Brêves de janvier

Publié le par Frico

Eh dites oh !

Bien sûr... que je vous la souhaite bonne et tout et tout… même si je sais bien que pour l’essentiel, il ne suffit pas de le souhaiter pour que ça se réalise ! Mais bon c’est la tradition donc vous n’y couperez pas! 
Si la période ne prête pas à un optimisme débordant (bien que 150000 de jeunes dans la rue en cette fin 2008, ça rassérène) je voudrais malgré tout vous souhaiter à toutes et tous... Visiteurs de ce site, Amis, Copains, "Collègues" connus ou inconnus, croisés   sur nos terrains de jeux communs (circuits, manifs et rassemblements motos)... mes vœux les plus sincères pour 2009.
frico


La photo du mois

Mon copain Patrice et son 1er "CB 350 piste"


La vidéo du mois

Les Restos du Coeur Carole 1993 side car (YT)

La pensée de l'année 2009
"Quand un imbécile fait une action dont il a honte, il prétend toujours que c'est par devoir."Bernard Shaw


 Actualité
Le Dakar... change de continent !

Théatre

Motards et "permis à points" mis en scène par Baffie

Une pièce avec pour thème le permis à point, voilà qui est original et sent le vécu, surtout quand on sait qu’elle est écrite et mise en scène par Laurent Baffie.

Vous avez déjà passé deux jours avec un motard, un routier, une centenaire, un travesti, un nain, des jumeaux, un rappeur et une intellectuelle ?
Tous comptent leurs points et veulent en rattraper. Le motard en prend pour son grade, mais c’est drôle et la réalité n’est pas si éloignée.

A voir avec plaisir, jusqu’au 28 février… en complément d’un stage de rattrapage de points !

Avec Patrick Prejean, Medhi, Mado Maurin, Alain Bouzigues.

Adresse : THEATRE DU PALAIS ROYAL
 38 RUE DE MONTPENSIER
 75001 PARIS
 01 42 97 40 00
 Prix public des places : 32 euros

Pétition sécurité routière à signer

Il y a plein d'actions à mener pour améliorer la sécurité routière et notamment une TVA à 5,5% et la libre circulation dans les voies de bus. Et à contrario, il y a de fausses bonne idées pour la sécurité routière comme l'est la contrôle technique moto.

Le Repaire des Motards relaie ces appels soutenus par MJ, la FFMC via une pétition en ligne en espérant que vous serez nombreux à la signer et à la relayer sur le net.

Pour des raisons pratiques, ce sont 3 pétitions qui sont ici proposées. Vous pouvez donc choisir les cases à cocher. Chaque résultat sera envoyé de façon indépendante.

Plus de 45.000 motards ont déjà signé la pétition.

Pour signer:
lien ci contre:
le repaire des motards

Sécurité routière suite...
Jeudi 17/10 vers 16h un automobiliste se retrouve nez à nez avec une voiture stationnée à contre-sens sur une voie d'accélération.
Rencontre inattendue avec une curieuse conception de la "prévention routière". Interpelé par le danger de la situation, notre prudent automobiliste ralentit à l'approche du véhicule pour s'enquérir de l'état de celui ci et de son conducteur. Et là, surprise! il se trouve que la voiture stationnée n'est autre qu'un véhicule de police banalisé avec radar embarqué flashant à tour de bras !

A l'affirmation un peu naïve de notre automobiliste "vous êtes à contre sens de la circulation sur une bretelle de jonction !" le policier répond impassible "nous faisons de la prévention routière". Les photos parlent d'elles-mêmes.
L’Europe en marche…

Il ne s’agit pas là de l’Europe sociale ; faut quand même pas rêver… C’est juste celle de la répression ! A partir de 2009 un "contrevenant" de la route pourra être poursuivi dans son pays d’origine... "grâce" à l’interpénétration des fichiers de police de la communauté. Quand on vous dit que "l’Europe avance!"

Prime à la casse:

Sous couvert "d'écologie" et de "crise"... c'est distribution d'argent public et effets pervers en cascade...

Rappelez-vous ce qui s'était passé avec la "Juppette" et la "Balladurette": les ventes se sont accélérées et puis, une fois la prime terminée, le marché est retombé.
La  prime à la casse n'étant pas pérenne, elle déstabilisera de nouveau le marché.
Parce que les salaires n'augmentent pas, les constructeurs offrent déjà des primes de 3 000 à 6000 euros pour vendre leurs stocks de voitures.
C'est en effet plus leur travail de s'occuper de ce genre d'incitation plutôt que celui du gouvernement...
Enfin il y a mieux à faire avec l'argent public (école, hôpitaux, service public en général) que "d'arroser" des constructeurs qui ont leur résponsabilité dans la faiblesse salariale actuelle et qui durant "les années fastes" se sont (comme les banques) gavés  sans vergogne .

