Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Taxe carbone : suite

Publié le par frico-racing

Comment les grosses entreprises s’exonèrent de la taxe carbone (Motomag)

Depuis 2005, la tonne de carbone est côté en bourse, au même titre qu’une autre valeur. Les entreprises les moins polluantes peuvent vendre le CO2 qu’elles n’ont pas produit à d’autres plus consommatrice.

Nous en parlions dans notre dossier sur la taxe carbone du numéro de Moto Magazine d’octobre, les plus gros émetteurs de CO2 au monde, ce sont les industries : 60 % des émissions totales.

Les États fixent un quota d’émission de CO2, à l’année, pour chaque entreprise. Ils contrôlent ensuite les rejets annuels. Si l’entreprise émet moins de carbones qui lui est autorisé, celle-ci peut vendre sur le marché la différence entre le taux autorisé et le taux réel qu’elle produit, au travers de la bourse européenne ou de l’ONU*.

Dans le cas où une entreprise dépasse son taux d’émission de CO2 annuel, elle peut alors racheter à la bourse son excédent de carbone. Pour simplifier, c’est ce que l’on appelle le droit de polluer.

Le carbone se négocie comme une autre valeur boursière, son taux varie en fonction de la disponibilité. Plus il y a de carbone, moins il est cher. Plus les entreprises arrivent à produire moins de carbone plus elles mettent à disposition du CO2 à la banque et moins il est cher.

En 2005 la tonne de CO2 valait 25 € la tonne, elle était de l’ordre de 15 euros en août 2009. D’où le chiffre avancé des 17 euros la tonne, par l’État français. D’ici une dizaine d’années, la tonne pourrait valoir 100 euros.

Au sein de l’Union européenne, 12.000 installations sont soumises à des quotas de CO2, dont 1004 appartenant à la France.

(*) Il existe deux marchés des quotas : Celui de la bourse européenne EUA (European Union Allowance) et de l’ONU, les CER (Certified Emission Reduction), obtenue en échange d’un investissement "vert" dans un pays en voie de développement. Comme les CER se négocient moins cher que les UEA, certaines entreprises ont réussi à gagner de l’argent mettant les deux marchés en concurrence.

(Frédéric Brozdziak - 16/10/2009)

Voire aussi mon article :

"Taxe carbone...l'arnaque habillée en vert"

Toutes mes vidéos sur: http://www.youtube.com/fricoracin

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>