Janis Joplin 50 ans déjà

Publié le par frico-racing

Vers les 600 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite...

Janis Joplin 50 ans déjà

Enterrée vivante dans le blues (Buried Alive In The blues), c'est le titre d’un morceau que Janis Joplin doit enregistrer le 5 octobre 1970 aux Sunset Sound Studios, où l'attendent ses musiciens. Mais Janis Joplin ne viendra pas. La veille, elle a succombé à une overdose, seule dans la chambre 115 du Landmark Hotel à Los Angeles.

Janis Joplin est né le 19 janvier 1943 à Port Arthur (Texas). Ainée d’une famille de trois enfants, elle se lie d’amitié au cours de son adolescence à des marginaux qui lui font découvrir le blues afro-américain, notamment celui de Bessie Smith et Leadbelly, deux artistes qui la pousseront à devenir chanteuse. D’abord peintre, elle se tourne progressivement avec la folk et le blues.

Le 31 décembre 1961, Janis Joplin se produit pour la première fois en public à l’Halfway House de Beaumont (Texas).

En janvier 1963, Janis Joplin quitte le Texas pour rejoindre San Francisco (Californie), la capitale du psychédélisme. Au cours de l’été, elle se produit dans le cadre du Monterey Folk Festival. L’année suivante, elle enregistre des standards de blues avec Jorma Kaukonen, futur guitariste du Jefferson Airplane. Ces sessions paraîtront sous le nom de The Typewriter Tape. A cette période, la chanteuse est de plus en plus accro aux drogues et à la boisson.

Au bout de deux années à San Francisco, elle est squelettique et ses amis la forcent à retourner à Port Arthur pour se ressourcer. Elle change alors totalement de mode de vie et poursuit des études en sociologie. Parallèlement, Janis Joplin se produit régulièrement en solo à Austin (Texas). Elle enregistre sept chansons en studio qui sortiront trente ans plus tard, sous le titre This Is Janis Joplin 1965.

Big Brother and the Holding Company

En 1966, la chanteuse est recrutée par le groupe rock psychédélique de San Francisco Big Brother and the Holding Company. Elle se produit pour la première fois avec lui au Avalon Ballroom (San Francisco) le 10 juin 1966. Le mois suivant, le groupe emménage à Langunitas (Californie), pas très loin de la maison du Grateful Dead. En août 1966, alors qu’il joue à Chicago (Illinois), Big Brother and the Holding Company décroche un contrat avec le label Mainstream Records. Janis Joplin replonge alors dans l’alcool. De retour à Langunitas, elle reprend l’héroïne.

En 1967, Big Brother and the Holding Company enchaîne les concerts à San Francisco, Los Angeles (Californie), Seattle (Washington), Vancouver (British Columbia), Boston (Massachusetts) et Huntington Beach (Californie). Les 17 et 18 juin 1967, le groupe se produit au Monterey Pop Festival. C’est son premier concert devant une telle foule. Au cours de ce festival, il fait la connaissance d’Albert Grossman qui s’occupe de Bob Dylan et qui devient son manager. Après sa prestation, Big Brother and the Holding Company décroche un contrat avec Columbia Records. Le 12 août 1967, la formation signe son premier opus éponyme.

Cheap Thrills

En février 1968, Big Brother and the Holding Company assure sa première tournée sur la Côte Est. Le 7 avril 1968, il se produit à New York en compagnie de Jimi Hendrix, Buddy Guy, Joni Mitchell ou encore Richie Havens à l’occasion du concert Wake for Martin Luther King, Jr.. Parallèlement, le groupe se rebaptise Janis Joplin and Big Brother and the Holding Company. Les médias s’intéressent de plus en plus à la chanteuse au détriment du groupe, ce qui crée un certain ressentiment de la part des musiciens.

En studio, Janis Joplin s’investit pleinement dans la réalisation, les arrangements et la production du deuxième album du groupe entre mars et juin 1968 au Studio E (New York). Le 12 août 1968, paraît Cheap Thrills. Ce disque se classe à la première place du Billboard et y reste pendant huit semaines consécutives. En un mois, un million d’exemplaires s’écoulent aux Etats-Unis.

