Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

RETRAITE, la « réforme » qui en cache d'autres !

Publié le par frico-racing

"Non, le chômage et l’accroissement des inégalités ne sont pas des conséquences de la crise ; ils en sont la cause fondamentale." *


Au prétexte d'une "dette" crée de toute pièce depuis les années 72/73 (depuis la soit disant "crise du pétrole")

Après l'Espagne, le Portugal, et L'Irlande, l’attention est maintenant focalisée sur la Grèce, l'Italie et la Grande Bretagne.

L’offensive « de la MAFIA libérale » contre les peuples, par l'intermédiaire de la troîka FMI/BCE/UE s’exerce dans tous les pays d'europe, entraînant des mouvements de résistances plus ou moins importants, sur lesquels nous ne sommes guère informés par "l'infaux" officielles.

-Des centaines de milliers de salariés du secteur public britannique ont entamé jeudi une grève pour protester contre la réforme des retraites. Ce mouvement s’annonce comme le plus important depuis l’arrivée au pouvoir du conservateur David Cameron.

-En Hongrie par exemple, le premier ministre Viktor Orban, soutenue par une majorité qui tient les deux tiers du parlement, a « déclaré la guerre » contre le niveau de déficit de l’Etat, qui s’élève à 80% du PIB. Dans ce cadre, le gouvernement a décidé de revenir rétroactivement sur des retraites déjà acquises et de renvoyer des dizaines de milliers de personnes au travail.


France, c'est pas fini...(ce qui nous attend)

La réforme à triple détente:

Alors que, l'édifice de cette arnaque, basé sur un hypothétique allongement de la durée de vie a déjà du plomb dans l'aile. 

Une étude US publiée le 9 décembre 2010 par le Centers for Disease Control and Prévention (CDC) montre en effet que l’espérance de vie des Américains a diminué d’un peu plus d’un mois, de 77,9 à 77,8 ans (80,3 ans pour les femmes et 75,3 ans pour les hommes).

Avec, la mal-vie, le chômage, la pauvreté qui augmente, la restriction des soins...Pourquoi l'Europe serait elle épargnée ?

charb 1-e940f

La "rèforme" s'applique au 1er juillet

(62 ans au lieu de 60)

Souvenez-vous pendant les luttes contre la réforme des retraites, SARKOZY pour calmer le jeu et obtenir la passivité de certains syndicats (la CFDT) avait déclaré que la pénibilité serait prise en compte et que les salariés qui présentaient un taux d’incapacité de 10% pourraient continuer à bénéficier de la retraite complète à 60 ANS, or les projets de décrets viennent d ’être transmis aux partenaires sociaux et force est de constater que ces promesses constituaient un nouveau mensonge de SARKOZY qui s’était engagé pendant sa campagne électorale à ne pas toucher à la retraite à 60 ans. 

QU'ON EN JUGE :

Si comme promis l’âge d’un départ anticipé reste à 60 ANS , les conditions pour l’obtenir elles , ont été encore durcies.

Ainsi faudra-t-il justifier d’un taux d’incapacité permanente au moins égale à 20% dont 10% reconnus au titre d’une seule et même maladie professionnelle ou d’un seul et même accident du travail .

pour les personnes présentant une incapacité de 10 à 20%, le cadre est tout aussi restrictif .Elles devront apporter la preuve d’une durée d’exposition de 17 ans à l’un des trois facteurs de pénibilité suivants : contraintes physiques marquées, environnement agressif, rythmes de travail...

Et puis cerise sur le gâteau : La commission pluridisciplinaire qui sera chargée d’instruire les dossiers ne comptera pas un seul représentant des salariés.

"les organisations syndicales en ont été écartées , comme le gouvernement n’avait pas jugé bon de nous consulter sur le contenu des décrets". (sources cgt)

Dans un article précédent, nous avons vu que la "réforme" profiterait aux financiers de tous ordres...banques, assurances, fonds de pension et frère du président notamment. Loin d'être clos  et en liaison avec la soit disant "crise", ce dossier va très rapidement revenir sur le tapis, avec de nouvelles attaques, comme pour les autres peuples européens. 

