Actualité : Contrôle technique pour 2023 ?... Et circulation interfile !

Publié le par frico-racing

Vers les 700 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite...

Actualité : Contrôle technique pour 2023 ?... Et circulation interfile !

L’Union européenne du fric et ses lobbys imposent aux pays membres l’instauration d’un contrôle technique obligatoire pour les motos, scooters et quads. La France est l'un des derniers pays qui ne l’a pas encore adopté.

Cette épée de Damoclès qui plane au dessus des motards depuis 2007 reste toujours en suspend. Alors que le contrôle technique était prévu pour 2022, la FFMC et la CNPA indiquent que le CT moto a toutes les chances d’être repoussé... La filière n’est pas prête et n’a pas formé suffisamment d’opérateurs. Il serait repoussé en 2023, donc ?

Le contrôle technique moto n’est pas encore obligatoire en France, mais il pourrait le devenir bientôt. En effet, l’Union européenne a accordé un délai de deux ans – jusqu’en 2022 – pour que les pays membres adopte cette nouvelle obligation. La Belgique était l’un des derniers pays à repousser l’échéance, mais vient d’annoncer une obligation à compter du 1er janvier 2022.

Dernier bastion où la mesure n’est pas encore prise, la France va très certainement se pencher sur cette directive dans les mois à venir. Le but "officiel" serait de réduire les risques d’accident !?... Tout propriétaire de moto, scooter ou quad devra faire vérifier l’état de fonctionnement des freins, éclairage, pneus, direction, cadre, pollution sonore et émission de CO2.

Est-ce possible d’éviter la directive ?

Tout comme les contrôles techniques imposés aux automobilistes (pour le plus grand profit des constructeurs), cet examen des 2 roues devra être réalisé tous les deux ans pour les véhicules de plus de quatre ans. La France s’y prépare depuis longtemps… 2007 pour être précis.

En 2017, le contrôle technique devait entrer en vigueur en France, mais le gouvernement a retiré la réforme face à l’opposition des motards et de leurs associations, de la FFMC en particulier. Qu’est-ce qui sera décidé quant à la nouvelle réglementation européenne ? Les associations n’ont pas changé leurs positions. La Fédération française des motards en colère estime que les motos sont très bien entretenues. Seul moyen d’échapper à la directive : il faudrait que la France prouve une baisse importante des accidents depuis 2017 !...

Circulation Inter Files des motos : halte au feu ! (par FFMC)

La circulation entre les files par les motos dans les embouteillages fait l’objet d’une expérimentation qui prend fin ce 31 janvier. L’occasion de démêler le vrai du faux, et surtout, de procéder à des ajustements et nous préparer à l’avenir grâce à la prochaine expérimentation promise par la Déléguée interministérielle à la sécurité routière...De nombreux médias mainstream ont annoncé l’interdiction de la circulation interfiles pour les deux et trois-roues motorisés. L’information est erronée, et une nouvelle phase d’expérimentation aura bientôt lieu...

Du Parisien aux chaînes d’information en continu, de Libération au Figaro en passant par les radios, tous les grands médias ont relayé hier 27 janvier une information stipulant que la circulation interfiles pour les deux et trois-roues motorisés serait interdite au 31 janvier.

Ouvrons d’ailleurs une rubrique "balance tes amis" pour déplorer que quelques sites internet "spécialisés moto" ont repris cette même information, sans le recul ni l’analyse nécessaire.

C’est faux et pour plusieurs raisons.

Une nouvelle phase d’expérimentation en vue
Voici les principaux arguments pour étayer le fait que les informations sont fausses.

  • D’abord, la circulation interfiles n’est pas à nouveau interdite : en réalité, elle n’a jamais été autorisée !
  • Ensuite, la période d’expérimentation a permis de récolter des données, mais dont l’importance statistique ne permet pas réellement d’aboutir à une conclusion précise, dans un sens ou dans l’autre.
  • Enfin, les discussions entre les représentants de la FFMC et la Direction interministérielle à la Sécurité routière ont conclu qu’une nouvelle phase d’expérimentation, plus large et comprenant plus de zones, était nécessaire. C’est donc ce qui va se produire.

Concrètement, peut-on encore rouler en interfiles au 1er février ?

  • Oui : tout simplement parce que la tolérance de facto va continuer à s’appliquer, et il n’y a pas de mesures précises appelant les forces de l’ordre à lancer en masse des campagnes de verbalisation.
  • Ensuite, il faudra attendre que le décret fixant la nouvelle campagne d’expérimentation soit publié. Cela pourrait prendre deux ou trois mois, avant d’être fixé sur un nouveau cadre législatif. Cette campagne durerait elle aussi plusieurs années.

En tout cas, si vous vous faites verbaliser, apportez-nous vos témoignages.

On a beaucoup lu de gros titres alarmistes concernant la fin de l’expérimentation, qui signerait la fin de la circulation interfiles des deux-roues motorisés. La réalité est bien différente, et pour éviter les malentendus, voici quelques explications :

- Défendue par la FFMC depuis toujours, la Circulation Inter Files n’a jamais été autorisée mais expérimentée. Cette expérimentation avait pour but de déterminer si cette pratique pouvait faire l’objet d’un article de loi spécifique du code de la route.

- Cette expérimentation, qui a débuté en 2016, était soumise à plusieurs règles, définies en collaboration avec la FFMC et l’AFDM puis le CNPA : en particulier, cette pratique n’est possible qu’en cas de circulation très congestionnée voire arrêtée, avec une vitesse maximale de 50 km/h, une faible différence de vitesse avec les voitures, uniquement entre l’avant-dernière et la dernière voie de circulation, et sur certains axes bien définis.

- Afin de tirer les enseignements de cette pratique, le CEREMA a réalisé une étude dont la conclusion est qu’on ne dispose pas d’assez d’éléments pour trancher en faveur ou en défaveur de cette pratique.

La période d’observation qui prend fin le 31 janvier a permis de noter des améliorations dans la pratique, mais les règles n’ayant majoritairement pas été respectées, et l’accidentalité ayant augmenté, on ne pouvait pas s’attendre à ce que la DSCR applaudisse. De là à dire que les verbalisations vont tomber, il y a un pas que certains, en mal d’infos qui font réagir, n’ont pas hésité à franchir. La réalité est bien plus nuancée. Il y aura probablement des opérations de verbalisations "coup de poing" pour ceux qui roulent en dépit du bon sens en interfile, mais certainement pas des verbalisations massives, qui n’ont d’ailleurs jamais été pratiquées alors même que la pratique a toujours été interdite !

La FFMC appelle d’ailleurs les motards qui seraient verbalisés pour la pratique de l’interfiles de nous le faire savoir par mail : sn@ffmc.asso.fr. L’occasion également de rappeler à tous que si nous voulons que cette pratique devienne légale à l’issue de la future expérimentation, il est bon de ne pas faire n’importe quoi et de respecter les règles de bon sens quand on pratique la circulation interfiles. L’avenir de cette nécessaire pratique en dépend !

 

Voir en ligne : Bilan de l’expérimentation de la CIF par le CEREMA

Sources et articles associés :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

PMo 03/02/2021 10:13

france, derniere a imposer le CT.directive européenne.
Une seule solution pour les refracteres= frexit.
Et ensuite lobbying pour annuler ce CT.
Peu de chance d,aboutir...