La R8 GORDINI : 50 ans cette année + vidéo

Publié le par frico-racing

Un sorcier de la mécanique 

Voiture mythique des années 70, véritable "monument historique", la R8 Gordini a, comme la Berlinette fait rêver plusieurs générations d'adultes et de gamins. Collectore s'il en est, 50 ans après le mythe est toujours vivant...Photos-Autodrome-Heritage-Festival-2011-Monthlery 0729Lors de L'héritage Festival 2011 à Montlhery, j'ai eu la chance d'être accueilli à bord d'une trés belle gord strictement d'origine, pour plusieurs tours de circuit (voir l'article et la caméra embarquée en fin d'article)...

Photos-Autodrome-Heritage-Festival-2011-Monthlery 0934

Depuis, j'ai "craqué" et en ai trouvé une (ci dessous)Expomobile-La-Place-2014 0443


1964, retour sur le mythe, 50 ans après

Reprise d'un article publié ici en décembre 2012


La légende Gordini, c'est :
Celle d’un homme tenace et ingénieux qui savait tirer le meilleur d’une mécanique.
Celle de véhicules qui ont marqué l’histoire de la course automobile, avec la célébrissime Renault 8 bleue et blanche en fer de lance…A Gordini

Aux origines... 

1899. Naissance d’Amadeo Gordini à Bazzano, dans la région de Bologne. La mécanique fascine d’emblée le jeune Italien. Il fera tout pour s’y épanouir.

1925. Amadeo Gordini émigre en France et se trouve un emploi au garage Cattaneo situé à Suresnes. Mécanicien génial, il s’emploie dans les années 30 à affûter les mécaniques de modèles Fiat puis Simca.

Dans les années qui suivent, des voitures préparées par ses soins brillent en compétition, comme lors des 24 Heures du Mans. 

Simca Gordini LM 1937

Simca Gordini 1937

1938. Admiratif des performances des véhicules passés entre les mains expertes de Gordini, le journaliste Charles Faroux écrit que ces mécaniques ne peuvent être que le  fruit de la sorcellerie.

« Le Sorcier » devient ainsi le titre qui accompagnera Amédée (devenu son prénom depuis sa naturalisation) tout au long de sa vie.

Gordini 20s berlinette

Gordini 20s BerlinetteGordini Mille Mile (1947)

Gordini Mile Mile 1947 Simca Gordini 1948

Simca Gordini 1948
1950. Première année du Championnat du monde des constructeurs. Amédée Gordini estime qu’il peut se lancer dans l’aventure. Elle se prolonge sept années durant, avec quelques coups d’éclats sportifs ne parvenant pas à équilibrer une situation financière précaire.

Gordini Type 20 concept (1951)

Gordini type 20 concept 1951

Début du partenariat Renault - Gordini

1956. Amédée Gordini rencontre Pierre Dreyfus, président de la Régie Renault, afin de trouver un partenariat. Un travail lui est confié pour tester ses capacités : l’amélioration des boîtes de vitesses de la gamme. Le résultat étant probant, son atelier enchaîne sur un nouveau travail portant sur l’amélioration du moteur de la Dauphine.
1957. Au 1er janvier, Renault et Gordini signent un accord : 10000 Dauphine Gordini sont commandées. En octobre est présentée la première Dauphine Gordini et l’engouement est immédiat.

Extérieurement, rien ne la distingue d’une Dauphine standard. L’essentiel se porte dans la partie mécanique : travail sur la culasse, soupapes inclinées avec un nouveau dessin des conduits d’admission et d’échappement, tubulures d’admission et d’échappement redessinées, circuit de refroidissement renforcé… Ces modifications sont possibles sans perturber la chaîne de production des autres Dauphine. Plus de sensations au volant pour un tarif très raisonnable !Dauphine-1

la Dauphine Renault Gordini 1957

L'Apogée avec la Renault 8 Gordini

Amédé gordini

La R 8 Gordini 1100 1964 (type 1134)

