FFMC Manifestations maintenues samedi 23 octobre

Publié le par frico-racing

Confrontés à la pénurie de carburant,
les motards ne sonnent pas la retraite !
Les Manifestations sont maintenues ce samedi 23 octobre
A l’appel de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), les cyclomotoristes, les scootéristes et les motocyclistes seront demain dans la rue et viendront grossir les rangs des mécontents.

arton9460-6e83d
Voilà un an et demi que la FFMC participe à une concertation nationale sur la sécurité routière des deux-roues motorisés (2RM)… Elle y défend « le partage de la route » et y plaide pour une meilleure formation des conducteurs, pour l’éducation routière dans les écoles, dans les centres d’apprentissages et dans les entreprises… Soit des dizaines de réunions avec les fonctionnaires des infrastructures routières, les chercheurs spécialisés dans le domaine des transports, les professionnels du motocycle, les représentants des collectivités territoriales pour aider les pouvoirs publics à prendre en compte l’évolution d’un parc de véhicules qui a progressé de +60% ces dix dernières années…
Et qu’en ressort-il ?
• L’annonce par François Fillon d’un contrôle-technique obligatoire pour les cyclomoteurs, mesure inadaptée et non discutée lors de cette soi-disant concertation.
• Une répression accrue sur le stationnement des 2RM dans les villes, alors que rien n’est prévu en suffisance pour des usagers qui n’ont plus d’autre choix pour circuler.
• Un renforcement de la politique du radar comme seule réponse aux drames routiers dont les motards sont les premières victimes.
• Toujours plus de flicage de citoyens considérés comme des coupables potentiels, qu’ils soient conducteurs d’un 2RM, d’une auto ou d’un camion.
• L’abandon par les pouvoirs publics du Circuit Carole, seul site de ce genre à caractère social en France, puisqu’il accueille gratuitement les motards chaque week-end.
Les motards sont las de ces méthodes qui consistent à faire semblant d'écouter pour ensuite imposer ce qui n’a pas été demandé !
Les usagers du 2RM sont aussi des citoyens, des salariés, des étudiants… et même des futurs retraités ! Face à un gouvernement sourd à leurs revendications, les motards vont également mettre en place leurs propres blocages. Sans renier un certain parallèle avec les inquiétudes et l’exaspération présentes parmi les Français face à un gouvernement qui ne les écoute pas, les Motards en colère en ont marre et le font savoir. Ils ne réclament pas des mesures couteuses, ils demandent simplement à être pris en compte.
Contre le contrôle technique et pour une pratique raisonnée et légalisée de la circulation inter-files, ils seront nombreux demain à manifester dans les grandes villes de France.


Contacts Presse
Eric Thiollier : 06 70 09 55 16
France Wolf : 06 63 43 43 32

Manif FFMC du 23 : le syndicat des coursiers appelle à la mobilisation

Le syndicat représentatif des coursiers en deux-roues, la CGT des Coursiers, se joint à la FFMC, et appelle ses adhérents à rejoindre le cortège parisien des Motards en Colère, qui partira à 14h de l’esplanade de Vincennes (94), le samedi 23 octobre.

Mêmes droits, mêmes devoirs. « Dans la circulation en Ile-de-France, nous sommes victimes des mêmes injustices que les conducteurs à deux-roues qui se rendent à leur travail, ou utilisent leur machine pour leurs loisirs », constate François Thomas, secrétaire général de CGT Coursier. « Nous sommes verbalisés quand nous remontons entre les files de voitures, et nous récoltons des PV quand nous stationnons sur les trottoirs de la capitale. Sur ce point, rappelons qu’une note interne du préfet de Police de Paris, datée du 13 mars 2008, appelait pourtant ses services à la tolérance… »

Tous à la manif le 23 octobre. La CGT Coursiers appelle donc les professionnels du colis à se joindre aux motocyclistes et scootéristes qui manifesteront le 23 octobre, derrière la bannière de la FFMC.


Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing


Publié dans FFMC défense MOTO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article