En finir avec "l'état providence"...

Publié le par frico-racing

  ...Au service du capital

L’assistanat permanent auquel le patronat et le MEDEF se réfèrent comme un dû sous le faux prétexte de création d’emploi, constitue en réalité une forme organisée de pillage des ressources de l'état. Face aux "résultats" de cette politique d’assistanat, reconduite depuis des décennies,ne srait il pas temps d’arrêter de jeter l’argent des contribuables par la fenêtre ?changement

Le gouvernement français impose, comme partout en Europe, la rigueur budgétaire et l’austérité pour satisfaire les marchés financiers, maintenir, augmenter les profits et servir le patronat. Dans ce cadre, le gouvernement Hollande/Valls propose de continuer à détruire les acquis de la population (service publics, sécurité sociale...), suppression des "charges" pour l’employeur d’un salarié payé au Smic au 1er janvier 2015 (Une aubaine pour les patrons qui vont trouver là le moyen de payer le maximum de salariés au SMIC).

Pour lui et le PS c’est une mesure qui s’inscrit dans la baisse du "coût" du travail qui s’ajoute au 30 milliards d’euros d’ici à 2016. Valls a confirmé l’objectif de réduire de 50 milliards d’euros la dépense publique de 2015 à 2017 et a détaillé le tour de vis qu’il va imposer au peuple de France.

Le détail :

4,5 milliards permettront dès 2015 de renforcer les allègements Fillon, qui concernent tous les salariés payés entre 1 et 1,6 smic et qui coûtent déjà 20,7 milliards d’euros par an. « Au niveau du smic, les cotisations patronales à l’URSSAF seront entièrement supprimées au 1er janvier 2015 », a annoncé M. Valls. Les exonérations de charge qui atteignent, au niveau du smic, 28,1 % pour les entreprises de moins de 20 salariés et 26 % pour les autres, vont être portés à environ 30 %, selon une source gouvernementale, soit une baisse de près de 58 euros pour un smicard.

Les dernières cotisations restantes pour la sécurité sociale, celles pour le 1 % logement, la contribution solidarité autonomie et la partie fixe des cotisations accident du travail vont ainsi être supprimées.psmedef

En 2016, 4,5 milliards permettront de baisser le "coût" du travail pour tous les salariés payés jusqu’à 3,5 fois le SMIC, soit 5 059 euros bruts. Les cotisations patronales pour la branche famille, fixées actuellement à 5,25 %, vont diminuer de 1,8 point pour ces salaires.

Un milliard sera enfin consacré dès 2015 à baisser de trois points les cotisations des artisans et des travailleurs indépendants. Ce geste est destiné à satisfaire l’Union professionnelle des artisans (UPA) qui s’inquiétait que le crédit d’impôt compétitivite-emploi (CICE) ne concerne que les patrons employant des salariés.

Et le "cout du capital ?

Pas un mot sur le coût du capital, sur les 312 milliards de revenus financiers non soumis à la cotisation sociale, sur les 50 milliards d’exonérations de cotisations patronales, sur les 30 milliards récemment donnés au patrons en faisant sauter les cotisations familiales, par un mot sur les 100 milliards d’évasion fiscale.

Qui va payer ?

Mais qui va payer ce manque a gagner ? Manuel Valls en a donné un aperçu dans la répartition des économies réalisées dans le cadre du plan d’austérité de 50 milliards d’euros sur trois ans, de 2015 à 2017. L’État et ses agences "devront économiser 19 milliards d’euros...10 milliards proviendront de l’assurance maladie (quand on veut tuer son chien...) et 10 des collectivités locales", soit 39 milliards sur les 50 annoncés (fermeture de services publics, réduction de l'accès aux soins etc...) et a venir, la mise à mal de la démocratie locale, avec la suppression des départements et la création de supers régions (exigée par l'Europe), etc...

tva

Ce racket et cette mise en cause de la NATION, en cachent d’autres, que Manuel Valls s’est bien gardé de détailler, mais qui pèseront lourd sur les classes modestes et moyennes.

L’objectif d’une sécurité sociale que l’UMPS est en train de tué et financée par nos seul impôt s’accélère : nous allons vers une sécu à plusieurs vitesses, avec (comme l'exige l'Europe), l'ouverture au privé  (complémentaires et ultra-complémentaires pour ceux qui pourront).

Il est grand temps d'en finir avec cet ETAT et cette Europe au service d'une minorité parasite qui vit et s'enrichie sur le travail du plus grand nombre.

frico


Articles associés :

Les dessous du "pacte de responsabilité"...

Les milliardaires encore plus riches en 2013

Histoire : Les origines du 8 mars

"La Grèce a servi de cobaye à la théorie du choc"

Pourquoi ?

43 milliards escamotés !

6 évrier 1934

"Si on veut, on peut"...Mais c'est en BOLIVIE et au VENEZUELA !

Hollande : à droite toute !

Faut il sortir de l'euro ? (Jacques Sapir)

Les 0,00001% vous souhaitent une très bonne année

« Salauds de pauvres » ?

Stratégies de manipulation des masses

Changer, c'est possible !

LA DETTE PUBLIQUE ET LA BANCOCRATIE (+vidéo)

Fraude fiscale : dicours et rèalité...

Coût du travail, l'arnaque dévoilée

Retraite : la bourse ou la vie ?
Retraite : une réforme juste et équitable ?

La crise...Quelle crise ?

Compétitivité et cout du travail

LA FABLE DU TRAVAIL CHER

RETRAITES : Un rapport dicté par le MEDEF

L'EURO ? L'ARNAQUE !

L'EURO a dix ans

La machine à abrutir ne connaît pas la crise

Le pacte de stabilité, c'est l'austérité à perpet'

Baisser les impôts ? Bientôt la déclaration, parlons en !

Hollande, un an et un premier bilan

Fraude fiscale pour les uns et austérité pour les autres

ANI : "Le POISON" d'avril du gouvernement

1226 milliardaires

La lutte des classes ? Une réalité objective !

L'affaire Depardieu, l'arbre qui cache la forêt

LA FINANCE POURRIT L'ECONOMIE REELLE

"Salaires, Prix , Profits*"..

Un "travail digne et rémunérateur"

« La pauvreté n'est pas naturelle »…

"La règle d'or" c'est l'austérité sans fin !

Les 500 plus riches familles...et les autres

La guerre des classes est déclarée

Lecture : "L'INVENTION DE LA CRISE"


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Publié dans Politique et Société

Commenter cet article