La PAC ou...«Il pleut toujours ou c’est mouillé !»

Publié le par frico-racing

En marge du salon "casse toi pauv con" (pardon de l'agriculture), qui voit défiler les principaux candidats à l'élection présidentielle, le projet de réforme de la PAC adopté par la Commission, serait dans le futur, plus équitable ?

Le scandale de la PAC :

la reine d'Angleterre et le groupe de luxe LVMH, principaux bénéficiaires des aides agricoles Européennes !

il parait que ça va s’arrêter…(mais ça fait 50 ans que ça dure !).

On connaît désormais le détail des aides européennes perçues l'an passé par les 508 000 bénéficiaires de la politique agricole commune (PAC).

Sur le site Telepac, pour peu que vous connaissiez son nom et sa commune de résidence, vous savez en deux minutes combien perçoit votre voisin, qu'il soit simple agriculture, forestier ou qu'il s'agisse d'un important groupe agroalimentaire implanté sur votre territoire.mallette-dollars

Depuis le 30 avril, les vingt-sept pays européens ont l'obligation de publier sur le net la liste complète et nominative des ayant droit à l'ensemble des subventions agricoles.

L'an passé, l'aide globale de la PAC s'est élevée à 10,4 milliards d'euros.

Seuls 20 % des exploitants (les gros) se répartissent 80% des aides de la Politique agricole commune.

 Mais...si les exploitants agricoles ont obtenu à eux seuls la quasi-totalité de ces subventions, ce n'est pas eux qui ont perçu les montants les plus élevés...

Loin s'en faut, les 24 principaux bénéficiaires ont touché des aides supérieures à 5 m€, mais aucun agriculteur (au sens ou on l’entend) ne figure dans la liste.

Au premier rang, on retrouve les industriels de l'alimentaire, tel le volailler Doux qui a reçu à lui seul 63 millions d'euros sous la forme d'aides à l'exportation.

Dans de tout autres proportions, la SAS Fromageries Occitanes de Villefranche-de Lauragais a obtenu 239 137 €.

La publication en ligne de ces données suscite des réactions mitigées, voire hostiles, y compris à l'intérieur des directions de l'agriculture et des organismes consulaires (tu m’étonnes).

Attention, ces primes ne sont pas des revenus (net d'impôts).

Ce n’est forcément ceux qui en ont besoin qui sont servis…

La reine Élizabeth d'Angleterre, le groupe de luxe LVMH avec le cognac Henessy et Albert de Monaco…figurent dans le gotha des bénéficiaires de la PAC.

La levée, vendredi dernier, du secret le mieux gardé de l'Union européenne révèle que les principaux « gagnants » de la PAC ne sont pas des fermiers et sont loin d'être dans le besoin.

Ce n'est pas vraiment une surprise puisque multiplié à l’infini, ces « aides », subventions ou exonérations sont distribuées dans chaque secteur de l’économie.

L'an passé, Albert de Monaco a engrangé 500 000 euros, Élisabeth, 214e fortune de son Royaume, avec 270 millions de livres selon un classement du Sunday Times, perçoit les aides européennes de la PAC comme n'importe quel propriétaire terrien ou agriculteur !

Elle a perçu, via la « ferme de Sandringham », un total de 530 000 euros.

Le prince Charles, son fils aîné, a reçu 95 222,56 livres pour son duché de Cornouailles, et 86.262,98 livres pour la ferme du Duché, soit un total de 181.485,54 livres

Et pendant ce temps, plus de 40 millions d’Européens pauvres n’accèdent pas à une alimentation satisfaisante, les vrais agriculteurs disparaissent (cité dans le Figaro : un exemple 60% de la viande de mouton vendue en France provient de Nouvelle-Zélande)

frico

Sources pour partie : www.ladepeche.fr


Article associés :

TVA sociale : le hold-up du siécle !

Agrocarburants : Une mauvaise "bonne idée"

FRAUDES SOCIALES

La MAFIA financiére continue de se « bourrer » !

Le pacte "euro plus"...c'est quoi ?

Farines animales le retour ?

TOTAL ne paie pas d'impôts en France

Evasion fiscale ? La FRANCE tu l'aimes ou tu la quittes !

Biocarburants auto/moto : l’imposture

L'EUROPE et les OGM

Silence on meurt...

Les chiffres que Sarkosy nous cache !


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


 

 

Publié dans Politique et Société

Commenter cet article

frico 04/03/2012 17:26

Effectivement, il s'agit de Albert et non de "papa", qui de son vivant devait en "croquer" aussi ?
L'erreur est corrigée.

Dodds 28/02/2012 18:50

En relisant l'article, je vois que même les morts perçoivent des aides au titre de la PAC ... Savoureuse coquille .. le prince Raynier n'étant plus vraiment en mesure de demander quoique-ce soit,
c'est certainement du Prince Albert qu'il s'agit ...
Cdlt

Dodds 28/02/2012 10:22

Bonjour
Article très intéressant qui ajoute à ce que l'on arrive (péniblement) à découvrir sur la face cachée de cette pieuvre qu'est l'UE.
Aujourd'hui doit être soumis au Sénat la ratification du MES (Mécanisme Européen de Stabilité), après qu'il soit passé mardi dernier (21 février)devant les Députés.
Cette abomination, si elle voit le jour, serait en quelque sorte une espèce de FMI Européen.
Les états membres devront le provisionner à hauteur de 700 milliards d'Euros (On se demande pourquoi ce chiffre et qui l'a décidé ...?)Le MES sera dirigé par des financiers, lesquels n'auront aucun
compte à rendre,ils ne pourront être assignés devant un quelconque tribunal, fût-il Européen.La gestion des milliards d'Euros confiés au MES échappera à tout contrôle des états et du Parlement
Européen. Personne ne sait qui désignera ces "super-comptables". Le MES sera une entité qui aura tout pouvoir pour émettre des appels de fonds auprès des états, lesquels auront 8 jours, pas un de
plus, pour virer les sommes demandées.Il aura aussi le pouvoir de "sanctionner" les états dont la gestion financière ne serait conforme et, ou, qui ne respecteraient pas ses injonctions.
La mise en place du MES entrainera une baisse historique et sans précédent du pouvoir des Parlements nationaux (Ce qui est d'ailleurs sa finalité : Dissoudre les Etats dans une sorte de congloméra
Européen).
Comment une telle aberration peut-elle se faire sans consultation nationale ? Quoique ... On a vu ce qu'il est advenu du dernier référendum ...
A ce jour, le seul candidat à la Présidentielle qui ait abordé ce sujet, est J-L Mélanchon.
Cdlt