Procédure VE : (extraits Motomag)

"Sorti par la porte, le contrôle technique des motos se repointe par la fenêtre, pour janvier 2009.
Invitée par la DSCR (Direction de la sécurité et la circulation routière), le 9 décembre, à une réunion de "présentation" de la procédure "véhicules endommagés" (VE), la FFMC a, aux côtés de la Mutuelle des motards, pointé les dysfonctionnements et aberrations engendrés par celle-ci. 
Instaurée en 2003 dans le Code de la route, la nouvelle réglementation VE devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2009.
Elle remplacera l’ancienne procédure "véhicule gravement accidenté" (VGA) datant de 1986, qui ne concernait pas les motos. La procédure VE pourra être déclenchée à tout moment par les forces de l’ordre, lors d’un simple contrôle, ou à la suite d’un sinistre (retour de vol, dégâts d’intempéries…) par un expert en automobile.
Place à l’arbitraire…

Les forces de l’ordre, sur la base d’un simple soupçon, pourront classer votre moto comme véhicule endommagé, la retirer de la circulation et il vous appartiendra d’aller remettre, sous 10 jours, votre carte grise en préfecture. Ce sera alors au tour de l’expert de déterminer si l’état de dangerosité est avéré ou non.
Il se basera sur 21 critères, il est à noter que les frais de rapatriement du véhicule et d’expertise seront à la charge de l’usager, peu importe le résultat de cette dernière.
Expertise après réparation…
Une fois les réparations terminées, toujours sous le contrôle de l’expert, une expertise finale devra être diligentée pour remettre le véhicule en circulation. Elle devra vérifier que le véhicule n’a pas subi de transformation notable susceptible de modifier les caractéristiques indiquées sur la carte grise et correspond toujours à son certificat de réception. Ce qui va ouvrir la porte à tout et n’importe quoi : pas de remise en circulation tant que votre moto n’a pas son échappement d’origine ou ses clignotants d’origine ! Et ce, même si la procédure VE a été déclenchée sur une jante voilée !"
VE suite... par "Obsolette" (extraits)

"Il est très symptomatique de constater qu'une fois de plus nos "politiques" actuels confient aux forces de la répression le soin de faire des évaluations pour lesquelles elles n'ont pas été formées. Ou si peut (on peut le croire)
Vous me direz que ce n'est pas d'aujourd'hui, déjà l'évaluation par ces mêmes force de l'ordre au titre des "V.G.A."valait son pesant d'angoisse. (véhicules gravement accidentés)
Professionnel que j'étais à l'époque, j'avais constaté que la classification se faisait en partie à la tête du propriétaire du véhicule ou après des tractations que la loi et la morale réprouvent. Ce procédé ne serait-il plus d'actualité?
Quand un état démocratique confie aux forces de l'ordre de plus en plus de mesures restrictives, alors qu'elles sont déjà en charge de la "perception indirecte" d'une partie des revenus des citoyens sous couvert de sécurité routière (au point d'assimiler cette méthode à du racket,) et a également pour conséquence de leur donner plus de force et de pouvoir. Le totalitarisme le plus odieux et le plus insidieux n'est pas loin..."

FFMC

Le pin’s à 5 euros - Le motocollant à 2 euros
En vente auprès des éditions de la FFMC au :
- 01 55 86 18 00 et sur motomag.com (à partir de janvier pour le motocollant) ou auprès de votre antenne départementale FFMC.
Formation obligatoire 125 :

