Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Circuit Carole...suite

Publié le par Frico

 

Déménagera ? Déménagera pas ??*

FR3 Ile de France à diffusé ce reportage avec une interview de Patrick RICHARD (directeur du circuit) ou il annonce que le circuit sera rénové par la Région IDF, en attendant un éventuel déménagement.Le reportage commence à la 9 ème minute du journal. Accès à la page internet : Edition du lundi 25 février.http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b92a_1214part1&video_number=1

 

Communiqué du 14/02/08 (Conseil Regionale IdF) 

La Région prépare l’avenir du circuit Carole

A l’initiative de Serge Méry, Vice Président du Conseil Régional d’Ile de France, une première réunion s’est tenue au Conseil Régional d’Ile de France le 13 février 2008, à laquelle participaient le Conseil Général de la Seine Saint Denis, la Direction Régionale de l’Equipement, l’AFTRP, la FFMC, l’AFDM et la SEMIPFA (SEM en charge de la gestion du circuit Carole), afin d’envisager l’avenir du circuit Carole.

A l’issue de cette séance de travail, il a été décidé les points suivants :

1- La rénovation du circuit Carole pour en assurer un fonctionnement sécurisé.

2- Le lancement d’une étude de relocalisation avec recherche d’un site d’excellence dans la zone centrale de l’Ile de France.

3- Le lancement d’une réflexion sur le devenir d’un pôle moto international avec vocation sportive, éducation, formation, sécurité routière …

4- La prise en compte dans la discussion du prochain contrat particulier entre la Région Ile de France et le Conseil Général de Seine Saint-Denis du budget annuel de fonctionnement du circuit.

5- Le pilotage et la mise en oeuvre de ces décisions par les services du Conseil Régional d’Ile de France et les services de la Direction Régionale de l’Equipement.

Le statut provisoire de cet équipement d’intérêt régional, unique en Europe, n’est plus acceptable pour les usagers comme pour les collectivités. Devant le nombre croissant d’utilisateurs de deux roues motorisés et le fait qu’ils sont la première cause de mortalité chez les jeunes, un équipement à vocation sociale, éducative, pédagogique et sportive est plus que jamais nécessaire.

La Région Ile de France et le département de la Seine Saint Denis assumeront leur rôle de partenaire privilégié de l’Etat, propriétaire du circuit Carole.

Serge MERY Vice-Président Région Ile de France En charge des Transports et de la circulation

Emmanuel CONSTANT Vice-Président Conseil général de la Seine Saint Denis En charge des sports


Communiqué de Hervé BRAMY, Président du conseil général de la Seine-Saint-Denis et de François ASENSI, Député, Maire de Tremblay-en-France.

Hervé BRAMY, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, et François ASENSI, Député, Maire de Tremblay-en-France, font part de leur désapprobation quant aux déclarations à la presse de Serge MERY, Vice-président de la Région Ile-de-France en charge des transports, qui laisse entendre que la Région aurait voté le financement d’une étude pour agrandir le circuit Carole sur place à Tremblay. Outre le fait, inacceptable, que la commune et le département d’accueil, n’aient pas été informés et ne sont nullement associés aux discussions, les propos du Vice-Président de la Région sont en contradiction avec les engagements pris en novembre 2007 par Jean-Paul HUCHON, président de la Région Ile-de-France. La région Ile-de-France, le département de la Seine-Saint-Denis et la ville de Tremblay-en-France sont convenus, avec un grand nombre de partenaires (Etat, Conseil général du Val d’Oise, villes de Villepinte, CCIP, EPA Plaine de France, ADP, AFTRP), d’un protocole d’accord, en cours de signature, relatif à l’aménagement du sud de l’aéroport de Paris Charles de Gaulle. L’article 7 stipule que les signataires soutiennent le déplacement du circuit Carole, nécessaire à la réalisation d’un Parc d’activités international consacré à l’innovation, ainsi qu’à l’extension du Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. Pour autant, l’attachement des motards à un espace d’animation sportive et sociale, mettant l’accent sur la formation, la prévention et la sécurité est légitime. C’est pour cela que le déplacement du circuit ne pourra se faire sans qu’un nouveau site d’accueil ait été trouvé. Un rapport du Conseil général des Ponts et Chaussées de décembre 2006, commandé par l’Etat, a rappelé que le circuit Carole ne répond plus aux besoins actuels, notamment en terme d’environnement, et que son fonctionnement ne peut être que déficitaire. Le rapport conclut à la nécessité de déplacer le circuit Carole jugeant le site actuel inadapté pour envisager une réhabilitation sur place. La réalisation provisoire du circuit Carole en 1979 sur la commune de Tremblay avait été décidée par l’Etat pour une durée de dix ans. Trente ans plus tard, renoncer au déplacement d’une infrastructure incompatible avec les activités futures du site serait une grave erreur qui compromettrait la création de milliers d’emplois. Pour Tremblay, comme pour le département et la région, il s’agit d’un formidable enjeu de développement local, à dimension internationale, qui jouera aussi la carte de l’amélioration du cadre de vie et du développement durable.

