Flashback sur la Honda 750 four

Publié le par frico-racing

(Par Jacky dit  Dialmax sur le net)...qui m'a écrit:

"Selon mon humeur mes pensées, et les photos qui me passent par les mains doucement je retrace notre histoire, l'autre jour la lecture de ton texte sur la 750 K0 m'a remémoré l'arrivée de la première. Voici ces quelques lignes qui, j'espère, t'amuseront 5 minutes. Ci-joint la photo de la star! Amities Jacky."

"Je me souviens !

Avec mon père nous avons vécu la concrétisation d'un rêve, un beau 4 cylindres de série...pour moi la forme du réservoir rappelait un mythe, la 1000 Vincent.
Honda avait organisé plusieurs présentation en France pour les concessionnaires de chaque région, nous c'était LYON au parc de la Tête d'or.

Surchargé  de boulot nous avons fait l'impasse sur le gueuleton pour arriver début d'après midi avant que tous soit revenus du repas  (à cette époque il était encore possible de parcourir les 150 km en moins d'une heure et demi avec la Panhard PL17 break !!) "ELLE" était sous une couverture sur le balcon, un tour d'horizon, personne, on se glisse près d'ELLE, on retire la couverture,  "punaise qu'elle était belle"!!!!! en surveillant on la détaille, on rebâche et on va attendre dans la salle pas mécontent de notre petite entorse au programme!

Donc tout le monde arrive, discourt, et présentation officielle !
Il faut se rappeler de son prix, grosso modo "10 milles balles " le prix de mon premier FIAT 238 que je venais d'acheter, c'était beaucoup à l'époque malgré les augmentations de 68, nous n'étions  pas convaincu d'en vendre beaucoup, première K0, première de l'Allier, je l'ai vendue à un bon copain, Jean Claude, il avait commencé avec une SS125, ensuite je lui avait vendu ma C72. Pour la financer: - un prêt bancaire, les parents, les grands parents !

Quand elle est arrivé nous étions fébrile,l'impatience,  la peur de la découvrir abîmée, c'était déjà arrivé que des caisses soient échappées par les transporteurs, ça n'allait pas assez vite, ensuite après les pleins, avant la mise en route il fallait passer par un rituel!

En effet aucune bécane ne partait sans avoir subi l'ablation des sourdines en bout de pot ! Les vaches ! ils les avaient collées aux silicones, j'ai eu de la difficulté, mais elles sont parties! Maintenant on peut la faire chanter, les poils se dressaient, le cour battait plein gaz, ont planait .

Ce n'est pas tout il faut l'essayer, le désir et la crainte de la planter! On avait tellement peur de la rayer que nous étions deux pour le tenir en la rentrant dans l'atelier pour la nuit, on est même revenu après dîner pour lui dire bonne nuit !!!

Je me posais quelques questions,  J.C avec sa courte expérience allait-il être en mesure de la maîtriser ? Il a eu l'excellente idée de me surprendre, il est vrai que depuis sa 125 je le conseillait à chaque sorties, il posait "tout par terre" à chaque virage, les repose pieds passager bouffés à moitié, la fixations des pots sans parler de la béquille! Je sais, la garde au sol n'était pas fantastique, mais il la pilotait bien.

Et les perfs ? Elle marchait du feu de dieu ! j'ai eu l'occasion, bien à plat, de lui faire prendre 220 compteur. Puis il y a eu l'arrivée de la série suivante, un client me dit au bout de quelques milliers de KM : elle n'avance pas ! Je part dans les réglages, mise au point, essai, au mieux 190 !...je téléphone à Honda France, et sans doute, Pierre Laurent Chauvet ou Jean Louis Guillou, me réponde...

Ce n'est pas la peine de chercher elle ne marchera jamais comme la K0 ! ...Quelle déception!"

Jacky (avec son autorisation)


Articles associés :

La HONDA 750 Four a 40 ans


Toutes mes vidéos sur:

http://fr.youtube.com/watch?v=xx5mRnGLjkk


 

Commenter cet article