Après quelques concerts donnés sur la Côte Est et deux prestations au cours du Palace of Fine Arts Festival à San Francisco, Janis Joplin annonce son départ du groupe. Pour marquer le coup, la formation se produit le 14 septembre 1968 au Fillmore West (San Francisco) avec Chicago Transit Authority et Santana en première partie. Le 1er décembre 1968, Janis Joplin joue pour la dernière fois avec ses camarades à San Francisco.

Kozmic Blues Band

Après son départ de Big Brother and the Holding Company, la chanteuse fonde le backing band Kozmic Blues Band avec qui elle sort en septembre 1969 l’album I Got Dem Ol’ Kozmic Blues Again Mama!. Cet album obtient le statut de disque d’or mais il est loin de faire l’unanimité. Le mois précédent, le 17 août 1969, la formation se produit dans le cadre du festival de Woodstock. Avant de monter sur scène, Janis Joplin attend dix heures en coulisses et passe le temps en prenant de l’héroïne et de l’alcool. Elle vit très mal cette prestation, d’autant plus qu’elle ne s’attendait à jouer devant autant de monde....La chanteuse avouera par la suite préférer jouer dans des salles à dimension humaine. Son mal-être sera également palpable lors de sa venue au Madison Square Garden (New York) les 19 et 20 décembre 1969. Après ce concert, le Kozmic Blues Band se sépare.

Full Tilt Boogie Band

En février 1970, Janis Joplin part au Brésil où elle arrête l’héroïne et l’alcool. Elle fait la connaissance de David Niehaus, un globe trotter avec qui elle retrouve goût à la vie. Mais l’accalmie est de courte durée. De retour aux Etats-Unis, la chanteuse reprend la drogue. David Niehaus, qui la surprend en plein shoot, décide de la quitter, furieux qu’elle ait une relation avec Peggy Caserta et qu’elle refuse de partir en voyage avec lui.

Le 4 et le 12 avril 1970, Janis Joplin retrouve Big Brother and the Holding Company pour des concerts au Fillmore West et au Winterland (San Francisco). Parallèlement, elle monte le groupe Full Tilt Boogie Band avec qui elle part en tournée à partir de mai 1970. Au cours de l’été, elle rejoint le Grateful Dead et The Band sur le festival canadien itinérant Festival Express.

Décès le 4 octobre 1970

Le 12 août 1970, Janis Joplin se produit pour la dernière fois avec le Full Tilt Boogie Band au Harvard Stadium de Boston (Massachusetts). Lors de ce concert, elle est incapable de chanter plus de deux titres. Dans la foulée, le groupe entre en studio avec le producteur Paul A. Rothchild (The Doors). Le 1er octobre 1970, elle enregistre sa dernière chanson Mercedes Benz et des voeux d’anniversaire destinés à John Lennon. Ce dernier ne recevra la cassette qu’après la mort de la chanteuse.

Le 3 octobre 1970, elle passe aux studios Sunset Sound Recorders (Los Angeles) pour écouter l’instrumental de la chanson Buried Alive in the Blues qu’elle doit enregistrer le lendemain. Dans la soirée, elle rejoint le bar Barney’s Beanery en compagnie de Ken Pearson. Le lendemain matin, le manager John Cooke, inquiet de ne pas la voir en studio, la découvre morte au pied de son lit dans sa chambre du Landmark Hotel (New York). La chanteuse est décédée aux alentours 1h40 du matin des suites d’une overdose d’héroïne et d’alcool.

Elle est incinérée au Pierce Brothers Westwood Village Motuary. Ses cendres sont dispersées d’un avion dans l’Océan Pacifique. Le 11 janvier 1971, paraît l’album posthume Pearl tiré de ses dernières sessions d’enregistrement avec le Full Tilt Boogie Band. Ce disque deviendra l’album le plus vendu de sa carrière.

Sources :

Publié dans Musique, Science et Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article