plus la tienne se détériore…

Tu ne trouves pas ça bizarre, étonnant, paradoxal, louche ? Non ? !!! Tu n’as pas le sentiment qu’on t’a berné ? Qu’on t’a pris pour un con ?

Les Le Pen et consorts ont affirmé que l’étranger, l’immigré, le nègre, le jaune, le bougnoule, causait ta propre misère, en piquant ton job, tes allocs, ton confort…

Et pourtant, malgré des lois anti-immigration de plus en plus dures, ta vie ne s’est pas améliorée.

Tu ne penses pas qu’en désignant un bouc émissaire, si bien identifiable, l’on a détourné ton attention des vrais problèmes, des vraies causes, des vrais responsables ?

As-tu entendu les Le Pen, Sarko, Fillon, ou Hortefeux dénoncer le Capital qui pique aux travailleurs plus de 200 milliards d’euros par an depuis plus de 20 ans ?

Ce n’est pas l’arabe du coin, avec qui tu fais ton tiercé, qui reçoit tous les ans un chèque du Trésor public de quelques millions d’euros au titre du bouclier fiscal.

Si tu désires rester dans la misère intellectuelle et la haine de l’autre… chacun ses fantasmes ! Mais, réfléchi ! Le racisme en politique n’est d’aucune efficacité pour améliorer la situation, la tienne, celle de tes proches, et des comptes publics…

Dis-toi bien, que Sarko, Le Pen et leurs amis n’iront jamais prendre l’argent là où il se trouve.

Ça fait 30 ans qu’ils te montrent des leurres, les immigrés en l’occurrence, pour que tu ne te révoltes pas contre l’oligarchie et les réformes de régression sociale.

Alors, pour changer ta situation, abstiens-toi de voter pour tout ceux qui dressent les pauvres contres les pauvres, ou qui te mentent depuis 30 ans, ne te trompes pas de camp !

ROBERT GIL


« Si le capitalisme ne respecte pas les frontières, pourquoi les individus devraient le faire ? »…

Yves PEIRAT 


 Article associé :

link

Le FN parti ouvrier ??


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Publié dans Politique et Société

Commenter cet article

bob69 06/04/2012 11:41

rien n'a changé depuis louis XVI de toutes façons et ça ne changera jamais il y aura toujours les " hauts et les bas "