Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

politique et societe

Au fait c'est quoi le communisme ?

Publié le par frico-racing

Vers les 700 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite...

Engels et Marx

Engels et Marx

Du 25 au 30 décembre 1920, le congrès de Tours entérinait la création de la Section française de l’internationale communiste. Cet événement majeur de l’histoire politique et sociale française a contribué à structurer la gauche et les luttes de classes jusqu’à aujourd'hui. La fin de l'année 2020 a marqué le centenaire de cet événement...

Alors qu’on claironnait la « fin de l’histoire » il y a trente ans, voici que le capitalisme suscite aujourd’hui bien plus d’un doute. La conscience croissante des périls environnementaux pose dans de nombreuses têtes la question de la possibilité de sa conciliation avec la pérennité d’une vie humaine sur Terre.

Pour autant, l’alternative au capitalisme n’apparaît pas réglée pour une immense majorité de personnes. En particulier, le communisme continue de pâtir d’un déficit d’image et de crédibilité comme perspective souhaitable et souhaitée, possible et active de dépassement du capitalisme...

Une fois pour toutes, le communisme c'est quoi ?

Loin des caricatures et raccourcis ; le communisme s'inscrit dans le combat pour l'émancipation humaine, celui de l'invention et de la réalisation "d'une forme de société supérieure dont le principe fondamental est le plein et libre développement de chaque individu" (Le Capital, critique de l'économie politique, livre 1)

Marx n'est pas qu'un penseur de l'anticapitaliste. Mais n'en déplaise à ses détracteurs ; le communisme tel qu'il l'a envisagé n'a jamais été essayé, ni existé historiquement, (y compris dans les pays de l'est !...) alors que le changement de civilisation qu'il préconise et dont il indique les grandes lignes (l'après-capitalisme d'une société sans classes) n'a jamais été aussi actuel...

Le projet communiste moderne naît avec le Manifeste du Parti Communiste de Marx et d'Engels, publié en 1848 à Londres, quatre jours avant le déclenchement de la Révolution à Paris.

C'est l'idée de donner un but au progrès qui s'accélère vertigineusement au milieu du XIXème siècle, au progrès des forces productives et du savoir humain, et ce but est une société sans classes, où règne l'abondance et où cesse l'obligation du travail.

Une société où chacun apporte ce qu'il peut et où chacun prend ce qu'il lui faut. Ce qui est rendu possible par l'abolition des classes sociales.

Le communisme vise à remplacer le travail contraint dont la forme principale est le salariat par l'activité libre et l'ordre politique par l'auto-organisation consciente de l'humanité. Choisir d'assigner à l'histoire ce but à long terme, bien différent du but actuel du progrès qui est d'accumuler les aliénations et de détruire la planète, nécessite le renversement de la bourgeoisie par le prolétariat.

La bourgeoisie, c'est la classe des exploiteurs, qui contient les détenteurs des moyens de production et les intellectuels qui servent ou qui justifient l'exploitation. La bourgeoisie a joué un rôle positif dans le passé, mais elle empêche maintenant le progrès de l'humanité vers un stade supérieur parce qu'elle accapare la plus-value produite par les travailleurs, et parce qu'elle impose aux masses, en dominant la culture et l'information, la perception que le monde capitaliste est le meilleur des mondes possible et qu'il est indépassable.

Le prolétariat, c'est la classe des exploités qui produisent tout : paysans, ouvriers manuels et intellectuels, simples travailleurs, techniciens ou cadres techniques, agents du service public. La situation révolutionnaire qui peut porter le prolétariat au pouvoir et lui donner la possibilité de supprimer les classes résulte du développement des contradictions internes du capitalisme.

Le jeu de ces contradictions, dans l'histoire réelle et dans la pensée, c'est ce qu'on nomme la dialectique. Lorsque les contradictions du capitalisme deviennent antagoniques, dans un mouvement irrépressible, c'est la révolution sociale, dont l'issue possible est le socialisme.

La période de transition vers le communisme, où subsiste le travail et l'État répressif, c'est le socialisme. Se passer de cette étape pour sauter à pieds joints dans le communisme est tout simplement impossible.

