Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Digression estivale...pour

Publié le par Frico

Liberté et sensations fortes.

Un certain nombre de sports (et la moto est de ceux là) sont denses en sensations fortes…Dérivé du parachutisme (un must en la matiére, dont j'ai "taté" il y a longtemps), le PARAPENTE en est un autre,(apparu à la fin des années 70 en Haute Savoie, ses pionniers s’appelaient Jean-Claude Bétemps et Gérard Bosson). Depuis cette époque, et les premières ailes, (des parachutes à caissons), le matériel et la technique, n’ont cessé de progresser dans le sens de la performance et de la sécurité.

De 14 caissons à ses débuts (en fait un parachute), le parapente d’aujourd’hui en compte 50 et plus, pour une surface de 20 à 40 m2 pour les BI (avec passager).La FFVL (Fédération Française de vol libre), qui regroupe le Delta, le Parapente, le disciplines du Kite et le cerf-volant compte 32000 licenciés répartis dans 650 clubs.

Il n'y a pas d'age, BOB 73 ans!

C’est Marc (mon "pass" en side) et son épouse qui m’ont fait découvrir ce sport il y a 14 ans! A raison d'une semaine par an, j'ai insisté…

Un Milan royal

Qui n’a jamais souhaité faire "comme l’oiseau" et accomplir, sans se brûler les ailes "le rêve d’Icare"? La technologie actuelle le permettant, pourquoi donc s’en priver? Du stage d’initiation en stages "perfs", "perfo" ou "pilotage" l’apprentissage est progressif. Débutant et ne possédant pas encore sa voile, le passage par une école est recommandé voir indispensable, si on veux progresser en autonomie, voler correctement et surtout "longtemps" et trés vieux!

Dans le petit camping du Claux, le "camp de base", la "biroute" sur la "roulotte" a remplacé provisoirement CHE... Préparation de l'aile.

Pour y gouter, un BI... C'est vous qui voyez ?

Je voudrai donc vous faire partager par ce "reportage" quelques unes des bonnes sensations que je retire de ce sport ainsi que des bons moments vécus avec d'autres pilotes... Et oui ici on dit aussi "pilote" comme en moto! Sachez aussi qu'on ne "saute pas" en parapente, "on vole" !

Malgrès les 4/4, la route est parfois longue, jusqu'au "déco".

Mais l'ambiance est toujours au RV...Jean-Marie au "gonflage".

En vol vers Le Claux,

Sur "la Mojo 2"...

C’est donc pour la première fois équipé d’une aile prêtée un mois par mon club,(une OZONE, Mojo 2 ci dessus) que je me suis rendu sur mon site de prédilection, Le Claux (Puy Mary Cantal).

Alain Capoulade, directeur de l'école (lui aussi motard), Bob, Sergio, moi, Chris, Rémy.

Par un temps mitigé voir orageux, j’ai donc participé du 21 au 26 juillet à un stage "perfo" avec l' école de vol libre "parapente puy Mary", en compagnie "d'habitués" des lieux (Didier, Rémy, Jean-marie, Gégé, Jean-loup entre autres).

En forme d'enclume caracteristique, le Cumulo-nimbus est dangereux 10 Kms, (et plus) à la ronde, dès qu'on l'aperçoit,  on se pose "fissa" en faisant les "oreilles", (méthode éprouvée de descente rapide).

Ca urgeait, ce "CUNIMB" a donné des grêlons de 2 cm de diamètre... Proverbe parapentiste... "Il vaut mieux regretter de ne pas être en l'air, que regretter d'y être".

Après la pluie, le beau temps.

Entre les grêlons, et les éclaircies, j'ai effectué 11 vols, (conditions dynamiques, thermiques, parfois turbulentes) dont un cross d’une heure pour une dizaine de Kms parcourus. Breveté, depuis l'année dernière et autonome, j'ai refais en ces mêmes lieux, 11 vols de plus (hors structure), avec des copains, la semaine suivante.

Jean au "deco" et Gégé à "l'attéro"....

Pliage.

Aprés l'éffort...

Comme sur les circuits motos, apéros, convivialité et "bons mots" garantis.

La fête au village, l'aligot, Cantal oblige!

Direction la Haute savoie, aprés notre passage en Ardèche chez Obsolette et une belle virée dans le coin, organisée par lui et sa compagne, puis la réparation vers Montpellier de l’airbag de la sellette qui n’a pas apprécié les barbelés du Cantal...(A l'attéro, trop long, les jambes sont passées, mais pas le cul).

Je terminais donc avec mon épouse, notre périple par Aussois (Haute Savoie) et découvrions l’endroit en été, ou j’ai encore fais 2 vols en compagnie de pilotes locaux.

Aussois 1500 m (haute savoie), "déco" 2100 m

"que la montagne est belle"...

Avant le "déco", On soigne "l'accrochage"(5 points) et vérifie le secours (ici ventral), camera embarquée sur le casque, comme en moto. (deux vidéos sont visibles en fin d'article)

Pré-gonflage de l'aileSouhaitant vous avoir apporté une bouffée d’air dans ce monde de brutes en vous donnant envie "de vous élever", vous trouverez ci dessous quelques éléments facilitant votre incursion (si vous le souhaitez), dans ce qui est encore comme la moto, (La masse d'air qui nous entoure),"un espace de liberté et de sensations fortes"!

Aucune imcompatibilté entre moto et parapente, la preuve par Sergio et Didier.

Une touche de poésie pour finir (une fois n'est pas coutume)... Sur les "décos" en attendant les bonnes conditions, on croise toujours quelques "beautés".

frico


Articles associés :

Stage Parapente Pilotage-SIV ANNECY

Les 20 ans de Parapente Puy Mary 2010

Mon accident de parapente à Aussois

Visite au Musée de l'Air et de l'Espace
Trois vidéos:

http://fr.youtube.com/watch?v=F5-mnjbOIko

http://fr.youtube.com/watch?v=Da2_a1fHNlg

Pour en savoir plus:

-Parapente Mag.

-Fédération Française de vol libre- info@ffvl.fr - www.ffvl.fr

-Parapente puy-Mary- www.parapente-puy-mary.com

-Le manuel du vol libre, éditions Rétine par Pierre-Paul Ménégoz et Alain Jacque.

-Parapente plus par Gérard Delorme.

-Les visiteurs du ciel, éditions Rétine par Hubert Aupetit.


Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing


Partager cet article

Repost 0