Abandon de la taxe carbone

Publié le par frico-racing

Fillon annonce l’abandon de la taxe carbone:

C’est au nom de l'égalité devant l'impôt, que le conseil constitutionnel avait rejeté la nouvelle taxe, en partie à cause des grandes entreprises qui en avaient été exclues dans un premier temps...

arton8042-5235f

Au grand dam de Rocard, Hulot et des "verts", le Premier ministre F Fillon a annoncé le 23 mars, lors d’une réunion avec les députés de la majorité présidentielle, l’abandon pur et simple de la taxe carbone.

Le motif officiel serait d’éviter de « plomber la compétitivité des entreprises françaises ».

L’écologie, à la sauce libérale a donc du plomb dans l’aile… Le projet de taxe carbone était pourtant le fer de lance de la politique "écolo" Sarkoziene, annoncée en grande pompe à l’issue du fumeux Grenelle de l’environnement.

Mais voilà, le mécontentement face à cette nouvelle taxe, ajouté à la "déculottée" enregistrée par la majorité aux élections régionales, sont passés par là…

L’abandon (provisoire ?) de ce projet reste quand même une bonne nouvelle, en effet, la taxe carbone faisant peser sur les particuliers, salariés, PME, automobilistes et motocyclistes, un poids financier supplémentaire, pendant que les 1000 entreprises les plus polluantes en étaient exonérées !

Mais les connaissant gageons que le projet reviendra sous une autre forme...

frico

Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

serge 26/03/2010 22:16


Risque effectivement de revenir par la petite porte.......
Pour nous niquer, y sont champions du monde


BOUCHARENC 24/03/2010 22:24


Je suis pas sur quelle ne vas revenir, pendant la période estivale? Il faudra bien faire plaisir aux écolos pour 2012.Moi aussi j'en ai marre de payer, donc quand je vote, je me joins à mes
camarades... du Frond de Gauche.


Philippe 24/03/2010 18:11


cette taxe carbone, il n'y a qu'à la faire payer aux écolos, moi, j'en ai marre de payer, toujours payer, non mais (lol.)