1964. Apparition de la Renault 8 Gordini avec une vitesse maximale annoncée de 175 km/h et capable d’abattre le kilomètre en 33 secondes. Voiture sportive utilisable sur route, elle incarne le meilleur rapport qualité/prix du moment. En outre, elle trouve vite son look inimitable : peinture bleu de France 418 rehaussée de deux bandes blanches. La première année, plus de 2600 Renault 8 Gordini sont produites.R8 Gordini

La fameuse 1300 R8 Gordini (type 1135)moteur R 8 Gordini

Le moteur avec son G caractéristique sur le cache culbu

1966. Sous l’impulsion de trois journalistes (Alain Bertaut, Paul Dupuis et Georges Fraichard), Renault et Elf lancent la Coupe Gordini. Avec elle, la compétition automobile se démocratise. La première année, il s’agit d’abord d’un trophée transversal aux disciplines (course de côte, circuit, rallye) qui accordent des points à tout pilote Gordini.

Dès 1967, la Coupe se concentre sur des courses sur circuits. Aucune modification n’étant tolérée, de nombreux passionnés (des garagistes aux amateurs) peuvent faire la démonstration de leur talent de conduite. Bien des pilotes y feront leurs premiers pas (Jabouille, Darniche, Serpaggi).coupes gord

A l'époque certains pilotes envoyaient du lourd !courseGordini

1970. Au cœur de l’été a lieu sur le circuit du Castellet (Var) la célébration du « Jour G ». Des milliers de Gordinistes sont venus des quatre coins de la France (mais aussi d’Espagne, de Belgique) pour fêter la Renault 8 bleue et blanche… mais aussi le lancement  de la Renault 12 Gordini !

A la philosophie survireuse du « tout à l’arrière » se substitue celle de la traction avant.R 12 gordini

La R12 Gordini

De nombreux aficionados émettent des réserves, mais la Renault 12 Gordini s’affiche au catalogue de la marque dès l’automne. Dès 1971, la Coupe Gordini s’appuie exclusivement sur la 12. Malgré tout, crise pétrolière aidant, le succès ne sera pas au rendez-vous. Seuls 5 000 exemplaires seront produits de 1970 à 1974.17 gordini

La R 17 Gordini

1975. Après l’arrêt de la Renault 12 Gordini, la Renault 17 TS est rebaptisée Gordini. Le « sorcier » ne s’est pas penché sur son berceau mais elle hérite des caractéristiques fortes de son ainée : boîte 5 vitesses, châssis, suspensions… Ce modèle décrochera de bons classements sur des rallyes à travers l'Europe. Fait unique, quelques mois auparavant, une Renault 17 Gordini pilotée par Jean-Luc Therier remportait le rallye des Etats-Unis !

5 Alpine

La R5 Alpine fut baptisée Gordini pour L'AngleterreAlpine-Renault--A442-B 1978

Renault Alpine A442 B V6 Gordini

1979. Mort à l’âge de 79 ans d’Amédée Gordini. Un an auparavant, il assistait au triomphe d'une Renault Alpine au 24 Heures du Mans dont le V6 Turbo portait la griffe Renault Gordini. Son nom est devenu synonyme de sport et de vitesse...

rédélé gordini

Le duo gagnant, Jean rédélé (Alpine) et Amédé Gordini

N'est pas évoquée volontairement ici (Twingo "Gordini" par exemple), car ceci n'est pas la même histoire !

 

frico

 

-Archives, une belle démo : link

-Caméra embarquée Héritage Festival 2011 : link

-Comment piloter une R8 Gordini : link


Sources :
 
-Automobiles sportives link
-Renault link 

Articles associés :

La Locomotion en fête 2014

Expomobile à la Jardinerie Laplace 2014

14ème Traversée de Paris en anciennes

Salon Retro Mobile 2014

Les Belles du Vert Galant 2012...le reportage

Salon RETRO MOBILE 2012

La 12ème traversée de Paris 2012 en anciennes

ALPINE-REDELE La passion d'un homme…

AUTOMEDON 2011

Les Belles du Vert Galant 2011

AUTODROME HERITAGE FESTIVAL 2011 LINAS MONTLHERY

EXPOMOBILE LAPLACE CHELLES 2011

Salon RETRO MOBILE 2011

Histoire: Mon Mai 68 ou...


Toutes mes vidéos sur youtube:

link


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article