1947 à Madagascar, l'histoire oubliée

Publié le par frico-racing

Vers les 400 abonnés, pour ne rien rater, abonnez vous à mon blog (gratuit) newsletter en bas de page à droite.

1947 à Madagascar, l'histoire oubliée

La "pacification" malgache de 1947 avait fait 89 000 morts

Massacre colonial français : retour sur un sanglant silence. 89 000 morts à Madagascar au cours de la répression coloniale française en 1947-1948. Bilan officiel d’une des pages les plus noires de l’histoire de l’Ile Rouge et l’une des plus méconnues. Une révolte de 21 mois étouffée dans le sang qui, 48 ans plus tard, reste toujours l’objet d’études de la part des historiens. Retour sur ces sombres événements.

89 000 morts malgaches sur la grande Ile. C’était en 1947 à Madagascar. Une insurrection méconnue de l’histoire coloniale française. Que s’est-il exactement passé ? Tout commence le 29 mars 1947, dans la nuit de samedi à dimanche, où des camps de gendarmeries sont attaqués par des Malgaches à Moramanga, à Manakara ainsi que dans le Bas-Faraony. S’ensuit une rébellion longue de 21 mois qui se soldera en une liquidation, et des insurgés et du seul parti malgache membre de l’assemblée. Pourtant les circonstances et les instigateurs exacts de l’insurrection font aujourd’hui encore l’objet de doutes de la part des chercheurs, qui planchent sur cette période noire de l’histoire de Madagascar.

Intégrée à l’empire colonial français en 1896, Madagascar obtient le statut de territoire français d’outre-mer après la guerre, en 1946. L’île est alors dotée d’une assemblée élue, aux pouvoirs limités. Trois jeunes parlementaires malgaches, membres du Mouvement démocratique de la rénovation malgache (MDRM), parti à la fois nationaliste et pacifique, ont, par cette élection, obtenu des sièges dans les assemblées de la IVeme République. Une assise politique qui va réveiller la revendication indépendantiste.

L’insurrection, qui débute le 29 mars 1947, trouve sa source dans l’existence de sociétés secrètes, basées dans les forêts et aux points stratégiques du réseau ferroviaire. On sait que l’administration française était au courant. Cette nuit-là ne provoque pas pourtant d’émeutes populaires. Mais l’armée va opérer, dans l’anxiété, une répression aveugle. Dès avril, les autorités françaises font débarquer 18 000 hommes. Un corps expéditionnaire qui montera jusqu’à 30 000. Car la bataille se poursuit dans l’Est du pays, où deux zones de guérilla s’installent dans la grande forêt, pendant plus de 20 mois jusqu’à épuisement. Les derniers « rebelles », morts de faim, finissent par se rendre. Entre temps, l’armée française procède à des exécutions sommaires, torture et brûle les villages.

Une « pacification » dérangeante

Un épisode longtemps qualifié de « pacification », qui fait 89 000 victimes chez les Malgaches, chiffre donné par l’état-major français, et approuvé par Jacques Tronchon, auteur de L’insurrection malgache, ouvrage de référence sur la question. Les insurgés ont, quant à eux, donné la mort à 550 Européens et à 1 900 Malgaches. Les trois députés malgaches sont arrêtés et jugés coupables par la justice française, qui retient la thèse du complot du MDRM. Deux d’entre-eux seront condamnés à morts, pour être finalement graciés.

Si la majorité des historiens se sont ralliés jusqu’alors à la thèse selon laquelle la répression malgache émanait en grande partie de la provocation de la police et des colons, les chercheurs planchent encore aujourd’hui. Ils s’acharnent toujours à en établir les circonstances et les instigateurs exacts, quitte à déranger les mémoires. Courant janvier, un nouveau colloque organisé par le groupe d’historiens « campus » de l’université d’Antananarivo s’est consacré à la question. Des recherches ont été effectuées par des enquêtes orales et par un nouveau dépouillement des archives : « Les historiens offrent aujourd’hui un nouveau regard sur l’insurrection de 1947. Il y a eu des insurgés dans l’Ouest Betsileo et dans le Menabe en 47-48. La répression policière a sévi ‘là où il ne s’est rien passé’, comme ce fut le cas à Majumga et à Sambava. Le mouvement avait une ampleur nationale et tous les malgaches y ont largement participé. Les moyens militaires étaient incroyablement faibles quand l’insurrection éclate, et la répression militaire était plus modérée que ne l’a transmis jusqu’ici la tradition », rapporte la journaliste Lova Rabary. Les chercheurs insistent sur la diversité géographique du mouvement ainsi que sur le caractère multiforme de la répression. Le débat s’engage et la discussion est loin d’être closes...

