La sécurité sur circuit

Publié le par frico-racing

Les commissaires de piste :

Les commissaires de piste assurent la sécurité des pilotes et le bon déroulement de toutes nos épreuves moto  (courses ou démos).

Sans ces hommes et ces femmes de l'ombre, nos rassemblements n’auraient pas lieu.

Leur formation est identique pour toutes les disciplines du sport motocycliste, vitesse ou tout terrain. A l’issu d'une formation, le commissaire s’inscrit auprès du club de son choix.

Les commissaires de pistes, licenciés FFM peuvent être sollicités pour tous types d’épreuves, du niveau régional à international.

Être commissaire de piste est une façon active de vivre au plus prêt des organisations, sa passion pour le sport moto.

Qu'ils soient remerciés ici de leur dévouement pour notre passion commune.

-Pour s'arrêter ou sortir de la piste, le pilote exprime sa volonté en levant le bras.

-En cas de chute ou de panne, le ou les pilotes en cause gardent leurs casques et si ils le peuvent, se mettent à l'abris en suivant les consignes des commissaires.

 

La signalétique des Drapeaux :

 La sécurité d’une compétition Motocycliste repose principalement sur l’utilisation de drapeaux, dont la charge revient aux Commissaires de Pistes.

Les dimensions des drapeaux doivent être d'environ 800x1000mm.

-Chaque drapeau a sa propre signification et a une utilisation bien particulière...

National représenté depuis le véhicule de direction de course: Fermeture de la piste aux non-compétiteurs.

National (agité): Signal du départ de la course.

Lorsqu'un circuit est équipé de feux de départ, le Directeur de la Course doit impérativement les utiliser.

Ce n'est qu'en cas de défaillance des feux ou lors des épreuves d'endurance que ce drapeau peut être utilisé.



Jaune (agité): Danger sur cette section de la piste, les pilotes doivent ralentir et être prêts à s'arrêter.
Il est interdit de dépasser sous le drapeau jaune.
Lors du tour d'inspection, il doit être présenté par le signaleur à l'endroit où il opérera pendant la course.



Blanc (agité): Le drapeau doit être présenté quand un véhicule lent emprunte la piste, le dépassement du véhicule lent est autorisé. Le dépassement entre pilotes est interdit.


Bleu (agité): Signal de dépassement.
Un coureur plus rapide cherche à vous dépasser, laissez le passage.
Ce drapeau est un signal d'information, dont la présentation n'engage pas la responsabilité des Commissaires de Piste.
Il peut être également présenté simultanément avec le drapeau à damier si le pilote de tête est sur le point de dépasser un pilote attardé lors de l'arrivée d'une course.
Il signal au pilote attardé qu'il a encore 1 tour à effectuer.



Jaune avec bandes verticales rouges (fixe): Changement d'adhérence. Surface glissante quelle qu'en soit la cause.
En cas de chute, si la machine est tombée sur la piste, même si elle a continué sa course dans le bac à graviers, présentation du drapeau jaune à bandes rouges simultanément avec le drapeau jaune.
Il sera retiré dès que le Chef de Poste aura vérifié qu'il n'y a pas de changement d'adhérence dû à la chute.


Noir accompagné d'un numéro (fixe): Signal d'arrêt pour le motocycle portant ce numéro.
Le pilote doit rentrer aux stands et ne pourra plus repartir.


Vert (fixe): La piste est libre de tout danger.
Ce drapeau doit être présenté lors du premier tour des essais, du tour de reconnaissance, du tour de chauffe ainsi qu'au poste suivant un drapeau jaune.


Rouge (agité) ou feu rouge (fixe): Arrêt de la course ou des essais. Le pilote doit rejoindre son stand à vitesse réduite.
Ce drapeau est à disposition du Directeur de Course et des Chefs de Poste, et ne peut être présenté que sur ordre du Directeur de Course


Noir avec un disque orange (fixe): Le coureur doit quitter la piste le plus rapidement possible.
Ce drapeau est à disposition du Directeur de Course et des Chefs de Poste.
Il ne peut être présenté que sur ordre du directeur de Course.

Blanc avec une croix de Saint-André rouge (fixe): Il est présenté sur ordre de la Direction de Course lorsqu'il commence à pleuvoir en un point du circuit, si la pluie s'intensifie il sera accompagné du drapeau jaune à bandes rouges.

A damier noir & blanc (agité): Fin de la course ou des essais.

A damier noir & blanc présenté depuis le véhicule de Direction de Course: Ouverture de la piste aux non-compétiteurs.

Pour les épreuves se déroulant la nuit, des panneaux rétro-réfléchissants de couleurs identiques
remplaceront les drapeaux.

Equipements spéciaux :

Enfin chaque épreuve, par son règlement impose aux pilotes un certain nombre d'obligations en matière de protections individuelles (casque, gants, dorsale, combi etc) et des machines engagées (bac récupérateur, carters et embouts divers)...
C'est cet ensemble de dispositions et règles qui rendent les épreuves auxquelles nous participons de plus en plus sûres...même si elles ne suppriment pas complètement le risque !!!
frico

Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

engrevals 05/01/2010 21:47


Merci pour cette 1° leçon, moi qui pensait qu'ils agitaient ces drapeaux en signe d'allégresse

Merci à tous les commissaires qui en assurant leur rôle pas toujours gratifiant nous permettent pour les uns de se faire plaisir en roulant et les autres en regardant