Retour du Contrôle technique ?

Publié le par frico-racing

Retour du Contrôle technique ?

Conseil interministériel de sécurité routière le 2 octobre : contrôle technique moto annoncé ?

Le ministre de l’Intérieur a annoncé, le 8 septembre, la tenue d’un Conseil interministériel de sécurité routière le 2 octobre 2015. Avec à la clé pour les motards, des obligations de visite technique et de port des gants. On vous explique les enjeux.

Le ministre de l’Intérieur a expliqué, le 8 septembre sur France 2, qu’un conseil interministériel de sécurité routière (CISR) se déroulerait le 2 octobre 2015. Bernard Cazeneuve entend répondre à la hausse des statistiques d’accidents de la route en France durant l’été 2015. Il est fort probable qu’il annonce des mesures visant les motos et scooters : une nouvelle forme de contrôle technique 2-roues et l’obligation du port des gants sont en réflexion à la Sécurité routière. Explications.

Fermeté
Les chiffres de la Sécurité routière au mois d’août indiquent que « la tendance n’est pas bonne », a déclaré mardi Bernard Cazeneuve sur France 2. Le ministre évoque une météo très clémente, qui a incité les Français à prendre la route en nombre. Mais il y a autre chose : « Nous avons, pour une partie des Français, un relâchement des comportements », a ajouté le ministre, qui compte y répondre par la « fermeté ».

Ce discours axé sur la fermeté est nouveau chez Bernard Cazeneuve, qui jusqu’à présent sur le thème de la sécurité routière, avait privilégié la concertation. Mais, sous la pression des associations de lutte contre « l’insécurité routière » (Ligue contre la violence routière, Professeur Claude Got…), le ministre de l’Intérieur n’aura pas d’autre choix que d’annoncer des mesures répressives. Lesquelles ?

Les motards en ligne de mire
Déjà, en juillet 2015, la Sécurité routière avait enregistré 58 morts de plus par rapport à juillet 2014 (+19,2 %). Les motards avaient payé une addition salée, avec 105 morts, soit une hausse de 57 % par rapport au mois de juillet 2015.

C’est ce qui nous fait dire que les conducteurs de motos et scooters, la fameuse catégorie des deux-roues motorisés (2RM), seront impactés par la fermeté annoncée par le ministre. Par quelles mesures ?

Visite technique obligatoire
La première, selon nos informations, risque d’être l’instauration d’une visite technique obligatoire au moment de la vente d’un véhicule d’occasion. Même si les modalités techniques sont inconnues (véhicules concernés, éléments de sécurité inspectés…), il s’agit d’un premier pas vers le contrôle technique 2-roues.

Aucune étude n’a réellement prouvé l’impact de la mécanique sur l’accidentologie moto. Mais le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe, y voit là une mesure d’équité par rapport aux automobilistes. Le problème pour les motards, c’est que les professionnels de la moto n’y sont pas forcément réticents. Car le délégué voudrait pouvoir faire réaliser cette visite technique dans les ateliers des concessions moto, qui n’en demandaient pas tant pour accroître leur chiffre d’affaires.

À ce stade, un dossier vient s’intercaler, qui contribue à asseoir l’idée que cette visite technique obligatoire deviendrait indispensable (chez nos décideurs, s’entend, pas chez les motards !) : la fin des « 100 chevaux ».

Suite sur Motomag.com (lien ci dessous)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article