L’occasion ratée d’une vraie politique de prévention des risques
Communiqué de presse FFMC du 9 décembre 2008:
À compter du 1er janvier prochain, tous les automobilistes détenteurs du permis auto depuis plus de deux ans devront suivre une "formation" obligatoire de trois heures avant d’enfourcher un scooter ou une moto 125.
Dans un arrêté publié au Journal Officiel le 4 décembre 2008, la Déléguée interministérielle à la Sécurité Routière a précisé les objectifs pédagogiques de ce dispositif. Rendu public moins d’un mois avant son application par les motos-écoles – alors que cette réforme a été lancée il y a près de deux ans – le cahier des charges de ce module obligatoire de trois heures est pour le mouvement FFMC totalement irréaliste, et donc inapplicable.
Pour Patrick Jacquot, P-DG de la Mutuelle des Motards*, "si les objectifs du gouvernement sont respectés par les organismes de formation, les conducteurs de 125 seront aussi à l’aise sur leur monture que les titulaires du permis moto ! Mais on a oublié un zéro dans la durée de la formation. En 3 heures, un tel cahier des charges est un non-sens."
Les scooters, 70 % du marché 125 "En tant que spécialiste de l’assurance 2-roues, nous n’attendions pas de miracle : même en scooter, et sans devoir acquérir la maîtrise d’une moto dotée d’une boîte manuelle, trois heures ne suffisent pas pour acquérir l’autonomie nécessaire pour évoluer sur la route en sécurité. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la Mutuelle propose à ses sociétaires depuis 1996 dix heures d’initiation à la 125. Avec l’obligation d’effectuer cette pseudo-formation sur une moto à boite, quand les scooters représentent plus de 70 % du marché 125, on ne peut pas être plus en décalage avec la réalité.
Pour France Wolf, membre du Bureau National de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) "cette formation a été élaborée sans concertation avec le Mouvement Motard FFMC qui, de par sa diversité (défense des usagers, assurance, formation, éducation, publications…) connaît parfaitement les problématiques liées à l’usage des 2RM. Comment s’étonner alors qu’elle s’avère décevante et inadaptée ?
Il s’agit seulement, une fois de plus, de donner l’impression que la formation a une importance alors qu’elle n’occupe manifestement que la part congrue des préoccupations de nos décideurs.
En l’état, cette "formation" relève du seul effet d’annonce. C’est du gâchis, et l’occasion ratée de mettre en place une véritable politique de prévention des risques routiers, dans un contexte jusqu’ici unilatéralement répressif."Ce que disent les textes
Sous l’impulsion du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR), un décret (n°2006-1811 du 23 décembre 2006, publié au Journal Officiel du 31 décembre 2006), a imposé une nouvelle condition à cette équivalence : suivre une formation pratique. Il n’y a pas de rétroactivité puisque cette obligation concerne uniquement les personnes qui ont obtenu leur permis de conduire de catégorie B depuis le 1er janvier 2007. Son application sera donc effective en janvier 2009.

Ce qu’impose l’arrêté publié le 4 décembre 2008:
L’arrêté publié le 4 décembre impose l’apprentissage d’une moto 125 munie d’une boite manuelle. En outre, "pour chacun des objectifs suivants, le formateur devra insister sur l’importance des facteurs de risques, de la prise d’information et de la communication, du respect de la règle et du respect des autres", explique l’arrêté avant de lister le détails des compétences qui devront être acquises à l’issue des trois heures de formation : hors circulation, le conducteur devra savoir "démarrer et s’arrêter, monter et rétrograder les vitesses, freiner à allure faible et normale, incliner pour virer et tourner, tenir l’équilibre à allure lente et normale avec et sans passager, en ligne droite et en virage" et enfin "effectuer un freinage d’urgence".
Enfin en circulation (à la fois "en" et "hors" agglomération), le conducteur devra à l’issue de la formation savoir "rechercher les indices utiles, adapter sa vitesse aux situations, choisir la voie de circulation, franchir les différents types d’intersections et y changer de direction, dépasser en sécurité" et naturellement "négocier un virage".
*Créée par et pour les motards, l’Assurance Mutuelle des Motards est devenue le référent incontesté de l’assurance des deux et trois roues motorisés. En partenariat avec l’AFDM (Association pour la formation des motards), issue comme la Mutuelle de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), elle propose depuis 1996 à ses sociétaires "Prise en main 125", un module d’initiation à la 125 d’une durée de dix heures. Tous les produits d’assurance "prévention comprise" élaborés par la Mutuelle sont l’initiation au perfectionnement post-permis associés à des modules d’initiation ou de formation à la conduite, du cyclo au gros-cube, de l’initiation au perfectionnement post-permis.

Dordogne :
lycéens de la section moto en colère...
En Dordogne, un lycée fermé par crainte d’occupation à Nontron (24)... Les élèves protestent contre le projet du rectorat de fermer à la rentrée 2009 la filière BEP Maintenance de véhicules et matériel, option "moto" !
À quand une section "motards lycéens en colère" à la FFMC ?


Elle nous a quitté en décembre


Toutes mes vidéos sur:

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article