Si on n'est pas d'accord pour donner un tel but au progrès, si par exemple on pense que la domination de classe est indépassable, qu'elle est à jamais nécessaire pour motiver l'être humain à créer, à dépasser sa condition, si on pense que le travail et la guerre sont éternels, on ne peut être communiste. Si on pense qu'une telle société n'est pas possible, qu'elle n'est pas souhaitable, ou ni l'un ni l'autre, on n'est pas communiste. Si on pense qu'on peut la réaliser dans la misère d'un squat, on est un pseudo-communiste, un gauchiste. Si on dit que la bourgeoisie va se laisser faire, on est un social-démocrate (et si on le pense vraiment, on est un idiot).

Et si on ne croit pas au progrès, on ne peut pas être communiste non plus. Ce qui ne signifie pas qu'il faille se prosterner devant toutes les nouveautés techniques produites au service de l'exploitation et de l'aliénation.

La victoire ultime du communisme est bien inscrite à l'horizon de l'humanité, et c'est le seul qu'elle ait. Reste à savoir si le capitalisme ne l'aura pas détruite auparavant.

Comme on le voit, il n'est pas bien difficile de comprendre ce qu'est le communisme !

La première tentative de construire une société orientée dans ce but et dirigée par le prolétariat, la Commune de Paris de 1871, a duré 62 jours. La deuxième, le socialisme réellement existant de L'Union Soviétique, a duré 74 ans. Une telle tentative est toujours en cours aujourd'hui à Cuba, malgré l'hostilité implacable des États-Unis voisins, principales bases mondiales du capitalisme. L'histoire de ces tentatives reste à écrire, il n'existe en guise de récit historique scolaire et médiatique les concernant qu'une mauvaise propagande de guerre rabâchée sans cesse...

Le communisme n'est pas qu'un projet, c'est aussi le matérialisme historique, la science réelle de l'histoire, de la société et de l'économie, dont les jalons ont été posés par Marx dans Le Capital, chef d'œuvre de la pensée humaine, dont le premier volume, le seul qu'il ait achevé, a été publié en 1867. Cette science n'est pas enseignée dans les universités, même si on y parle de Marx, et on ne peut l'apprendre que dans les luttes, à l'aide des classiques de la révolution, et au premier chef dans l'œuvre de Lénine, à condition de n'y voir pas un dogme, mais un guide pour l'action.

Et qu'est ce que le communisme n'est pas ?

Il n'est pas, "l’extrême gauche", "les ex pays de l'est", "l'amour", "le partage", il n'est pas "l'humain d'abord", il n'est pas la "citoyenneté", la "république", il n'est pas le retour au troc, ou la mise en commun de la misère. Le communisme n'est pas un lot de consolation pour les affligés. Le communisme n'est pas moral, il est réel. Pour paraphraser Nietzsche, pourtant l'un de ses principaux adversaires objectifs, il est par delà le bien et le mal.

Et qu'est ce qu'un communiste?

C'est une homme ou une femme de gauche qui veut une révolution de la base économique et sociale, pour réaliser, à terme, le dépassement définitif de l'esclavage et du salariat...

C'est d'abord penser le monde, puis son pays, puis ses proches, puis soi ; être de droite c'est l'inverse. (Gilles Deleuze)

Sources et articles associés :