Article original :http://www.afrik.com/article8073.html

Article associés :

  1. Après l’assassinat d’Hervé Gourdel
  2. COUP DE GUEULE : l'OTAN c'est la guerre
  3. Rompre définitivement avec le PS
  4. « Classe politique » ou « Politique de classe » ?
  5. Le top 6 des pays riches grâce à l’esclavage
  6. 1947 à Madagascar, l'histoire oubliée
  7. Vers un TOTALITARISME rampant ?
  8. Paris 13 novembre 2015 - frico-racing-passion
  9. La peur gouverne ! - frico-racing-passion mot
  10. Etat d'urgence et libertés...
  11. NON à l'Union Sacrée ! - frico-racing-passion m
  12. La NOVLANGUE...LORSQUE LES MOTS PERDE
  13. Sécurité routiere et guerre psychologique - fric
  14. INSECURITE : Les RAISONS de la VIOLENCE ?
  15. Horreur à CHarlie HEBDO - frico-racing-passi
  16. CHARLIE : Non à la récupération !
  17. « EuroGendFor » : l’armée privée de l’UE, contre les peuples !
  18. TUEUR au T-MAX : Poser les bonnes questions !
  19. Ils préparent la guerre...et les esprits
  20. CETTE PSEUDO DÉMOCRATIE ... qui peut nous
  21. Les dessous de la guerre au MALI
  22. La France de Hollande, caniche d’Obama...
  23. Syrie : La guerre seule solution ?
  24. Quand les Américains voulaient gouverner la France
  25. Connaissez vous le TISA ?
  26. Le Grand Traité Transatlantique (TAFTA) expliqué aux nuls
  27. Histoire: Mon Mai 68 ou...
  28. Ukraine : Déclaration du Comité Valmy
  29. Que c'est il passé LE 6 JUILLET 1880 ?
  30. Vietnam. Le pays célèbre les 60 ans de la victoire de Diên Biên Phu
  31. Chavez est mort
  32. Anniversaire : "La chute du mur"
  33. Humeur : Pas touche au CHE !
  34. Henri Alleg est mort
  35. 11 Septembre...1973
  36. Retour sur "le choc pétrolier" de1973
  37. Nucléaire et désarmement
  38. Il y a 40 ans : La «révolution des œillets »
  39. "La Grèce a servi de cobaye à la théorie du choc"
  40. Stratégies de manipulation des masses
  41. L'EURO ? L'ARNAQUE !
  42. L'EURO a dix ans
  43. La machine à abrutir ne connaît pas la crise
  44. La lutte des classes ? Une réalité objective !
  45. La guerre des classes est déclarée
  46. Lecture : "L'INVENTION DE LA CRISE"
  47. la "supériorité" de la civilisation occidentale ?
  48. USA Exécution de Troy Davis
  49. Le FN parti ouvrier ??
  50. FASCISME ET CAPITALISME - frico-racing-pa
  51. 1er janvier 1959 : Viva CUBA - frico-racing-pas
  52. Etat d'urgence et libertés... - frico-racing-passi
  53. VOYAGE à CUBA
  54. Meurtre fasciste à Paris
  55. Terrorisme, peurs, propagande et désinformation
  56. La guerre des classes est déclarée
  57. Histoire : Les origines du 8 mars
  58. Histoire du 1er mai
  59. Les 70 ans de l'affiche rouge
  60. Nelson Mandela est mort
  61. HISTOIRE : 17 octobre 1961, un crime d'état occulté
  62. PHILOSOPHIE - frico-racing-passion moto"
  63. Traité d'athéologie" Michel Onfray - frico-raci
  64. Le 21 février 1965, Malcolm X était assassiné -
  65. 1er janvier 1959 : Viva CUBA - frico-racing-passion moto
  66. Etat d'urgence et libertés... - frico-racing-passion moto
  67. FASCISME ET CAPITALISME - frico-racing-passion moto
  68. 6 évrier 1934
  69. Histoire : 50 ème anniversaire de Charonne
  70. Stéphane Hessel reste vivant
  71. Il y a vingt ans, Nelson Mandela était libéré.
  72. J F.Kennedy : le 22 novembre 1963
  73. "I have a dream" : c'était il y a 50 ans
  74. Vote utile ou vote futile ?
  75. Il y a 110 ans, disparition de Louise Michel
  76. Je ne m'occupe pas de politique
  77. 18 septembre 1981 : La France abolit la peine de mort
  78. Histoire : L’armistice du 11 novembre 1918
  79. 27 février 1933 : Incendie du Reeichstag
  80. Ils ont tué Jaurès, le centenaire

Toutes mes vidéos sur youtube:

link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article