Ethylotest obligatoire au 1er juillet 2012

Publié le par frico-racing

Sécurité routière : éthylotest obligatoire dans tous les véhicules

Le gouvernement vient de publier au Journal Officiel le décret n° 2012-284 du 28 février 2012, rendant obligatoire la possession d’un éthylotest par le conducteur d’un véhicule terrestre à moteur. Les conducteurs de motos et scooters sont concernés.

ethylotest

Obligatoire.

A partir du 1er juillet 2012, il sera obligatoire, pour tout conducteur de véhicule terrestre à moteur, à l’exception des cyclomoteurs, de posséder un éthylotest. L’appareil devra satisfaire aux conditions de validité, notamment sa date de péremption, prévues par le fabricant. Le conducteur devra l’avoir sur lui, ou bien dans son véhicule. Le défaut de possession sera sanctionné à partir du 1er novembre 2012 d’une amende de 11 euros, d’après la Sécurité Routière.

Sarko en pole.

Cette obligation avait été annoncée le 30 novembre 2011 par le président Nicolas Sarkozy, sans donner de date précise. L’Élysée avait estimé que la mesure serait « peu coûteuse » pour les conducteurs. Un éthylotest à usage unique coûte de 1 à 3 euros sur Internet. Peu coûteux pour l’utilisateur, d’accord, mais à quoi sert cette mesure ?

A quoi ça sert ?

A palier les carences de l’État, quant à la lutte contre la conduite en état d’ivresse. « Nous sommes pour la lutte contre l’alcoolémie des conducteurs, mais c’est aux forces de l’ordre d’effectuer les contrôles », souligne Marc Bertrand, Monsieur Sécurité Routière de la FFMC. Or, ces contrôles sont peu fréquents, faute de personnel. Quant à envisager un taux zéro, impossible : les viticulteurs ne veulent pas en entendre parler. Alors on fait semblant : on impose le port de l’éthylotest aux conducteurs…

Un détail nous chiffonne.

Partons du principe que l’utilisation d’un éthylotest est censé dissuader quelqu’un qui a bu de prendre le volant. Ces appareils étant à usage unique, cela signifie que, celui que le conducteur aura à présenter en cas de contrôle, n’aura pas été utilisé avant. Donc que le conducteur n’aura pas vérifié son taux d’alcoolémie avant de démarrer son véhicule. Autrement écrit, ce dispositif n’aura qu’une utilité relative.

Nicolas Grumel Motomag.com (01/03/2012)


FFMC : un Manifeste pour la sécurité en 5 points :

ZAPA : ils insistent dans le délire !

L'EQUIPEMENT RETRO-REFLECHISSANT MOTO, c'est fait !

MANIF MOTO LES 24/25 MARS

Hausse des péages autoroutiers

Réforme du permis de conduire :

la FFMC saisit le Conseil d’État !

Contrôle technique moto : Triumph est contre !

La manne des radars


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Publié dans FFMC défense MOTO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dodds 24/03/2012 10:52

Salut Frico

Visiblement tes sources ne sont pas au fait de cette nouvelle réglementation.(Il foutent quoi à la FFMC .. hein ??)
En cas de contrôle par les forces de l'ordre, le conducteur devra donc présenter son "éthylotest", valide cela va de soit (Gaffe à la date de péremption,il y en aura plus d'un va se faire piéger
pour avoir oublié de vérifier de temps à autres ...)
Ensuite, les FDO lui demanderont de souffler dedans ... Ben sinon, il sert à quoi l'éthylotruc ... L'astuce est très finement jouée, puisque c'est l'usager qui va financer l'achat de l'éthylotest
et non plus l'état : Les FDO n'ayant plus à les fournir ... C'est toujours ça d'économisé ..!!
Pas d'éthylomachin, ou périmé ? : Immobilisation du véhicule, amende, et direction la prise de sang pour contrôle du taux d'alcoolémie ... puisqu'il n'y aura plus d'éthylotest dans l'Estafette des
FDO ... Tout le monde suit au fond ...?? Alors, comme d'hab le gouvernement et les assoces qui vivent de ses subsides se sont bien gardé de préciser tout ça ... Et les gens pensent que c'est comme
le gilet fluo et le triangle : Il suffit d'en avoir un dans la bagnole (ou sous la selle de la moto en ce qui nous concerne).
Cdlt
@+