Communiqué de ceux qui "travaillent" a récuperer l'éspace actuel du circuit...(ci dessous)*

Club d’Entreprises d’AULNAY-VILLEPINTE, David GALLIENE, PrésidentCOMITE INTERPROFESSIONNEL DU FRET, Christian MAUDRY, PrésidentGIE PARIS NORD2 Hervé CHASTAGNOL, Philippe QUIENOT, DirecteursENTREPRENDRE A TREMBLAY, Marie Christine BOUVIERMEDEF SEINE SAINT DENIS, Virginie JOLLY, Déléguée généralePINET SA, Richard PINET PDG

Les acteurs économiques se mobilisent sur le Circuit Carole.

Chefs d’entreprises, associations professionnelles, acteurs économiques et institutionnels, nous tenons à faire part, par le présent communiqué, de notre étonnement quant aux propos, rapportés par la presse, d’un vice-président du Conseil Régional d’Île-de-France, chargé des transports, sur le Circuit Carole. Nous avons en effet appris que M. Serge Méry a autorisé le financement par la Région d’une étude sur la rénovation et l’agrandissement du circuit sur la commune de Tremblay-en-France. Cette position contrevient au protocole d’accord en cours de signature par l’Etat, la Région, l’Agence Foncière et Technique de la Région Parisienne (AFTRP), les départements de Seine-Saint-Denis et du Val d’Oise, les communes de Tremblay-en-France et de Villepinte, Aéroport De Paris, l’Etablissement Public d’Aménagement (EPA) Plaine de France et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP). Elle contrevient également au projet de Schéma Directeur de la Région Île-de-France (SDRIF 2007). Ces deux documents prévoyaient le déplacement du circuit Carole. Plusieurs communes se sont d’ailleurs portées candidates à l’accueil du circuit, comme le précise une étude diligentée par l’Etat au Conseil Général des Ponts et Chaussées. La situation géographique et la démarche d’aménagement de ces communes permettraient une bien meilleure intégration de ce type d’équipements. Les perturbations engendrées actuellement par le circuit sur la zone d’activités tertiaires de Paris Nord 2 seront supprimées par l’implantation sur les sites proposés par l’étude des Ponts et Chaussées. Le maintien et le développement du Circuit Carole créent une difficulté majeure du point de vue de l’activité économique et de l’emploi dans le secteur du sud de l’aéroport Charles De Gaulle. En effet, les terrains disponibles aux alentours du circuit sont aujourd’hui destinés à deux projets économiques majeurs : l’extension du Parc des Expositions de Villepinte, et la création d’un Parc d’Activités International, comme prévu par le protocole d’accord. Le PEX de Villepinte est actuellement en deuxième position française et en neuvième position européenne dans le secteur des congrès et salons. En 2005, il représentait 52 000 emplois à temps plein créés ou maintenus. L’extension du PEX est donc indispensable au regard des emplois et retombées économiques engendrées. Elle permettra de renforcer la position de la France, et particulièrement de la Région Île-de-France, sur le plan international dans le domaine des congrès et salons. Au sud de l’aéroport est également prévue la création d’un parc d’Activités International de 100ha. Ce parc est destiné à accueillir des activités économiques et industrielles de pointe à haute valeur ajoutée. La Seine-Saint-Denis n’a que trop besoin de ce pôle économique. Ce sont au total 12 000 créations d’emplois qui sont en jeu. D’autre part, ce parc permettra le déploiement de nouvelles entreprises que ne permet plus le site actuel de Paris Nord 2. L’extension du Circuit Carole sur la commune de Tremblay-en-France est incompatible avec l’aménagement d’ensemble du sud de l’aéroport. Elle constituerait une incohérence avec le développement économique de ce territoire, qui a d’ailleurs été reconnu par l’Etat dans le SDRIF de 1994, par la Région dans le SDRIF de 2007 et par l’EPA Plaine de France dans le Document Stratégique de Référence (DSR) de 2007 comme un « centre d’envergure européenne ». En outre, elle remettrait en cause l’extension du PEX et la création du Parc d’Activités International, deux projets moteurs de cet aménagement du secteur. Nous réaffirmons la vocation internationale de ce territoire, ainsi que des deux projets d’extension du PEX et de création du Parc d’Activités International. Nous réaffirmons également la valeur des engagements formulés dans le protocole. Ce document est en effet le fruit d’un travail de concertation engagé de longue date entre tous les partenaires. Ce revirement soudain de la Région, et le non respect des engagements pris par elle dans le cadre du protocole pose un problème réel de démocratie, balayant des accords qui faisaient pourtant consensus. Nous réaffirmons enfin notre volonté de voir s’ouvrir une discussion concluante avec la Région sur le choix d’un nouvel emplacement pour le Circuit Carole.

 Tremblay-en-France Mardi 12 février 2008


* Pourquoi pas deux circuits ...? Ce serait de trop en RP ??

Il faut agir pour maintenir la vocation sociale du,des futurs circuits si Carole devait disparaitre.

Un dossier y est consacré par Moto Magazine N°242 et 243 de Novembre et décembre 2007, (voir aussi liens FFMC) et http://wwwffmc77.org

*Souligné par moi


Toutes mes vidéos sur:

http://www.youtube.com/fricoracing

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>