Outre, la remise en cause du financement des retraites complémentaires (validé ily a peu par le MEDEF, la CFDT,  la CFTC et FO) les attaques vont se poursuivre. En effet, la loi Fillon qui a institué un RV tous les 4 ans entérine de fait une précarisassions "légales" des droits...Et déjà pour les ayant droit nés en 55/56, c'est un trimestre de plus a cotiser, puis un trimestre supplémentaire pour ceux nés en 57/58 et ainsi de suite !

Ce qui nous attend...

Après Les « réformes » de 1987, 1993, 1995, 1999, 2003, 2007 la loi de 2010 sur les retraites entre en vigueur au 1er juillet.

Non content de bafouer nos concitoyens qui y sont hostiles à 70%, le Sénat y a ajouté en catimini, un amendement prévoyant de « réfléchir » en 2013 à « une réforme systémique » du système de retraite, c’est-à-dire à la mise en place d’une réforme par points ou par "comptes notionnels".

Alors que le gouvernement ne cesse de nous répéter que sa présente réforme (à l’image des autres) devait résoudre le problème des retraites « pour les générations futures », il en prépare déjà une autre.

Que faut il de plus pour comprendre qu’ils nous prennent pour des cons ?

La retraite par points :

Dans un système par points ou par comptes notionnels, le calcul de la retraite ne se fait pas sur les meilleures années mais sur l’ensemble de la carrière, ce qui aboutit mécaniquement à une baisse du niveau des pensions...mais pas seulement !

Le « modèle nordique » ?

Venté par certains à "gôche" dont la CFDT et tout un tas de « spécialistes », ce système par points permet aussi de faire baisser le montant des pensions en jouant sur la valeur du point. En Suède, l'ajustement permanent des dépenses du régime au niveau des recettes joue à plein...Quand la masse salariale se réduit à cause d'une récession (ou de la "crise"), ou si l'espérance de vie augmente (soit disant) plus que prévu pour une génération, les pensions baissent.

Enfin, ces systèmes (en lien avec la capitalisation et les fonts de pensions) ne sont pas construits pour intégrer les mécanismes de solidarité mis en place pour corriger certaines inégalités, notamment envers les salariés sous qualifiés, précaires et principalement les femmes.

Le Conseil d’orientation des retraites (COR), dans son rapport de janvier 2010, avait d’ailleurs indiqué que, non seulement, ces systèmes étaient incapables de répondre aux problèmes démographiques, mais que leur mise en place provoquerait une baisse de 20 % du niveau des pensions.

Enfin, il s’agit d’une individualisation de la retraite poussée au maximum, chacun pouvant, théoriquement, partir à l’âge qu’il veut à condition d’en payer le prix.

Plus de liberté ?

Sous le vocable du « libre choix » se cache une aggravation considérable des inégalités. Les salariés les moins bien payés  ou à carriéres hachées, auront tendance à vouloir travailler plus longtemps pour avoir une meilleure retraite. Ils auront ainsi une double peine, des petits salaires et une durée de retraite encore plus courte…à moins que le patronat, comme c’est le cas aujourd’hui, continue de se débarrasser des salariés âgés bien avant 60 ans.

De tels projets constitueraient donc une nouvelle régression sociale qui prolongerait les SIX « réformes » imposées par touches successives ces dernières années par l'Europe du fric, le FMI, le MEDEF et leurs larbins du gouvernement.

frico

sarkozy-retraite-mitterrand-4

Voir également mes articles :

*« Pour éviter le KRACH ULTIME »

DEPENDANCE, RETRAITE..."L'OR GRIS"

DETTE PUBLIQUE, la manipulation !

RETRAITE : Refuser l’INTOX

Gouverner, c’est prévoir ?

De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes

Retour sur "le choc pétrolier" de1973


Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing


Publié dans Politique et Société

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6