  1. Après l’assassinat d’Hervé Gourdel
  2. La stratégie de l’émotion
  3. Les Etats-Unis, un modèle ? Non merci !
  4. Hiroshima, Nagasaki, il y a 70 ans l'horreur nuc
  5. 1945/2015...Retour sur le pacte germano-soviétique - frico-racing-passion moto
  6. Les théories du complot - frico-racing-passion moto
  7. 16 juillet 1942 : La rafle du Vel’ d’Hiv
  8. Manifestations interdites...Libertés en danger !
  9. COUP DE GUEULE : l'OTAN c'est la guerre
  10. Vers un TOTALITARISME rampant ?
  11. Paris 13 novembre 2015 - frico-racing-passion
  12. La peur gouverne ! - frico-racing-passion mot
  13. Etat d'urgence et libertés...
  14. NON à l'Union Sacrée ! - frico-racing-passion m
  15. La NOVLANGUE...LORSQUE LES MOTS PERDE
  16. Sécurité routiere et guerre psychologique - fric
  17. INSECURITE : Les RAISONS de la VIOLENCE ?
  18. Horreur à CHarlie HEBDO - frico-racing-passi
  19. CHARLIE : Non à la récupération !
  20. « EuroGendFor » : l’armée privée de l’UE, contre les peuples !
  21. TUEUR au T-MAX : Poser les bonnes questions !
  22. Ils préparent la guerre...et les esprits
  23. CETTE PSEUDO DÉMOCRATIE ... qui peut nous
  24. Les dessous de la guerre au MALI
  25. La France de Hollande, caniche d’Obama...
  26. Syrie : La guerre seule solution ?
  27. Quand les Américains voulaient gouverner la France
  28. Connaissez vous le TISA ?
  29. Le Grand Traité Transatlantique (TAFTA) expliqué aux nuls
  30. Histoire: Mon Mai 68 ou...
  31. Ukraine : Déclaration du Comité Valmy
  32. Que c'est il passé LE 6 JUILLET 1880 ?
  33. Vietnam. Le pays célèbre les 60 ans de la victoire de Diên Biên Phu
  34. Chavez est mort
  35. Anniversaire : "La chute du mur"
  36. Humeur : Pas touche au CHE !
  37. Henri Alleg est mort
  38. 11 Septembre...1973
  39. Retour sur "le choc pétrolier" de1973
  40. Nucléaire et désarmement
  41. Il y a 40 ans : La «révolution des œillets »
  42. "La Grèce a servi de cobaye à la théorie du choc"
  43. Stratégies de manipulation des masses
  44. L'EURO ? L'ARNAQUE !
  45. L'EURO a dix ans
  46. La machine à abrutir ne connaît pas la crise
  47. La lutte des classes ? Une réalité objective !
  48. La guerre des classes est déclarée
  49. Lecture : "L'INVENTION DE LA CRISE"
  50. la "supériorité" de la civilisation occidentale ?
  51. USA Exécution de Troy Davis
  52. Le FN parti ouvrier ??
  53. FASCISME ET CAPITALISME - frico-racing-pa
  54. 1er janvier 1959 : Viva CUBA - frico-racing-pas
  55. Etat d'urgence et libertés... - frico-racing-passi
  56. VOYAGE à CUBA
  57. Meurtre fasciste à Paris
  58. Terrorisme, peurs, propagande et désinformation
  59. La guerre des classes est déclarée
  60. Histoire : Les origines du 8 mars
  61. Histoire du 1er mai
  62. Les 70 ans de l'affiche rouge
  63. Nelson Mandela est mort
  64. HISTOIRE : 17 octobre 1961, un crime d'état occulté
  65. PHILOSOPHIE - frico-racing-passion moto"
  66. Traité d'athéologie" Michel Onfray - frico-raci
  67. Le 21 février 1965, Malcolm X était assassiné -
  68. 1er janvier 1959 : Viva CUBA - frico-racing-passion moto
  69. Etat d'urgence et libertés... - frico-racing-passion moto
  70. FASCISME ET CAPITALISME - frico-racing-passion moto
  71. 6 évrier 1934
  72. Histoire : 50 ème anniversaire de Charonne
  73. Stéphane Hessel reste vivant
  74. Il y a vingt ans, Nelson Mandela était libéré.
  75. J F.Kennedy : le 22 novembre 1963
  76. "I have a dream" : c'était il y a 50 ans
  77. Vote utile ou vote futile ?
  78. Il y a 110 ans, disparition de Louise Michel
  79. Je ne m'occupe pas de politique
  80. 18 septembre 1981 : La France abolit la peine de mort
  81. Histoire : L’armistice du 11 novembre 1918
  82. 27 février 1933 : Incendie du Reeichstag
  83. Ils ont tué Jaurès, le centenaire
Partager cet article
Repost0